Covid-19 : au Maroc, le secteur automobile résiste à la crise

28 mai 2021 - 11h00 - Economie - Ecrit par : J.K

Le secteur de l’automobile a affiché une grande résistance face aux impacts de la crise engendrée par la pandémie du Covid-19. Au premier trimestre 2021, le secteur a enregistré une croissance de 38,9%.

Dans ses récentes statistiques, l’Office des changes a indiqué que les exportations du secteur automobile étaient de 22,602 milliards de DH au premier trimestre 2021, contre 16,274 milliards au trimestre 1 de 2020, soit une hausse de 38,9%. Les segments concernés par cette hausse sont ceux de la « Construction » à plus 51,9%, soit + 9,18 milliards DH, le « Câblage » à plus de 23,4%, soit 7,6 milliards DH, le segment « Intérieur véhicules et sièges » à 24,9%, soit 2,3 milliards DH.

Cette augmentation est la preuve que le Maroc met le paquer sur le développement du secteur automobile du pays. De plus, plusieurs usines de construction dont les usines Renault à Tanger ou encore Peugeot à Kénitra, sont installées dans le pays et favorisent la mise en place d’un écosystème avec la création des milliers d’emplois. Grâce à ces usines, plusieurs jeunes optent pour les études mécaniques et automobiles pour bénéficier des multiples opportunités qui se présentent dans ce secteur au Maroc.

Par ailleurs, dans une étude, le think thank marocain Policy Center for the New South, a indiqué qu’« avec l’implantation de Renault Melloussa, la part des assemblages et constructions automobiles va augmenter de façon significative, passant de 12% en 2011 à 47% en 2018 ». Une amélioration qui a permis en 2018, d’avoir un taux de couverture des échanges de biens automobiles de toute nature de 72%. De plus, cette année, bon nombre d’entreprises veulent améliorer leur production dans le royaume. Il s’agit entre autres de Clayens NP Morocco via l’agrandissement de son unité industrielle à Mohammedia, spécialisée dans la production des pièces métalliques de précision ou de Stellantis (ex-PSA) et du Centre technique des industries des équipements pour véhicules « Cetiev », qui viennent d’installer un nouveau site « Cetiev 2.0 ».

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Automobile - Coronavirus au Maroc (Covid-19)

Aller plus loin

Le Maroc, leader de l’industrie automobile en Afrique

Déjà première en Afrique, l’industrie automobile marocaine se renforce chaque jour davantage et côtoie de plus en plus les grands pays industrialisés. Ce secteur a pour...

Automobile : la tendance à la hausse se poursuit

La bonne dynamique observée en ce qui concerne les exportations marocaines depuis le début de l’année devrait se poursuivre selon Bank Al-Maghrib, qui table sur un accroissement...

Automobile : le Maroc veut détrôner l’Inde et la Chine

Le Maroc veut détrôner l’Inde et la Chine pour se hisser au premier rang mondial en matière de compétitivité automobile. Une ambition que Moulay Hafid Elalamy, ministre de...

Des pièces de rechange dangereuses vendues aux Marocains

Grogne dans les rangs de la fédération nationale des importateurs et vendeurs de pièces de rechange d’occasion pour automobiles. Elle dénonce un réseau de commerçants étrangers...

Ces articles devraient vous intéresser :

Les Marocains plébiscitent encore Dacia

Le Maroc a vendu 12 084 voitures neuves à fin janvier 2024, ce qui représente une hausse de 6,63 % par rapport à la même période de l’année précédente, selon les données actualisées de l’Association des importateurs de véhicules au Maroc (AIVAM).

Au Maroc, les voitures de luxe ne connaissent pas la crise

Les ventes de voitures neuves de luxe au Maroc ont enregistré une hausse de 15 % l’année dernière, malgré l’impact du marché par une baisse de la demande due à l’inflation, à l’augmentation des coûts de financement et à la hausse des prix de...

Voitures électriques au Maroc : 2 500 nouvelles bornes à horizon 2026

Le Maroc s’active pour devenir un marché de vente attractif pour les véhicules électriques. L’Association professionnelle intersectorielle de la mobilité électrique (APIME) composée d’entreprises des secteurs de l’électricité et de l’automobile mettra...

Du nouveau pour l’usine géante de batteries au Maroc

Le gouvernement marocain vient de signer un mémorandum d’entente avec le groupe sino-européen Gotion High-Tech pour la réalisation d’un projet de mise en place d’un écosystème industriel de production de batteries pour véhicules électriques et de...

Nouveau carton de ventes pour la Citroën « My Ami Buggy »

Le succès ne se dément pas pour la petite voiture Citroën « Ami ». Fabriquée au Maroc, la voiture électrique sans permis a été encore une fois un succès dans de nombreux pays européens.

Dacia et Renault défient la baisse des ventes de voitures au Maroc

La vente de véhicules neufs a atteint 64 025 unités à la fin de mai, en baisse de 4,45 % par rapport à la même période de l’année précédente, selon les statistiques de l’Association des importateurs de véhicules au Maroc (AIVAM).

La future Dacia C-Néo fabriquée au Maroc ?

Dacia élargira sa gamme en 2026 avec une voiture familiale hybride 4x4 baptisée C-Néo qui disposera également d’une version berline. Le véhicule sera probablement fabriqué au Maroc.

Au Maroc, Porsche ne connaît pas la crise

Selon les récentes statistiques de l’Association des importateurs de véhicules au Maroc (AIVAM), les ventes de voitures neuves au Maroc ont connu un recul de 2,83 %, s’établissant à 130 214 unités durant les dix premiers mois de 2023. Toutefois, les...

Bonne nouvelle pour les automobilistes marocains

La Direction Générale des Impôts (DGI) vient de faire une fleur aux automobilistes marocains en ce qui concerne la Taxe Spéciale Annuelle sur les Véhicules (TSAV).

La Ferrari 250 GT Coupé du roi Mohammed V est à vendre

Dans quelques semaines, une Ferrari 250 GT Coupé Spéciale de 1956, ancienne possession du Roi Mohammed V, trouvera un nouveau propriétaire lors d’une vente aux enchères organisée par RM Sotheby’s.