Recherche

Belgique : expulsion d’une étudiante marocaine vers la Roumanie

© Copyright : DR

27 décembre 2021 - 20h40 - Monde - Par: S.A

Bien qu’elle soit détentrice d’un visa Schengen et d’un titre de séjour roumain, l’Office des Étrangers a expulsé une étudiante marocaine du territoire belge vers la Roumanie.

Ouiam Ziti, étudiante en 4ᵉ année de médecine dentaire à lasi en Roumanie est arrivée à l’aéroport de Charleroi-Gosselies, en Belgique le 13 décembre dernier pour y passer quelques jours. Les choses ne se passent pas comme prévu. Elle sera arrêtée, puis enfermée dans une pièce avec confiscation de toutes ses affaires dont son téléphone, rapporte Belga. « J’ai été transférée dans le centre Caricole le même jour vers 20h30. Je suis restée enfermée dans le centre Caricole du lundi 13 décembre jusqu’au vendredi 24 décembre » avant d’être expulsée vers la Roumanie, a raconté Ouiam Ziti par téléphone à Bruno Duboisdenghien, un ancien chef de groupe socialiste au conseil communal de Jodoigne, et par ailleurs « citoyen engagé ».

À lire : L’Espagne expulse 125 migrants entrés par le rocher d’Al Hoceima

« J’avais l’intention de passer les fêtes de fin d’année au Maroc. Mais à cause du coronavirus, mon pays a décidé de fermer ses frontières. J’ai donc choisi de rester en Belgique à Bruxelles quelques jours avec mon oncle. C’est lui qui devait me conduire à Lille où vit mon frère jumeau. Nous avions l’intention de passer Noël et la Nouvelle Année ensemble », a expliqué à la RTBF, Ouiam Ziti, avant son expulsion. Elle raconte s’être présentée à la douane, à Charleroi où elle a donné son passeport marocain, son titre de séjour roumain ainsi que son visa touristique Schengen délivré par les autorités françaises.

« Je n’avais que 10 euros en liquide, mais je lui ai (à l’agent) montré ma carte de banque française et lui ai proposé de m’accompagner à un point de retrait pour lui prouver que je pouvais subvenir à mes besoins », a-t-elle poursuivi, affirmant disposer d’un garant en la personne de son oncle. Ces explications n’auront servi à rien. Après transmission d’un rapport à l’Office des Étrangers par les douanes, l’étudiante marocaine été expulsée du territoire belge et son visa touristique a été abrogé.

À lire : Besançon : menacé d’expulsion, un Marocain retrouve enfin le sourire

Selon la porte-parole de l’Office des Étrangers (OE), Dominique Ernould, « l’étudiante ne remplissait pas les conditions pour pouvoir entrer en Belgique ». « Elle dispose d’un visa touristique délivré par la France. Le but de son séjour doit être en France. Or elle a déclaré qu’elle comptait rester 22 jours en Belgique. Et pour cela, elle n’avait pas une prise en charge légalisée. En outre, la loi prévoit qu’il faut pouvoir justifier la somme de 45 euros par jour et par personne pour cette prise en charge, ce qui selon le rapport transmis par la police des douanes, n’était pas le cas ici », a-t-elle expliqué.

Mots clés: Belgique , Expulsion , Roumanie , Visa Schengen

Bladi.net

Bladi.net - 2022 - - A Propos - Contact