Les avocats marocains cherchent des clients sur ... Facebook

10 octobre 2019 - 17h40 - Maroc - Ecrit par : S.A

S’il est une pratique qui rebute actuellement le Bâtonnier Mohamed Berkou, c’est bien l’attitude de ses confrères de Rabat. Ceux-ci se lancent en quête de clients sur les réseaux sociaux.

Les avocats de Rabat n’attendent plus que les clients viennent vers eux. Ils prennent d’assaut les réseaux sociaux qui constituent « leurs cabinets virtuels ». Cette pratique n’est pas du goût du Bâtonnier, Mohamed Berkou.

A cet effet, il s’est fendu d’un communiqué pour dénoncer les « infractions aux us et coutumes du métier et aux règles morales et déontologiques auxquelles les avocats sont tenus ».

« Des confrères auraient même transformé leurs bureaux en studios pour filmer des vidéos et les diffuser sur des sites électroniques, Youtube et WhatsApp, en les présentant sous forme de conseils juridiques », s’est-il étonné.

Mohamed Berkou martèle que c’est déplorable et d’autant plus dangereux que certains conseils sont erronés et peuvent induire l’opinion en erreur.

Face à cette situation, le Bâtonnier de Rabat assure que le Conseil du Barreau prend d’ores et déjà ses responsabilités. Des sanctions disciplinaires vont tomber dans les tout prochains jours.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Rabat - Youtube - WhatsApp

Aller plus loin

Facebook supprime 10000 profils de 13 pays, dont le Maroc

Dans son dernier rapport mensuel, Facebook affirme avoir supprimé environ 10 000 pages, groupes et comptes provenant de 13 pays dont le Maroc pour "comportement inauthentique...

Imintanout : prison ferme pour un faux avocat

La Chambre correctionnelle près le Tribunal de Première instance d’Imintanout a condamné un imposteur à deux ans de prison ferme assortie d’une amende de 5.000 dirhams. Celui-ci...

Italie : l’éclatant succès d’une avocate marocaine

À la tête de plus de 600.000 sociétés et avec une très forte participation au développement économique de plusieurs pays, les Marocains se distinguent de façon particulière en...

Affaire "Hajar Raïssouni" : les avocats exigent l’acquittement

Poursuivie pour "avortement illégal" et "relations sexuelles hors mariage", la journaliste a évoqué lundi devant le Tribunal de Première instance de Rabat, une expertise...

Ces articles devraient vous intéresser :

Attaque contre l’artiste marocain Hatim Ammor

L’artiste marocain Hatim Ammor affirme avoir été victime d’une tentative de piratage de sa chaîne officielle YouTube. Dans une publication partagée sur son compte Instagram, l’auteur de la célèbre chanson « Ana El Awal » a expliqué que cette tentative...

Saad Lamjarred sanctionné par Youtube ?

Le chanteur marocain Saad Lamjarred explique les raisons qui seraient derrière la baisse inquiétante du nombre de vues de ses chansons sur la plateforme YouTube.

"YouTube", l’autre source de revenus des artistes marocains

De nombreux artistes marocains se tournent vers la plateforme YouTube qui est devenu un moyen pour eux de gagner de l’argent et d’éviter la marginalisation.

Contenus choquants en ligne : Le Maroc veut sévir

La prolifération de contenus immoraux, futiles et offensants sur les réseaux sociaux préoccupe la société civile et les acteurs politiques, surtout les députés de l’opposition. Ceux-ci demandent des actions décisives pour lutter contre ce phénomène...

YouTube : des Marocains gagnent jusqu’à 100 000 dirhams par mois, le fisc en alerte

Au Maroc, les services de la Direction générale des impôts (DGI) ont adressé un avis aux influenceurs, des youtubeurs et aux créateurs de contenus pour les appeler à déclarer leurs revenus et à payer leurs impôts.

Buzz, fric et clashs : La (mauvaise) recette des artistes marocains

De plus en plus d’artistes marocains se tournent vers les réseaux sociaux, notamment Instagram et TikTok, pour interagir avec leur public et générer des revenus. Cette tendance suscite toutefois des critiques, certains pointant du doigt le recours à...

Plagiat : les chanteurs marocains pris la main dans le sac

Plusieurs artistes marocains ont été accusés de plagiat ces dernières années. Les productions signalées ont été supprimées de YouTube.

Manal Benchlikha sous le feu des critiques

La chanteuse marocaine Manal Benchlikha est critiquée pour ses propos envers ses collègues qu’elle accuse de l’imiter dans l’espoir d’obtenir le succès que rencontrent ses dernières œuvres musicales, publiées sur YouTube.

Salma Rachid sous le feu des critiques

Salma Rachid est la cible d’attaques sur les réseaux sociaux. De nombreux internautes fustigent l’arrogance de la chanteuse de la pop marocaine.

Maroc : l’utilisation de WhatsApp interdite dans le secteur de la justice

Le procureur général du Maroc, Al-Hassan Al-Daki, a interdit aux fonctionnaires et huissiers de justice d’installer et d’utiliser les applications de messagerie instantanée, et principalement WhatsApp, sur leurs téléphones professionnels.