Automobile : la tendance à la hausse se poursuit

28 juin 2022 - 12h20 - Economie - Ecrit par : A.T

La bonne dynamique observée en ce qui concerne les exportations marocaines depuis le début de l’année devrait se poursuivre selon Bank Al-Maghrib, qui table sur un accroissement de 33,7 %, soit 52,6 milliards de dirhams cette année, rien que pour le secteur automobile.

Selon les chiffres dévoilés par la banque centrale, l’industrie automobile devrait poursuivre son amélioration, avec un accroissement de 33,7 % à 52,6 milliards de dirhams en 2022 et plus de 10,5 % à 58,1 MMDH en 2023. Parallèlement, les expéditions du phosphate et dérivés devraient bondir de 43,4 % à 115,1 MMDH, avant de reculer à 10,8 % en 2023 à 102,7 MMDH.

A lire : Covid-19 : au Maroc, le secteur automobile résiste à la crise

Quant aux exportations du secteur « agricole et agroalimentaire », elles devraient s’améliorer de 6,5 % à 74,2 MMDH en 2022 et de 1,3 % à 75,2 MMDH en 2023, fait savoir la même source. Globalement, les exportations devraient augmenter de 22 % en 2022, avant de connaître une légère hausse de 0,8 % en 2023.

S’agissant des importations, elles devraient enregistrer une progression de 24,2 %, tirées principalement par un alourdissement de 61,6 % de la facture énergétique. En 2023, la hausse des importations devrait se limiter à 0,3 %, sous l’effet notamment de l’augmentation de 7,8 % de celles de biens de consommation et d’un allégement de 9,2 % de la facture énergétique à 111,2 MMDH.

Sujets associés : Automobile - Bank Al-Maghrib (BAM)

Aller plus loin

Covid-19 : au Maroc, le secteur automobile résiste à la crise

Le secteur de l’automobile a affiché une grande résistance face aux impacts de la crise engendrée par la pandémie du Covid-19. Au premier trimestre 2021, le secteur a enregistré...

Une usine Yazaki à 333 millions de dirhams à Kénitra

L’équipementier automobile japonais Yazaki renforce ses activités au Maroc avec l’inauguration à Kénitra d’une nouvelle usine, la 4ᵉ au royaume et la 2ᵉ à Kénitra.

Le Maroc rêve plus grand pour le secteur automobile

Au total, 700 000 voitures sont fabriquées au Maroc chaque année. Le royaume qui aspire à détrôner la Chine ne compte pas dormir sur ses lauriers. Il rêve grand pour le secteur.

Le taux d’intégration du secteur automobile atteint 60% au Maroc

Plusieurs objectifs prévus par le Plan d’accélération industrielle dans le secteur automobile marocain ont été réalisés. Malgré la crise du Covid, le secteur affiche un taux...

Ces articles devraient vous intéresser :

Le dirham se redresse face à l’euro

La devise marocaine s’est appréciée de 0,41 % face à l’euro et de 0,66 % vis-à-vis du dollar américain, au cours de la période allant du 17 au 23 novembre 2022. C’est ce que précisent les indicateurs publiés par Bank Al-Maghrib (BAM).

Le dirham baisse face à l’euro

Le dirham marocain est resté quasi-stable face au dollar américain et s’est déprécié de 0,91 % vis-à-vis de l’euro entre le 15 et le 21 février 2024, selon Bank Al-Maghrib (BAM).

Le Maroc interdit l’importation de véhicules polluants

Le Maroc poursuit ses efforts visant à réduire l’impact de la pollution sur la santé des citoyens et sur l’environnement. Le ministère du Transport et de la logistique et le département de la Transition énergétique et du développement durable ont pris...

Le dirham poursuit sa baisse face à l’euro

La devise marocaine s’est dépréciée de 0,26 % face à l’euro et est restée quasi stable face au dollar américain, au cours de la période allant du 28 juillet au 03 août. C’est ce que précisent les indicateurs publiés par Bank Al-Maghrib (BAM).

Le dirham stable face à l’euro

La devise marocaine est restée quasi stable face à l’euro et s’est dépréciée de 0,87 % vis-à-vis du dollar américain, au cours de la période allant du 16 au 22 février 2023. C’est ce que précisent les indicateurs publiés par Bank Al-Maghrib (BAM).

Le Maroc, futur grand producteur de batteries pour voitures électriques ?

Le Maroc ambitionne de créer une gigafactory de batteries pour véhicules électriques. D’ores et déjà, il a engagé des négociations avec certains fabricants.

Les Marocains du monde ont envoyé 93,7 MMDH en 2021

Les transferts des Marocains résidant à l’étranger (MRE) au titre de 2021 ont connu une hausse de 37,5 % par rapport à 2020, d’après le rapport annuel sur la situation économique, monétaire et financière de Bank Al-Maghrib (BAM).

Stabilité du dirham face à l’euro et légère dépréciation face au dollar

La devises marocaines est restée quasi stable vis-à-vis de l’euro et s’est dépréciée de 0,31% face au dollar américain, durant la période du 26 octobre au 1er novembre, selon Bank Al-Maghrib (BAM).

Dépréciation continue du dirham face à l’euro

La devise marocaine s’est dépréciée de 0,90 % face à l’euro de 1,57 % vis-à-vis du dollar américain, au cours de la période allant du 11 au 17 août 2022. C’est ce que précisent les indicateurs publiés par Bank Al-Maghrib (BAM).

Au Maroc, la pénurie fait chuter les ventes de voitures

Au Maroc, les ventes de voitures ont chuté à fin août en raison notamment du manque de disponibilité des modèles.