L’acteur Amine Ennaji échappe de peu à l’attentat de Bruxelles

23 mars 2016 - 10h20 - Belgique - Ecrit par : Bladi.net

L’acteur marocain Amine Ennaji a échappé de peu à l’attentat terroriste qui a touché l’aéroport Zaventem de Bruxelles. La veille, il avait demandé à ses contacts s’ils avaient un billet d’avion Bruxelles - Casablanca.

Amine Ennaji est très actif sur Facebook et n’hésite pas à s’adresser à ses fans et à ses contacts. Il se trouvait cette semaine en Belgique dans le cadre d’une pièce de théâtre. Lundi soir, il demande donc à ses contacts s’ils ont en leur possession un billet « Bruxelles - Casablanca » pour qu’il puisse revenir au Maroc. Par chance, ils répondent par la négative.

Finalement, il se rabat vers l’aéroport d’Amsterdam pour prendre l’avion vers Tanger. Arrivé au Maroc hier il apprend les événements de Bruxelles et écrit sur Facebook : « J’ai eu de la chance, je suis parti prendre mon vol à Amsterdam ».

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Bruxelles - Casablanca - Terrorisme - Amsterdam - Facebook - Amine Ennaji

Aller plus loin

Attentats à Bruxelles : le bilan s’alourdit du côté marocain

La cellule de crise mise en place par l’ambassade du Maroc à Bruxelles après les attentats terroristes qui ont ciblé l’aéroport de Zaventem et la station de métro de Maalbeek...

Ces articles devraient vous intéresser :

Projet d’attentat déjoué au Maroc : Treize individus arrêtés par le BCIJ

Treize personnes ont été arrêtées par le Bureau Central d’Investigations Judiciaires (BCIJ), jeudi dernier. Soupçonnés d’être partisans de l’organisation terroriste « État islamique », les individus ont été arrêtés lors d’opérations menées dans...

Coup de filet au Maroc contre une cellule terroriste planifiant des attaques

Cinq individus, âgés entre 22 et 46 ans, soupçonnés d’appartenir à l’organisation terroriste Daesh et de préparer des attentats contre des installations vitales et des institutions sécuritaires, ont été arrêtés par les forces de sécurité marocaines.

Une cellule préparant des attentats au Maroc démantelée

Le Bureau central des investigations judiciaires (BCIJ), se basant sur des informations fournies par la Direction générale de la surveillance du territoire (DGST), a annoncé le démantèlement d’une cellule terroriste liée à l’organisation Daech. Cette...

Salma Rachid sous le feu des critiques

Salma Rachid est la cible d’attaques sur les réseaux sociaux. De nombreux internautes fustigent l’arrogance de la chanteuse de la pop marocaine.

Terrorisme au Maroc : une lutte permanente depuis 2003

L’extrémisme islamiste au Maroc a été marqué par cinq moments forts, dont notamment les attentats de Casablanca en 2003 et 2007, le printemps arabe en 2011, et la création de l’État islamique (EI) en 2014. Pour lutter contre le phénomène, les autorités...

Au Maroc, la lutte contre le blanchiment d’argent rapporte

Le Maroc mène efficacement la lutte contre le blanchiment des capitaux et le financement du terrorisme. En tout, près de 11 milliards de dirhams ont été saisis en 2022.

Le Maroc, bon élève en matière de lutte antiterroriste

Le Maroc affiche l’un des niveaux de sécurité antiterroriste les plus élevés au monde. Avec un score de 0,757, le royaume est classé 83ᵉ dans la catégorie des pays les plus épargnés des actes terroristes, selon l’édition 2023 de l’Indice mondial du...

Cheikh Mohammed Al Fizazi critique vivement la série de Mohamed Bassou

Le président de l’Association marocaine de la Paix et de la Transmission, Cheikh Mohammed Al Fizazi, a critiqué le comédien Mohammed Bassou pour sa série « Si Al Kala » diffusée sur sa page YouTube pendant ce mois de Ramadan, estimant qu’il ne fait que...

Achraf Hakimi fait des promesses aux Marocains

À quelques heures du départ de la sélection nationale du Qatar, l’international marocain Achraf Hakimi s’est adressé aux supporters marocains dont le soutien a été déterminant tout au long de la compétition.

Darija sur Wikipédia : un concours qui divise

La page Facebook Wikimedia Maroc a lancé un concours préconisant l’utilisation du dialecte marocain (darija) en lieu et place de l’arabe littéraire qui soulève de vives polémiques.