Un Marocain blessé par balle à Anvers, son frère était ciblé

19 août 2022 - 17h20 - Belgique - Ecrit par : G.A

Une fusillade a eu lieu mardi soir à Hoboken en Belgique, blessant un homme transporté à l’hôpital dans un état critique. Règlement de comptes entre trafiquants de drogue ou fait isolé ? Le parquet d’Anvers a ouvert une enquête.

C’est autour de 22 h mardi, que la police a été alertée par une fusillade sur la Lageweg à Hoboken. Selon les témoins, un inconnu aurait sonné à la porte de la famille L., tirant à bout portant sur un jeune de 27 ans, le touchant à la jambe avant de prendre la fuite.

À lire : Belgique : un Marocain victime d’un règlement de compte entre trafiquants de drogue

Selon la Gazet Van Antwerpen, il s’agit d’Abdelhalim L., qui s’est récemment installé à Hoboken. Mais c’est son frère, jeune criminel en fuite au Maroc, qui était ciblé. Un voisin est intervenu pour stopper l’hémorragie et aurait par son action sauvé la vie d’Abdelhalim, qui a été transporté dans un état grave à l’hôpital où il a été plongé dans un coma artificiel. Il est depuis sorti de ce coma et se remet doucement.

Compte tenu de la fréquence avec laquelle ces attaques sont perpétrées depuis quelques mois à Anvers, le parquet s’est immédiatement saisi du dossier, soupçonnant que l’affaire soit liée au milieu de la drogue.

À lire : Espagne : deux Marocains victimes d’un règlement de comptes entre trafiquants de drogue

Abdelhalim L. n’est pas connu dans le milieu criminel. C’est un employé ordinaire qui travaille pour le service de transport public De Lijn à Anvers et qui n’a aucun antécédent judiciaire. L’homme est père de famille et cumule deux emplois pour payer le crédit de sa maison. Mais on ne peut pas dire la même chose de son frère Abderrahim L., probable cible de cette attaque, puisque très connu dans le milieu de la drogue. Il est soupçonné d’avoir reçu entre 90 000 et 130 000 euro pour organiser un trafic de cocaïne, mais aurait volé l’argent et pris la fuite. Il se cacherait actuellement au Maroc. Son frère serait la victime d’un acte de vengeance.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Anvers - Enquête - Criminalité

Aller plus loin

Arrestation à Dubaï d’Omar G., baron de la drogue anversois

L’ancien kickboxeur Omar G., par ailleurs baron de drogue anversois, a été arrêté à Dubaï en début de semaine à Dubaï, aux Émirats arabes unis. La Belgique pourrait demander son...

Un homme tué par balle dans un possible règlement de comptes à Nador

La gendarmerie royale mène une enquête pour déterminer les circonstances exactes de l’assassinat d’un homme de 30 ans à Nador. Le trentenaire a été tué par balle vendredi par...

Belgique : un Marocain victime d’un règlement de compte entre trafiquants de drogue

La maison du Marocain Marzouk Doudah, un dangereux criminel d’Anvers, a été attaquée samedi par des individus armés sur le Boomsesteenweg à Wilrijk en Belgique. Aucun blessé n’a...

Anvers : un trafiquant de drogue froidement abattu dans la rue, des Marocains mis en cause

Un trafiquant de drogue néerlandais a été tué à Anvers vendredi dernier. Le drame s’est produit devant la maison d’une famille marocaine connue dans le milieu de la drogue à...

Ces articles devraient vous intéresser :

Criminalité au Maroc : les chiffres

Les chiffres officiels de la Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN) montrent les baisses importantes dans toutes les catégories de crimes en 2023.

Maroc : les crimes financiers ont baissé de 47% en 2021

La lutte contre les crimes financiers et économiques au Maroc porte peu à peu ses fruits. En 2021, les affaires liées à ces délits ont fortement régressé de 47,30%, selon le rapport annuel de la présidence du parquet.

La criminalité au Maroc est sous contrôle selon le ministre de l’Intérieur

Pas d’inquiétude à avoir en ce qui concerne la criminalité au Maroc. La situation sécuritaire dans le pays est « normale et sous contrôle », grâce aux efforts déployés par les autorités, affirme le ministre de l’Intérieur.

Maroc : appel à l’arrêt immédiat des opérations d’abattage de chiens

Un collectif des associations marocaines de protection animale dénonce « des opérations brutales et inhumaines, de capture et d’abattage des animaux à travers tout le pays, incluant ceux déjà stérilisés, vaccinés et identifiés ».

Maroc : les tribunaux submergés après la levée des mesures restrictives

Depuis que l’amélioration de la situation épidémiologique au Maroc a entraîné l’assouplissement des mesures restrictives, la vie a repris dans les tribunaux avec une hausse considérable du nombre de plaintes, procès et affaires pénales.

"L’boufa", la nouvelle menace pour la société marocaine

Le Maroc pourrait faire face à une grave crise sanitaire et à une augmentation des incidents de violence et de criminalité, en raison de la propagation rapide de la drogue «  l’boufa  » qui détruit les jeunes marocains en silence.