« L’arabe du coin » : regard sur les épiciers arabes en France

6 août 2023 - 21h00 - France - Ecrit par : S.A

Dans « Qui est l’arabe du coin » ?, un podcast en quatre épisodes, la journaliste Noujoub Rejbi, fille d’un épicier de quartier dans le 19ᵉ arrondissement de Paris, rend hommage aux personnes qui tiennent la boutique. Sans manquer de déconstruire les préjugés.

Fille d’épicière, Noujoub Rejbi se voit investie d’un devoir, celui de raconter les récits de vie des épiciers qui « étaient très peu représentées. », son histoire personnelle. Elle s’attaque avant tout à l’expression « l’arabe du coin ». « C’est une expression essentialisante, raciste, parfois même fausse puisque certains de ces épiciers de quartier sont berbères et non arabes », a-t-elle expliqué dans une interview accordée à Enlarge your Paris, faisant savoir que sa famille et bon nombre d’épiciers sont originaires de Djerba, au sud de la Tunisie.

À lire : Au Maroc, l’épicerie a toujours la côte

« Dès le XVᵉ siècle, beaucoup de djerbiens se sont investis dans le commerce indépendant. Ils n’avaient pas le choix : le territoire était miné par les guerres et les mauvaises récoltes, il fallait trouver un moyen de vivre. Ils ont commencé en Tunisie puis se sont déplacés au Moyen-Orient et enfin en Europe. […] En France, on sait que la majorité des épiciers viennent du Sud tunisien, mais aussi de la région du Souss au Maroc », explique encore la journaliste.

À lire :Au Maroc, l’épicerie a toujours la côte

Dans son podcast, Noujoub Rejbi a également mis en lumière le rôle que joue la femme de l’épicier, celle qui est souvent oubliée. « C’est une personnalité hyper-importante, mais qui a été beaucoup invisibilisée. Or, derrière l’épicier, il y a toujours son épouse, parce que ce type de boutique implique toute la famille. Sinon, en raison de cette vaste amplitude horaire, l’épicier ne peut pas tenir. C’est difficile de payer un employé. Cela induit donc une forte implication familiale, de la femme mais aussi des enfants », a-t-elle fait remarquer. Sa série documentaire est à disponible sur radiofrance.fr.

Sujets associés : Paris - Alimentation

Aller plus loin

"L’épicier-banquier" à la rescousse des ménages marocains

L’épicier-banquier, c’est ainsi qu’on peut qualifier celui du quartier qui, via le système du crédit, va à la rescousse de ses clients, dont la situation financière continue...

Au Maroc, l’épicerie a toujours la côte

Les internautes marocains ont le marché et l’épicerie à l’e-commerce pendant le confinement. C’est ce que révèle une enquête de Sunergia.

France : un épicier marocain a blanchi 70 millions d’euros

18 prévenus (Aomar, un épicier marocain du quartier des Batignolles, son patron et plusieurs clients) ont été présentés au juge, le lundi 14 octobre, à Marseille...

Ces articles devraient vous intéresser :

La sécheresse pousse le Maroc à multiplier ses achats de blé sur le marché mondial

Le Maroc maintient son système de restitution à l’importation du blé tendre au profit des opérateurs. Une importante quantité de cette céréale sera bientôt commandée.

Maroc : explosion des exportations de produits alimentaires et maritimes

Les exportations des produits alimentaires agricoles et maritimes ont connu un boom en 2022 pour dépasser les 80 milliards de dirhams (MMDH). Un record.

Maroc : une flambée inquiétante du prix de la volaille et des oeufs

Au Maroc, les prix de la volaille et des œufs s’envolent au grand dam des consommateurs. Quelles en sont les causes ?

Maroc : les prix des fruits et légumes atteignent des sommets

Au Maroc, les prix des fruits et légumes continuent d’augmenter et de peser sur le budget mensuel des Marocains en raison notamment des exportations.

Maroc : l’huile d’olive devient un luxe

Au Maroc, le prix de l’huile d’olive augmente fortement. En cause, la sécheresse et les vagues de grande chaleur qui ont touché la production de ce petit fruit indispensable aux saveurs des mets des Marocains.

Maroc : forte augmentation du prix de l’huile d’olive

Le Maroc figure parmi les pays dont la production d’huile d’olive est durement touchée par la sécheresse. Une situation qui fait grimper les prix mondiaux.

Fruits et légumes : pourquoi les prix s’envolent au Maroc ?

Les prix des légumes et des fruits ont connu une augmentation dans quasiment tous les marchés au Maroc, à l’instar d’autres denrées alimentaires. Comment expliquer une telle hausse ?

Interdiction d’abattage des vaches laitières : le gouvernement s’explique

Face à une polémique qui enfle, le gouvernement a apporté des clarifications concernant la décision d’interdiction d’abattre les vaches laitières.

Ramadan 2023 : les filles du Prince Moulay Ismaïl préparent chebbakia (photos)

À l’instar de nombreuses familles marocaines, celle du Prince Moulay Ismaïl, cousin du roi Mohammed VI, s’est préparée pour le mois du ramadan qui a débuté au Maroc et dans de nombreux pays arabes, jeudi 23 mars.

Maroc : une croissance paradoxale entre exportations et importations d’avocats

Alors que le Maroc produit de plus en plus d’avocat, devenant l’un des principaux fournisseurs en Europe, la part des importations continuent de croître.