Harcèlements au Hajj : des sanctions sont prévues par l’Arabie Saoudite

25 juillet 2019 - 10h20 - Maroc - Ecrit par : Bladi.net

Les différentes ambassades du Royaume d’Arabie Saoudite, de par le monde, ont reçu des consignes fermes. Elles se doivent de sensibiliser et d’avertir les pèlerins, ainsi que les visiteurs des lieux saints, du renforcement de certaines règles visant à assurer le bon déroulement des rites, en toute tranquillité, pendant le Hajj.

L’Arabie Saoudite tient à offrir un Hajj sans polémiques, qui se passe dans le respect strict des normes requises, en matière de déroulement des rites. Le Hajj se veut un pèlerinage à la Mecque et la visite des lieux saints, à laquelle aspirent tous les musulmans. A cet effet, l’Arabie Saoudite, vers où convergent des centaines de milliers de fidèles musulmans, chaque année, pour vivre ces moments de partage et de témoignage de leur foi, entend appliquer des dispositions strictes qui existaient et qui sont renforcées, pour garantir à tous un bon pèlerinage.

Il s’agit, notamment, à en croire le site d’information Alnas, "des lois et des sanctions qui ont été adoptées contre tous ceux qui se livrent à des actes de harcèlement contre des pèlerins et des visiteurs paisibles, causant des perturbations dans l’accomplissement de ces rites". Le média indique que ces lois et ces sanctions ont été adoptées sur la base de la Déclaration de la 17ème Conférence des Ministres des Affaires étrangères des pays membres de l’Organisation de la Conférence islamique (OCI), tenue en Jordanie. Lesdites lois permettront au Gouvernement du Serviteur des deux saintes Mosquées d’assurer la sécurité, la stabilité et la tranquillité aux visiteurs des lieux saints en Arabie Saoudite, détaille la même source.

Adoptées depuis 1988, lesdites lois, renforcées, sont ignorées par bon nombre de musulmans alors qu’elles définissent également les dispositions à prendre par le pays hôte, pour faciliter aux musulmans et aux visiteurs, venus de partout, dans le monde, de bonnes conditions du Hajj.

L’Arabie Saoudite sera très stricte envers ceux qui tenteront de brandir, par exemple, des slogans politiques ou communautaires, tandis que la même Déclaration de la 17ème conférence appelle tous les pays de l’OCI à œuvrer, avec le Gouvernement d’Arabie Saoudite, pour la réussite du Hajj.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Arabie saoudite - Harcèlement sexuel - Hajj - Sanction

Ces articles devraient vous intéresser :

Hajj : une clause "anti-protestation" fait polémique au Maroc

L’introduction par le ministère des Habous et des Affaires islamiques dirigé par Ahmed Taoufiq d’une clause qui oblige le pèlerin marocain pour le hajj 2024, un des cinq piliers de l’islam, « à ne pas protester même en cas de retard de l’avion », fait...

Maroc : le coût du Hajj dévoilé, et c’est plus cher que l’année dernière

Le ministère des Habous et des Affaires islamiques vient de dévoiler les frais du pèlerinage au titre de la saison 1445 H, pour les pèlerins marocains.

La chanteuse Ibtissam Tiskat dévoile son calvaire

La chanteuse marocaine Ibtissam Tiskat affirme avoir été victime de harcèlement de la part d’une collègue. Il s’agirait de Dounia Batma ou Fadwa El Maliki.