Maroc : allègement imminent des mesures et réouverture des cités universitaires

1er octobre 2021 - 07h00 - Maroc - Ecrit par : G.A

Le Maroc s’avance vers l’assouplissement des mesures restrictives. Ce n’est plus qu’une question d’heures, selon le ministre de l’Éducation nationale qui a souligné que les universités ouvriront leurs portes pour la reprise des cours suspendus depuis plus d’un an.

Les Marocains retiennent leur souffle et espèrent que l’annonce de l’allègement des mesures restrictives liées à la pandémie ne sera pas repoussée comme ce fut le cas par le passé. Plusieurs experts avaient appelé le gouvernement à autoriser le retour à une vie normale, surtout avec le taux de vaccination anti-Covid atteint. L’appel semble avoir été entendu par le gouvernement qui envisage de libérer les Marocains.

À lire : Le Maroc se dirige-t-il vers un allégement des mesures restrictives ?

En ce qui concerne la reprise des cours en présentiel et l’ouverture des espaces universitaires, notamment les cités universitaires, Saïd Amzazi, porte-parole du gouvernement sortant et ministre de l’Éducation nationale, a confié à Hespress que « l’assouplissement des mesures restrictives, en relation avec le système éducatif, n’est qu’une question d’heures afin de trancher sur les différents détails de reprise de la saison scolaire et universitaire ». Il souligne que le ministère de l’Éducation nationale est « déterminé à ouvrir les quartiers universitaires ».

À lire : Allègement des restrictions : l’alerte d’un expert marocain

Saïd Amzazi a précisé que le ministère de l’Éducation nationale est prêt et n’attend que la décision des autorités publiques concernant l’allègement des mesures. Toutefois, la réouverture des cités universitaires se fera sous des conditions bien définies. « La cité universitaire reste un espace de vie pour les étudiants. Ce qui implique de s’arrêter sur les moindres détails quant à l’ouverture des portes des cités, à commencer par le nombre de personnes par chambre, ou encore si la formule normale sera adoptée ou plutôt celle de la réduction de la capacité d’accueil à 50 % ». Il insiste sur le fait que « la réussite de la rentrée universitaire nécessite l’ouverture des cités universitaires ».

À lire : Maroc : vers l’allègement des mesures restrictives ?

Pour finir, le ministre de l’Éducation nationale a confié que décider de la reprise des cours universitaires ne s’est pas faite sur un coup de tête. Elle a tenu compte de « plusieurs données positives à savoir l’augmentation du nombre de personnes vaccinées et l’amélioration de la situation épidémiologique, contrairement à l’année dernière, où les conditions n’étaient pas favorables ce qui a poussé les autorités à fermer les cités universitaires ».

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Ministère de l’Education nationale - Saaïd Amzazi - Coronavirus au Maroc (Covid-19) - Vaccin anti-Covid-19

Aller plus loin

Allègement des restrictions : l’alerte d’un expert marocain

L’assouplissement des restrictions ne signifie pas que le virus a disparu. Il continue de se propager, exposant le Maroc, s’il ne prend garde, à une rechute épidémiologique, a...

Covid-19 : les mesures d’assouplissement seront actualisées chaque deux semaines

Les mesures d’assouplissement adoptées seront actualisées chaque deux semaines, a fait savoir jeudi, le chef du gouvernement, Saad Dine El Otmani, mettant l’accent sur la...

Maroc : vers l’allègement des mesures restrictives ?

Le gouvernement marocain devrait annoncer prochainement l’allègement des mesures restrictives en vigueur depuis le 13 janvier dernier. La décision concerne en particulier...

Covid-19 au Maroc : la baisse des cas positifs se poursuit

Les cas d’infection au Covid-19 ont baissé de 52 % pendant les deux dernières semaines au Maroc. « Néanmoins, des nombres et des taux élevés de cas critiques et de décès...

Ces articles devraient vous intéresser :

Au Maroc, 20% des entreprises de transport touristique mettent la clé sous le paillasson

Les entreprises de transport touristique n’ont pas pu se refaire une bonne santé financière après la crise sanitaire liée au Covid-19 qui a touché de plein fouet le secteur. Conséquence : près de 20 % d’entre elles se voient contraintes de mettre la...

Le Maroc met fin à l’état d’urgence sanitaire

Le gouvernement marocain a décidé de mettre fin à l’état d’urgence sanitaire en vigueur depuis l’apparition des premiers cas de contamination au coronavirus.

Maroc : l’enseignement de l’anglais au collège généralisé

L’enseignement de l’anglais sera généralisé dans les collèges au Maroc dès la rentrée scolaire 2023-2024, a annoncé dans une note Chakib Benmoussa, le ministre de l’Éducation nationale, du préscolaire et des sports.

Royal air Maroc relance une ligne vers le Portugal

La compagnie aérienne Royal Air Maroc (RAM) a annoncé la reprise de la liaison Casablanca-Porto. Cette ligne est restée suspendue depuis le début de la pandémie de Covid-19.

Le Maroc prolonge encore l’état d’urgence sanitaire

Réuni jeudi lors de sa séance hebdomadaire, le conseil de gouvernement a adopté le projet de décret portant prorogation, à nouveau, de l’état d’urgence sanitaire.

Maroc : l’état d’urgence sanitaire prolongé encore d’un mois

Réuni en séance hebdomadaire ce jeudi 29 décembre 2022, le gouvernement a décidé de prolonger jusqu’au 31 janvier 2023, l’état d’urgence sanitaire.

Maroc : les gifles toujours présentes à l’école

Une récente enquête du Conseil supérieur de l’éducation, de la formation et de la recherche scientifique (CSEFRS) lève le voile sur la persistance de pratiques de punitions violentes dans les établissements scolaires marocains.

L’enseignement de la langue amazighe généralisé dans les écoles marocaines

Le ministère de l’Éducation nationale, du Préscolaire et des Sports vient d’annoncer son plan de généralisation de l’enseignement de la langue amazighe dans tous les établissements du primaire d’ici à l’année 2029-2030.

Covid-19 : les Marocains désertent les centres de vaccination

Au Maroc, ce n’est plus la grande affluence dans les centres de vaccination. La stabilité de la situation épidémiologique semble expliquer ce désintérêt des Marocains pour la vaccination contre le Covid-19.

Écoles privées au Maroc : mauvaise nouvelle pour les parents

Mauvaise nouvelle pour des parents d’élèves au Maroc. Des écoles privées prévoient d’augmenter encore leurs frais de scolarité à la rentrée prochaine.