Avoirs liquides non déclarés, le 15 décembre, il sera trop tard

31 août 2020 - 20h00 - Economie - Ecrit par : G.A

La souscription à l’amnistie sur les avoirs liquides non déclarés a été encore prorogée jusqu’au 15 décembre. Le but est de permettre est de régulariser sa situation auprès des services d’impôts.

C’est la deuxième fois que les autorités procèdent à la prorogation du délai fixé pour que les citoyens concernés se mettent au pas. C’est une disposition qui a d’ailleurs été publiée dans le bulletin officiel. Prorogé une première fois jusqu’au 31 août, à cause de l’état d’urgence sanitaire, les personnes dans le cas ont plus de trois mois pour se mettre en accord avec cette mesure introduite dans la loi de finances rectificative. Et seuls les revenus professionnels sont visés par cette régularisation, indique challenge.ma.

Pour ceux qui désirent régulariser leur situation fiscale, il suffit de payer une contribution libératoire de 5% du montant. En ce qui concerne l’argent à déposer ou déjà disponible à la banque, il fera l’objet d’un prélèvement forfaitaire de 5% du montant. Le même prélèvement se fera sur les biens meubles ou immeubles acquis par des avoirs non déclarés. Dans ce cas d’espèce, il appartient aux citoyens de se rapprocher des services des Impôts pour s’acquitter de cette obligation, précise la même source.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Impôts - Fonds - Amnistie fiscale

Aller plus loin

Voici ce qu’il faut savoir sur la régularisation des avoirs liquides non déclarés

La Direction générale des impôts (DGI) vient de codifier le mode opératoire du dispositif, pour bénéficier de la contribution libératoire sur les avoirs liquides non déclarés....

Les Marocains ont déclaré 2,3 milliards de DH à l’étranger

Les biens et avoirs détenus à l’étranger se sont établis à 2,3 milliards de DH, au 23 décembre, selon l’Office des changes qui prévoyait 4 à 5 milliards de DH.

Déclarations des avoirs détenus à l’étranger, dernier délai 31 décembre

Une rallonge est accordée pour l’opération de régularisation spontanée au titre des avoirs détenus à l’étranger. Le dernier délai, initialement fixé au 31 octobre 2020, a été...

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : vers la fin du plafonnement de l’impôt sur le revenu à 20%

Conformément à l’article 3 de la loi n°69-19 portant réforme fiscale, le plafonnement de l’impôt sur le revenu (IR) à 20 % pour certaines entreprises se terminera dans deux ans.

Au Maroc, les médecins sont des mauvais payeurs d’impôts

Au Maroc, peu de médecins s’acquittent de leurs impôts. Fort de ce constat, le gouvernement opte désormais pour la retenue à la source pour les revenus de l’ensemble des professions libérales, la déclaration annuelle fiscale ayant montré ses limites.

Maroc : des sociétés écrans créées pour échapper au fisc

La Direction générale des impôts a découvert que plusieurs sociétés installées dans les provinces du sud, créent des « sociétés écran » pour exercer leurs activités commerciales en dehors de cette région. Une évasion fiscale qui ne dit pas son nom.

Marocains, n’oubliez pas de déclarer les revenus fonciers

Le dépôt de la déclaration de revenus fonciers soumis à l’impôt sur le revenu (IR) et le paiement dudit impôt, doivent être effectués au plus tard le 29 février, a prévenu la Direction générale des impôts (DGI).

Cafés et restaurants marocains : au bord de la faillite, ils appellent à l’aide

Au Maroc, les propriétaires de cafés et restaurants dont le secteur est au bord du gouffre plaide pour un allègement fiscal. Les taxes et impôts imposés par certaines communes tuent leurs commerces.

Le Maroc veut faire payer les géants du Web

Le gouvernement marocain est préoccupé par la réglementation fiscale des géants du numérique. Dans ce sens, il propose de nouvelles obligations fiscales dans le cadre du projet de loi de Finances (PLF) de l’exercice 2024.

Les MRE et la détaxe, ce qu’en dit la Douane

De très nombreux Marocains résidant à l’Etranger effectuent des achats quand ils sont en vacances au Maroc. Ces achats peuvent-ils faire l’objet d’une détaxe, c’est-à-dire donner lieu au remboursement, à ces acheteurs, de la Taxe sur la Valeur ajoutée...

Immobilier au Maroc : l’Etat veut vous obliger à payer les taxes

L’administration des impôts a mis en place une nouvelle mesure pour lutter contre la fraude fiscale dans l’immobilier.

La DGI aux trousses des auteurs de fausses factures

La direction générale des impôts (DGI) veut en finir avec la fraude à la fausse facture. Une pratique qui prend de l’ampleur et n’épargne aucun secteur d’activité ni région du pays.

Maroc : nouvelles mesures fiscales en 2024

Au Maroc, de nouvelles mesures fiscales entrent en vigueur dès le début cette année 2024, a annoncé la Direction générale des impôts du royaume.