Les aviculteurs marocains craignent la grippe aviaire

16 octobre 2022 - 08h40 - Maroc - Ecrit par : A.T

Le Maroc ne prend pas encore des mesures pour contrer l’entrée sur son territoire de la grippe aviaire qui sévit actuellement en Europe et dans la sous-région. Cette attitude des autorités inquiète les éleveurs de volailles qui ont une nouvelle fois lancé l’alerte.

Il s’agit d’un deuxième avertissement, rapporte Al Omk Al Maghribi, précisant que face à une vague sans précédent de grippe aviaire hautement virulente en Europe, l’Association nationale des éleveurs avait écrit au ministre de l’Agriculture, Mohamed Seddiqi, pour tenir une réunion urgente. Ces acteurs ont exprimé leur inquiétude après que des millions de cas de grippe aviaire ont été enregistrés chez les oiseaux et les volailles en France, en Espagne et au Royaume-Uni.

A lire : Maroc : les raisons de la flambée du prix des volailles

L’association appuie ses craintes sur l’approche de la date de la migration des oiseaux sauvages, souligne la même source, ajoutant que cette correspondance des éleveurs de volailles, également transmise à l’ONSSA, a été ignorée et sans aucune réponse à ce jour. Inquiète, elle a lancé un nouvel appel aux autorités, afin de prendre des mesures urgentes pour empêcher l’entrée au Maroc de cette maladie avicole.

De sources algériennes, l’on apprend que l’apparition récente d’un foyer de grippe aviaire dans une commune a amené les autorités à empêcher la vente oiseaux vivants dans les marchés, en plus de publier un ordre de fermeture de tous les marchés de volailles. En Europe, les autorités sanitaires ont procédé à l’abattage d’environ 48 millions d’oiseaux depuis l’automne dernier, à la suite de la « propagation la plus importante et la plus dangereuse de la grippe aviaire » jamais enregistrée.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Ministère de l’Agriculture et de la Pêche maritime - Office national de sécurité sanitaire et des produits alimentaires (ONSSA)

Aller plus loin

Les aviculteurs espagnols dénoncent l’importation de volaille marocaine dans l’UE

Les aviculteurs espagnols n’approuvent pas la décision de l’Union européenne d’autoriser l’entrée de volaille marocaine ou de produits à base de viande de volaille marocaine sur...

Maroc : les raisons de la flambée du prix des volailles

La flambée des prix des volailles au Maroc serait due à la chaleur, la saison estivale et la multiplication des intermédiaires. C’est du moins l’explication qu’avance la...

L’Europe autorise la viande de volaille en provenance du Maroc

Après plusieurs années d’hésitation, l’Union européenne a finalement décidé d’ouvrir ses portes à la viande de volaille marocaine, autorisant son exportation vers ses pays membres.

Maroc : Flambée des prix du poulet

Les prix de la volaille ont considérablement augmenté ces derniers jours au Maroc, atteignant les 20 dirhams le kilogramme pour le poulet vivant. Une hausse qui n’arrange pas...

Ces articles devraient vous intéresser :

Les biscuits “Gerblé” avec de la drogue ne sont pas commercialisés au Maroc

L’Office National de Sécurité Sanitaire des Produits Alimentaires (ONSSA) affirme que les lots de biscuits de la marque française “Gerblé”, contaminés par la drogue “burundanga”, ne sont pas entrés ni vendus sur le marché marocain.

Le Maroc en guerre contre la cochenille

Au Maroc, le ministère de l’Agriculture a mis en place des mesures pour limiter la propagation de la cochenille, un insecte ravageur des cultures de cactus.

Le Maroc déterminé à renouveler l’accord de pêche avec l’UE

Réagissant au sujet de l’accord de pêche avec l’Union européenne qui expire le 17 juillet, le ministre marocain de l’Agriculture et de la pêche, Mohamed Sadiki, a assuré mercredi que le Maroc « est prêt à tout scénario » et utilisera « une autre règle...

Maroc : Coup de frein à la voiture électrique, voici pourquoi

Le ministère marocain de l’Agriculture a décidé de surseoir à son projet d’acquisition de véhicules électriques en raison de l’insuffisance de bornes de recharge dans le royaume.

Aïd al-Adha : des moutons engraissés avec de la fiente de volaille

À quelques semaines de la célébration de l’Aïd Al-Adha prévue fin juin, l’Office national de sécurité sanitaire des produits alimentaires (ONSSA) du Maroc multiplie les opérations de contrôle pour s’assurer de la qualité des aliments donnés aux moutons...

Maroc : la question des dattes algériennes arrive au parlement

Le groupe Haraki à la Chambre des Représentants a interpellé le ministre de l’Agriculture, Mohamed Sidiki, sur les dattes notamment d’origine algérienne qui ont inondé le marché marocain avant le début du mois de ramadan.

Aïd Al-Adha : le Maroc a encore importé des bovins de l’étranger

En prévision de l’Aïd Al-Adha, prévu au Maroc vers le 29 juin prochain, le nombre d’importations d’ovins s’intensifie. Ainsi, quelque 19 500 ovins importés du Portugal sont arrivés au port de Jorf Lasfar, dans la région d’El Jadida.

La viande consommée par les Marocains dangereuse pour la santé ? un ministre répond

Le ministre de l’Intérieur, Abdelouafi Laftit, a assuré du bon état des abattoirs et de la qualité de la viande qui en est issue. Ceci, en réaction aux propos d’un conseiller parlementaire qui a dénoncé l’absence de maintenance des équipements et de...

Le Maroc contraint de réorienter sa production agricole

Face à la sécheresse et au stress hydrique d’une part, et à l’inflation d’autre part, le gouvernement marocain est contraint de revoir sa politique agricole et alimentaire pour garantir l’eau et le pain.

Maroc : des stations de dessalement pour sauver l’agriculture

Le ministère marocain de l’Agriculture a adopté le dessalement de l’eau de mer à des fins d’irrigation. Dans cette dynamique, le département de Mohamed Saddiki a prévu la construction de nouvelles stations de dessalement dans certaines zones agricoles.