Baccalauréat 2022 au Maroc : 573 personnes arrêtées pour fraude

28 juin 2022 - 08h20 - Maroc - Ecrit par : A.T

Malgré les mesures préventives prises contre la fraude, quelque 573 personnes, dont 468 soupçonnées d’être impliquées dans des cas de fraudes, ont été interpellées durant les examens du baccalauréat 2022 au Maroc.

Ces individus ont été arrêtés dans le cadre des opérations sécuritaires opérées dans le cadre de des examens, indique un communiqué de la direction générale de la sûreté nationale (DGSN), selon lequel le dispositif mis en place n’a pas empêché les fraudeurs d’agir, pour ternir une fois encore l’image de cet examen au Maroc.

A lire : Bac 2021 au Maroc : plus de la moitié des candidats ont eu une mention

Sur les 573 personnes interpellées, 468 sont soupçonnées d’avoir commis des actes de fraude et le reste serait impliqué dans des affaires liées à la possession et à la commercialisation d’équipements informatiques utilisés à des fins de fraude scolaire et de diffusion sur internet de contenus numériques en lien avec ce sujet.

Après les fouilles, 121 téléphones portables, 182 appareils de communication sans fil, 143 écouteurs sans fil reliés à des appareils informatiques, plusieurs tablettes, ordinateurs portables et appareils de connexion à internet, ont été saisis. Ces cas de fraude ont été enregistrés à Casablanca (158 cas), Agadir (71), Rabat (38) et Marrakech (36 cas), précise la même source.

Sujets associés : Education - Direction Générale de la Sûreté Nationale (DGSN) - Baccalauréat Maroc 2023 - Arrestation

Aller plus loin

Baccalauréat au Maroc : 4 235 cas de tricheries recensés

Aussi vieille que les examens, la tricherie a de beaux jours devant elle. Les candidats continuent de prendre des risques malgré les menaces et les dispositions prises. On...

Baccalauréat 2022 : 75,04 % de réussite en session de rattrapage au Maroc

Au Maroc, 41 988 candidats ont réussi les épreuves de la session de rattrapage de l’examen national normalisé pour l’obtention du baccalauréat 2022. Cette session s’est tenue du...

Baccalauréat au Maroc : 565 cas de tricheries lors du rattrapage

Lors de la session de rattrapage du baccalauréat 2022, démarrée le 20 juillet, 565 candidats ont été arrêtés pour tricherie au Maroc.

Bac 2021 au Maroc : plus de la moitié des candidats ont eu une mention

La session normale 2021 du baccalauréat marocain a enregistré un taux de réussite de 68,43% avec 116 518 candidats ayant décroché une mention, soit 52,72% de l’ensemble des...

Ces articles devraient vous intéresser :

Interpol : les 11 Marocains les plus recherchés de la planète

Onze Marocains sont actuellement recherchés par l’organisation de la police internationale : Interpol. Ces individus, sous le coup de mandats internationaux, sont accusés de crimes et délits graves.

Abdellatif Hammouchi nomme de nouveaux responsables

Le directeur général de la Sûreté nationale (DGSN), Abdellatif Hammouchi a procédé, mardi, à une nouvelle série de nominations au niveau de plusieurs services décentralisés de l’institution.

Le Maroc renforce le contrôle dans les aéroports

Le Maroc a décidé de renforcer son système de contrôle des passagers dans les aéroports. Cette procédure sera désormais complétée par l’analyse de données électroniques envoyées avant l’arrivée à destination des passagers.

Pénurie de médecins au Maroc : Le système de santé à bout de souffle

La pénurie de médecins persiste au Maroc. Par ailleurs, la réduction de la durée de formation en médecine suscite actuellement une vive protestation de la part des étudiants.

Des soucis avec les bagages à l’aéroport Mohammed V de Casablanca

L’aéroport Mohammed V de Casablanca, en collaboration avec la Royal Air Maroc (RAM) et l’Office national des aéroports (ONDA), vient de créer une équipe spéciale pour améliorer la gestion des bagages en correspondance.

Maroc : augmentation des salaires des enseignants-chercheurs avant fin 2022

Le chef du gouvernement a fait part de son intention d’augmenter les salaires des enseignants-chercheurs avant la fin de 2022, et de signer un accord avec le syndicat avant la fin de l’année. Cette décision a été prise lors d’une réunion entre Aziz...

Abdellatif Hammouchi donne des nouvelles priorités à la police en 2023

Afin de réussir sa mission en 2023, la direction générale de la Sûreté nationale (DGSN) a défini de nouvelles priorités qui ont été dévoilées, jeudi, lors de la réunion organisée au siège de l’institution.

Un beau cadeau de fin d’année pour la police marocaine

Les agents de la direction générale de la sûreté nationale (DGSN), travaillant dans les différentes directions au niveau national, recevront en cette fin d’année, une prime exceptionnelle, octroyée par le directeur général Abdellatif Hammouchi.

Une école musulmane fermée à Villeurbanne

La préfecture de Villeurbanne a procédé à la fermeture d’une école musulmane, accueillant d’ordinaire une centaine d’enfants en primaire. Les parents se voient contraints d’inscrire leurs enfants dans d’autres établissements.

Cinq nouvelles nominations à la DGSN

Le directeur général de la Sûreté territoriale (DGST), Abdellatif Hammouchi, a procédé à une nouvelle série de nominations, notamment au sein des services centraux de la Direction des Ressources humaines.