Badr Hari condamné à deux ans de prison aux Pays-Bas

30 octobre 2015 - 11h08 - Monde - Ecrit par : J.L

Le Kickboxeur marocain Badr Hari a été condamné à deux ans de prison en appel ce jeudi dont dix mois avec sursis par le ptribunal d’Amsterdam aux Pays-Bas pour de multiples affaires de violences.

Le champion marocain était poursuivi également pour tentative de meurtre sur l’homme d’affaires néerlandais Koen Everink dans une boîte de nuit d’Amsterdam en 2012, qui l’aurait provoqué. Il est condamné également à payer 37.000 euros à la victime.

Le boxeur néerlandais d’origine marocaine n’aura à purger que deux mois de prison. En février 2014, le ministère public avait requis en première instance une peine d’un an de prison dont six mois avec sursis à l’encontre de Badr Hari.

L’avocat du boxeur compte se pourvoir en cassation, a-t-il annoncé, quant à Badr Hari il n’a fait aucune déclaration officielle sur sa condamnation.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Pays-Bas - Droits et Justice - Amsterdam - Badr Hari - Prison

Aller plus loin

Badr Hari frappe un réceptionniste au Sofitel de Casablanca (vidéo)

Ses multiples condamnations à de la prison aux Pays-Bas, dont la dernière date seulement d’hier, ne calment pas le champion marocain Badr Hari.

Badr Hari : procès en appel reporté pour des "raisons personnelles"

Badr Hari a comparu ce matin en appel devant le juge à Amsterdam, aux Pays-Bas. L’affaire a été reportée après seulement quelques minutes en raison de "tristes circonstances...

Badr Hari condamné à un an et demi de prison

Badr Hari a été condamné vendredi par le tribunal d’Amsterdam, a une peine de prison d’un an et demi, dont six mois avec sursis.

Trois ans de prison ferme requis contre Badr Hari

Le tribunal d’Amsterdam s’est penché ce matin pour la deuxième fois sur le procès de Badr Hari. Pendant l’audience, le ministère public néerlandais a réclamé une peine de prison...

Ces articles devraient vous intéresser :

Les cafés et restaurants menacés de poursuites judiciaires

Face au refus de nombreux propriétaires de cafés et restaurants de payer les droits d’auteur pour l’exploitation d’œuvres littéraires et artistiques, l’association professionnelle entend saisir la justice.

Mohamed Ihattaren risque d’aller en prison

L’avocat de Mohamed Ihattaren, Hendriksen, confirme que le joueur d’origine marocaine est poursuivi en justice pour légère violence envers sa fiancée Yasmine Driouech en février dernier. La date de l’audience n’est pas encore connue.

Vers une révolution des droits des femmes au Maroc ?

Le gouvernement marocain s’apprête à modifier le Code de la famille ou Moudawana pour promouvoir une égalité entre l’homme et la femme et davantage garantir les droits des femmes et des enfants.

Corruption au Maroc : des élus et entrepreneurs devant la justice

Au Maroc, plusieurs députés et élus locaux sont poursuivis devant la justice pour les infractions présumées de corruption et d’abus de pouvoir.

Plaidoyer pour l’abolition de la peine de mort au Maroc

La lutte contre l’abolition de la peine capitale est toujours d’actualité au Maroc. En témoigne la récente participation des réseaux et militants marocains contre la peine de mort, à la 8ᵉ édition du congrès mondial qui s’est tenu à Berlin du 18 au 25...

Badr Hari, pas encore à la retraite

Le champion marocain de kickboxing Badr Hari, 38 ans, qui voit ses défaites s’accumuler, semble-t-il, n’est pas près de prendre sa retraite. L’heure est à la réflexion.

Maroc : les crimes financiers ont baissé de 47% en 2021

La lutte contre les crimes financiers et économiques au Maroc porte peu à peu ses fruits. En 2021, les affaires liées à ces délits ont fortement régressé de 47,30%, selon le rapport annuel de la présidence du parquet.

Maroc : un ancien diplomate accusé de prostitution de mineures risque gros

L’association Matkich Waldi (Touche pas à mon enfant) demande à la justice de condamner à des « peines maximales » un ancien ambassadeur marocain, poursuivi pour prostitution de mineures.

Poupette Kenza : compte Instagram désactivé après des propos « antisémites »

L’influenceuse aux plus d’un million d’abonnés sur Instagram, Poupette Kenza, se retrouve au cœur d’une vive controverse après avoir tenu des propos jugés antisémites. Dans une story publiée le 15 mai 2024, elle affirmait sans équivoque son soutien à...

Le kickboxeur marocain Mohammed Jaraya arrêté par la police

Le kickboxeur néerlandais d’origine marocaine, Mohammed Jaraya, risque gros. Il vient d’être arrêté par la police et les accusations à son encontre pourraient mettre définitivement fin à une carrière pourtant prometteuse.