Flou autour de l’interpellation de la blogueuse Asmae Amrani

5 avril 2020 - 10h40 - Maroc - Ecrit par : I.L

La blogueuse marocaine, Asmae Amrani, aurait été arrêtée ce samedi 4 avril, suite à ses propos tenus dans une vidéo à l’encontre du personnel médical des hôpitaux du Maroc.

L’interpellation de cette influenceuse marocaine, annoncée par ALYaoum24, a enflammé la toile. Pour l’heure, la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) entretient encore le flou autour de cette arrestation. Dans un communiqué laconique, elle a juste indiqué l’interpellation "de l’employée d’une entreprise par les autorités de la ville de Casablanca pour son implication présumée dans la diffusion d’un "live" sur son compte Instagram personnel, contenant de fausses accusations et des injures explicites à l’encontre des professionnels de la santé au Maroc".

Même si pour l’heure, la DGSN n’a apporté aucune confirmation ni de démenti sur l’identité de la mise en cause, il s’agit bien de l’influenceuse marocaine, Asmae Amrani, selon le site ALYaoum24.

D’après le même communiqué de la DGSN, les services de la veille informatique relevant du même département, avaient tracé une vidéo diffusée en "live", dans laquelle la mise en cause, âgée de 34 ans, accuse le personnel médical de négligence vis-à-vis des patients infectés au nouveau coronavirus. Dans la même vidéo, elle leur attribue la responsabilité de provoquer intentionnellement les cas de décès de cette pandémie mondiale.

Au terme de l’enquête judiciaire ouverte au sujet de cet enregistrement, la mise en cause a été interpellée et placée en garde à vue pour les besoins de l’enquête.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Direction Générale de la Sûreté Nationale (DGSN) - Vidéos - Arrestation - Coronavirus au Maroc (Covid-19)

Aller plus loin

Fatiha en prison, fin de l’umpunité pour les vidéos « rutini al yawmi » ?

La blogueuse Fatiha « ma routine quotidienne » et son mari ont été arrêtés et placés en «  détention provisoire  » pour atteinte à la morale et à la pudeur. Ils comparaitront...

Maroc : voici le détail des 23 000 arrestations pour violation de l’état d’urgence

22 542 individus ont été interpellés en flagrant délit de violation des mesures imposées par les autorités publiques, dans le cadre de l’état d’urgence sanitaire décrété pour...

Ces articles devraient vous intéresser :

La douane marocaine va renforcer la lutte contre la fraude en 2023

Le projet de loi de Finances (PLF) 2023 prévoit de nouvelles mesures douanières visant à lutter contre la fraude.

Le Maroc proroge, à nouveau, l’état d’urgence sanitaire

Le Maroc a décidé de prolonger l’état d’urgence sanitaire jusqu’au 30 novembre 2022, afin de faire face à la propagation du Covid-19 dans le pays.

La police marocaine se modernise

La police marocaine s’est dotée de nouvelles voitures, motos et véhicules utilitaires hautement équipés techniquement. Cette dotation s’inscrit dans le cadre d’une vaste opération de modernisation de la flotte de véhicules de police au niveau régional...

Le Covid-19 se rappelle au bon souvenir des Marocains

Après une période d’accalmie, le Maroc fait désormais face à une hausse des contaminations au Covid-19. Le ministère de la Santé a exprimé ses inquiétudes appelant les Marocains à respecter les recommandations.

Les touristes reviennent en force au Maroc

Après deux ans de restrictions sanitaires liées au Covid-19, les hôtels enregistrent une très forte demande pour les vacances de fin d’année. Les réservations explosent et les professionnels espèrent atteindre les chiffres d’avant-Covid.

Maroc : l’état d’urgence sanitaire prolongé jusqu’au 31 décembre

Le gouvernement vient d’annoncer, une nouvelle fois, la prorogation de l’état d’urgence sanitaire sur l’ensemble du territoire national.

Atteint par le Covid-19, Noussair Mazraoui donne de ses nouvelles

L’international marocain Noussair Mazraoui a reçu le soutien de ses fans qui ont appris qu’il a attrapé le Covid-19 lors de sa participation à la coupe du monde Qatar 2022. À son tour, il leur a exprimé sa gratitude.

Bientôt une centaine de radars mobiles déployés au Maroc

120 nouveaux radars seront bientôt déployés dans plusieurs villes marocaines, pour renforcer la sécurité routière. Ces équipements ont été remis mardi, à la Gendarmerie Royale et à la Direction Générale de la Sûreté Nationale (DGSN) (Police).

Dispositif exceptionnel pour le nouvel an au Maroc

La Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN) s’active pour garantir la sécurité des Marocains à l’occasion du nouvel an 2023. D’ores et déjà, il a été procédé à la mise en place d’un dispositif de sécurité spécial.

Le Maroc met fin à l’état d’urgence sanitaire

Le gouvernement marocain a décidé de mettre fin à l’état d’urgence sanitaire en vigueur depuis l’apparition des premiers cas de contamination au coronavirus.