Antonio Guterres appelle le Maroc et le Polisario au consensus

4 juillet 2021 - 07h00 - Maroc - Ecrit par : J.K

Le Secrétaire général des Nations Unies, Antonio Guterres, a invité vendredi le Maroc et le Front Polisario à accepter son prochain candidat au poste d’envoyé spécial au Sahara. Ce consensus favorisera, dit-il, la reprise du dialogue politique sur le Sahara occidental.

Lors d’une conférence de presse conjointe avec le Premier ministre espagnol, Pedro Sánchez, à l’occasion d’une visite à Madrid, Antonio Guterres a indiqué qu’ « il est absolument essentiel d’avoir un envoyé spécial pour relancer le dialogue politique sur le Sahara occidental ». Depuis la démission du dernier envoyé spécial, l’ex-président allemand Horst Kohler en mai 2019 pour des raisons de santé, le poste est vacant. Et pour cause, « nous avons déjà proposé 13 noms, et jusqu’à présent, nous n’avons pas obtenu le consensus des parties », a déploré Guterres.

Dans ce sens, il a invité le Maroc et le Polisario « à réserver un bon accueil au prochain candidat, parce qu’il est absolument essentiel de relancer le dialogue politique, pour faire face également à toutes les frustrations qui existent dans une crise qui, pour l’instant, n’a pas d’issue ». D’après les sources diplomatiques à l’ONU, le 13ᵉ candidat rejeté par les deux parties serait Staffan de Mistura.

Sujets associés : ONU - Polisario - Sahara Occidental - Antonio Guterres

Aller plus loin

Le nom d’un envoyé spécial pour le Sahara circule et il ne fait pas l’unanimité

Le secrétaire général des Nations unies, Antonio Guterres entend nommer l’ancien ministre portugais des Affaires étrangères, Luís Amado, comme prochain envoyé spécial pour le...

Brahim Ghali menace le Maroc

Le président de la «  République arabe sahraouie démocratique (RASD)  », Brahim Ghali, a assuré samedi que l’armée sahraouie, « bien formée et pleinement opérationnelle »,...

Staffan de Mistura devrait être le prochain envoyé pour le Sahara

Le Polisario a enfin accepté la proposition de nomination d’un nouvel envoyé spécial de l’ONU pour le Sahara. Son nom : Staffan de Mistura, diplomate Italo-suédois.

Le Polisario dit toujours être en guerre contre le Maroc

Le Front Polisario poursuivra ses attaques contre le Maroc, a annoncé Brahim Ghali, lors de sa conférence tenue récemment dans les camps de Tindouf.

Ces articles devraient vous intéresser :

L’Espagne tire un trait sur le Sahara occidental

Le ministère espagnol des Affaires étrangères, sous la houlette de José Manuel Albares, a retiré de son site internet une section consacrée au Maghreb et au Moyen-Orient. Auparavant, cette partie incluait l’engagement de l’Espagne pour...

Sahara : Brahim Ghali menace (encore) le Maroc

Le président de la « République arabe sahraouie démocratique (RASD) » et secrétaire général du Front Polisario, Brahim Ghali, a réitéré la volonté des Sahraouis de coopérer avec tous les pays voisins pour préserver « la paix et la sécurité » dans la...

Le Maroc menace le Polisario en cas d’utilisation de drones

Le Maroc, par la voix de son représentant permanent auprès de l’ONU Omar Hilale, a prévenu l’organisation dirigée par Antonio Gutteres de la reprise du contrôle de toutes les zones situées à l’extérieur du mur et d’une réaction militaire appropriée au...

Réaction du Polisario au discours du roi Mohammed VI

Le Polisario a réagi au discours prononcé par le roi Mohammed VI à l’occasion de la commémoration de la révolution du roi et du peuple, notamment les passages sur le Sahara.

Le Polisario craint toujours les drones marocains

Le Front Polisario craint de plus en plus les attaques par drone du Maroc au Sahara. Depuis la reprise en 2021 d’un conflit de faible intensité entre les deux parties, une vingtaine d’attaques ont été déjà enregistrées selon un rapport de l’ONU.

Brahim Ghali dénonce le « silence complice » de l’ONU sur les «  abus  » du Maroc

Le secrétaire général du Front Polisario, Brahim Ghali, a accusé le secrétaire général des Nations Unies, Antonio Guterres, de maintenir un « silence complice et injustifiable » sur «  la violation par le Maroc du cessez-le-feu  », menaçant qu’il n’y...

Brahim Ghali s’en prend à nouveau au Maroc

Le président de la « République arabe sahraouie démocratique » (RASD), Brahim Ghali, a mis en garde lundi contre les politiques hostiles du Maroc dans la région, allusion faite à son alliance avec Israël.

Soupçons de corruption par le Maroc au Parlement européen

Le scandale de corruption qui secoue le Parlement européen continue de livrer ses secrets. Le Maroc est, lui, aussi soupçonné d’avoir sollicité des eurodéputés pour qu’ils interviennent en sa faveur notamment sur la question du Sahara.

L’armée marocaine envoie l’artillerie lourde au Sahara

Après avoir prolongé en 2021 le mur de défense de 50 km à l’est pour sécuriser Touizgui dans la province d’Assa-Zag et compléter le dispositif sécuritaire à l’est, les Forces armées royales (FAR) ont déployé l’artillerie lourde dans la même zone.

Le Roi Mohammed VI en visite au Sahara ?

Le roi Mohammed VI serait attendu dans les prochains jours au Sahara où il se rendra dans plusieurs villes.