L’Arabie Saoudite veut davantage de main d’œuvre marocaine

21 avril 2022 - 14h00 - Monde - Ecrit par : G.A

L’Arabie Saoudite veut recruter plus de main d’œuvre marocaine. C’est le souhait que viennent d’émettre les autorités saoudiennes auprès du ministre marocain de l’Industrie et du commerce, Ryad Mezzour.

Vingt fois plus de main d’œuvre marocaine. C’est la demande formulée par le ministre saoudien du commerce, Majid ben Abdullah Al Qasabi. Avec son homologue marocain Ryad Mezzour, ils ont tenu lundi, à l’issue du forum maroco-saoudien d’investissement, une réunion au cours de laquelle, ils ont évoqué les stratégies à adopter pour renforcer les échanges commerciaux bilatéraux et définir les priorités de la coopération économique entre les deux pays, rapporte Aujourd’hui Le Maroc.

À lire : De meilleures conditions de travail pour les MRE d’Arabie Saoudite

C’est dans ce sens que Majid ben Abdullah Al Qasabi a relevé la nécessité d’investir dans le capital humain en augmentant le nombre de travailleurs marocains en Arabie saoudite, actuellement au nombre de 22 000 à près de 500 000. Au cours de ces entretiens, auxquels a pris part l’ambassadeur du Maroc à Riyad, Mustapha Mansouri, M. Al Qasabi a indiqué que l’Arabie Saoudite est déterminée à donner une forte impulsion aux relations économiques et commerciales avec le Maroc, à l’instar des liens politiques existant entre les dirigeants des deux pays.

À lire : Les MRE d’Arabie Saoudite se disent exclus par le Maroc

Il a, dans ce sens, souligné la nécessité de définir les priorités de la coopération économique bilatérale, notamment la communication gouvernementale et entre les secteurs privés des deux pays, le renforcement des relations économiques bilatérales, l’investissement dans le capital humain et l’accès conjoint aux marchés prometteurs.

À lire : Ce que va gagner le Maroc après le dégel dans les pays du Golfe

Pour sa part, Ryad Mezzour a indiqué que le Maroc offre d’énormes opportunités en matière d’investissement, surtout grâce à sa situation géographique, sa main-d’œuvre qualifiée, et les accords de libre-échange signés avec l’Union européenne, les États-Unis et certains pays arabes.

Sujets associés : Coopération - Arabie saoudite - Accord de libre échange - Ministère de l’industrie, du Commerce et des Nouvelles technologies - Ryad Mezzour

Aller plus loin

Les MRE d’Arabie Saoudite se disent exclus par le Maroc

Alors qu’il représente un soulagement pour plusieurs Marocains, l’ouverture des frontières a tout l’air d’une mauvaise nouvelle pour les MRE d’Arabie Saoudite. En attente de...

Marocaine jetée par la fenêtre en Arabie Saoudite : l’Ambassade du Maroc réagit (enfin)

Après avoir été médiatisée sur les réseaux sociaux, l’histoire d’une domestique marocaine jetée par la fenêtre par son employeuse en Arabie Saoudite intéresse maintenant...

Vous êtes Marocain, vous souhaitez travailler en Arabie Saoudite, la RATP recrute

Une nouvelle opportunité s’offre aux jeunes diplômés marocains en recherche d’emploi ou d’une carrière à l’international avec la RATP en Arabie saoudite.

De meilleures conditions de travail pour les MRE d’Arabie Saoudite

L’annulation par l’Arabie saoudite du système de « parrainage » au profit des travailleurs étrangers dont les Marocains, est effective depuis dimanche 14 mars. Cette mesure vise...

Ces articles devraient vous intéresser :

Mémorandum d’entente entre l’ONEE et la société israélienne Mekorot

L’Office national de l’eau et de l’électricité (ONEE) et son homologue israélien Mekorot ont signé, jeudi à Marrakech, un mémorandum d’entente portant sur les projets de développement et d’assainissement de l’eau potable.

Maroc : le secteur automobile recrute de nombreux ingénieurs

Le ministre de l’Industrie et du commerce, Ryad Mezzour a annoncé que 2 000 nouveaux ingénieurs seront bientôt recrutés dans le cadre du renforcement du secteur de l’industrie automobile au Maroc.

Abdellatif Hammouchi reçoit en audience le ministre israélien de la Justice

Tête-à-tête entre le directeur général de la Sûreté nationale, Abdellatif Hammouchi, et le vice-Premier ministre et ministre israélien de la justice, Gideon Saar.

Agriculture : appel au renforcement de la coopération entre le Maroc et Israël

Le ministre israélien de l’Agriculture appelle le Maroc et l’État hébreu à s’investir davantage dans le développement du secteur agricole à travers la signature d’accords de partenariat.

La voiture NEO « Made in Morocco » bientôt sur le marché

Le Maroc procèdera bientôt au lancement de NEO, la toute première voiture conçue et produite sur le sol marocain. Le véhicule a déjà validé les tests statiques et dynamiques au Maroc et à l’étranger. Le processus de son homologation est en cours.

Maroc : 100 milliards de dirhams d’exportations automobiles cette année

Le secteur automobile marocain devrait réaliser cette année un chiffre d’affaires record de 100 milliards de dirhams en termes d’exportation de véhicules, a annoncé mardi Ryad Mezzour, le ministre de l’Industrie et du commerce.

Mohammed VI et le pari gagnant de l’ouverture en Afrique

Le Maroc a connu une croissance économique assez soutenue depuis 2000, après l’accession au trône du roi Mohammed VI. Le royaume prend des mesures pour attirer les investissements étrangers et devenir une grande puissance régionale.

Israël va financer l’institutionnalisation du forum du Néguev

Le bureau du Premier ministre israélien Yair Lapid a annoncé dimanche l’intention de son gouvernement d’accompagner l’institutionnalisation et le financement du Forum du Néguev, auquel participe le Maroc.

Véhicules électriques : deux usines géantes de batteries au Maroc

Le Maroc va bientôt disposer de deux usines de fabrication de batteries de véhicules. Les projets sont évalués à 6 milliards d’euros et à 4 milliards d’euros, a annoncé cette semaine Ryad Mezzour, le ministre marocain de l’Industrie et du commerce.

Le Maroc veut produire un million de voitures par an

Un million de voitures produites par an au Maroc. C’est l’objectif du ministre de l’Industrie et du Commerce, Ryad Mezzour, d’ici 2030.