Apparition de cascades après le séisme : toujours une énigme au Maroc

17 octobre 2023 - 18h00 - Maroc - Ecrit par : P. A

Les Marocains continuent de chercher une explication à l’apparition de sources d’eau claire et de cascades dans les zones arides après le séisme dévastateur qui a frappé la région d’Al Haouz.

Un phénomène géologique, pour le moment inexplicable, est survenu après le puissant séisme qui a touché la région d’Al Haouz le 8 septembre et fait près de 3 000 morts. Des cascades et des sources d’eau sont apparues dans les endroits les plus arides et plusieurs sources taries à Al-Haouz et Ouarzazate ont retrouvé de l’eau, au grand bonheur des populations et impactant positivement l’économie locale.

À lire : Maroc : le séisme réveille des sources d’eau asséchées depuis 20 ans

Pour avoir une telle quantité d’eau au Maroc qui connaît une sécheresse sévère depuis plusieurs années, il faut beaucoup de pluie, expliquent certains habitants de la région qui sont convaincus que le séisme est à l’origine de ce phénomène géologique. Plusieurs spécialistes en géologie semblent confirmer cette hypothèse, soulignant que les fissures et fractures survenues lors du séisme ont provoqué une remontée à la surface de l’eau stockée dans les roches poreuses.

À lire : Maroc : le séisme a réveillé des sources endormies

Mais en même temps, cette arrivée d’eau en quantité a détruit les récoltes, obligeant les habitants de la région à reconstruire et adapter les systèmes d’irrigation à ces nouvelles sources d’eau.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Ouarzazate - Eau - Séisme - Al Haouz

Aller plus loin

Maroc : neige, averses et rafales de vent ce début de semaine

La Direction générale de la météorologie (DGM) a placé plusieurs provinces du Maroc comme Sidi Bennour, El Jadida, Berrechid, Safi et Essaouira en vigilance orange en ce début...

Maroc : ces sources miraculeuses nées après le séisme

Malgré le lourd bilan, le puissant et dévastateur tremblement de terre du 8 septembre au Maroc a eu des retombées positives.

Maroc : léger tremblement de terre dans la région de Rabat

Un léger tremblement de terre s’est produit mardi dans la région Rabat-Salé-Kénitra, plus précisément dans les zones proches de Sidi Kacem, Khnichat et Jorf El Melha.

La terre a de nouveau tremblé à Casablanca

La terre a tremblé dans la métropole casablancaise dans la nuit du 28 au 29 octobre 2023, où une secousse tellurique de magnitude 4 degrés sur l’échelle de Richter a été...

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : record d’exportations d’avocat, mais à quel prix ?

Les agriculteurs marocains continuent de produire de l’avocat destiné à l’exportation, malgré le stress hydrique que connaît le royaume. Le volume des exportations de ce produit a déjà atteint 30 000 tonnes.

L’avocat : l’or vert qui assoiffe le Maroc

La culture de l’avocat nécessite une importante quantité d’eau. Au Maroc, des voix s’élèvent pour appeler à l’interdiction de cette culture, en cette période de sécheresse sévère et de stress hydrique.

Maroc : la pastèque sacrifiée pour préserver l’eau ?

Des associations locales de la province d’Al Haouz ont sollicité Rachid Benchikhi, le gouverneur de la province, pour qu’il interdise la culture de pastèques et de melons.

Le Maroc envisage des coupures d’eau

Face au grave déficit hydrique provoqué par six années de sécheresse, le Maroc met en œuvre des mesures strictes, dont une rationalisation draconienne de l’utilisation de l’eau.

Ultimatum pour Veolia au Maroc après la fusion avec Suez

Au Maroc, Veolia, géant français de l’eau et de la gestion des déchets, est dans de sales draps. À l’origine de ses ennuis, la cession de la Lyonnaise des eaux de Casablanca (Lydec), ex-filiale marocaine de Suez chargée de la distribution d’eau et...

Maroc : hammams fermés, SPA ouverts, le grand paradoxe

La décision du ministère de l’Intérieur de fermer les hammams trois jours par semaine aura des conséquences négatives sur les employés du secteur, a alerté Fatima Zahra Bata, la députée du Parti de la justice et du développement (PJD).

Les Marocains paieront plus cher l’électricité

Les autorités marocaines ont décidé de relever les taux de TVA appliqués aux tarifs de l’électricité sur la période 2024-2026.

Maroc : le hammam, un plaisir de plus en plus cher

Face à la sécheresse, les autorités marocaines ont décidé de frapper fort. Depuis le mois dernier, les stations de lavage et les bains, traditionnels et modernes, sont contraints de fermer trois jours par semaine. Une décision qui fait grincer des...

Maroc : bonne nouvelle pour les amateurs de hammams

Le ministre de l’Intérieur, Abdelouafi Laftit, a instruit les gouverneurs des régions et les préfets des préfectures et provinces du royaume pour que soit revue la décision de fermeture des hammams et des stations de lavage de voitures en fonction de...

Maroc : du changement dans le paiement des factures d’eau et d’électricité

Le gouvernement d’Aziz Akhannouch poursuit le chantier de modernisation des services publics. Le paiement des frais d’eau et d’électricité aura des nouveautés à partir du 1ᵉʳ janvier 2024.