Bordeaux : un dispositif sécuritaire mis en place pour traquer de jeunes Marocains

19 juillet 2020 - 09h00 - Monde - Ecrit par : S.A

Face l’insécurité grandissante à Bordeaux, un dispositif sécuritaire a été mis en place pour mettre hors d’état de nuire des jeunes de la ville notamment ceux venus du Maroc et de l’Algérie souvent impliqués dans le trafic de drogue et autres délits.

Les policiers annoncent la couleur. Une cellule spéciale MNA, pour mineurs non accompagnés a été créée au commissariat central de Bordeaux. En tout, 20 policiers ont rejoint la brigade VTT. Les fonctionnaires de police investissent la gare Saint-Jean, le quartier Saint-Michel et l’hyper-centre de la ville pour des contrôles d’identité. Les détenteurs d’une arme blanche sont interpellés. Multiplication des contrôles d’identité et investigations… La mission s’avère ardue. "C’est compliqué. Car ces jeunes ne disent rien, n’ont pas de papiers", explique Patrick, un policier habitué à la nuit.

Le quartier Saint-Michel réputé haut lieu du trafic de drogue avec la rive droite est sous surveillance policière. Puisque c’est désormais la destination des jeunes venus du Maroc et d’Algérie. Ces jeunes drogués aux médicaments, ou ivres, peuvent attaquer un passant pour une raison insignifiante ou un simple regard, rapporte Le Parisien. Les règlements de compte entre bandes rivales sont légion. Mais les victimes n’osent pas porter plainte, car elles craignent des représailles, ce qui rend la tâche difficile aux enquêteurs.

Pour résoudre ce problème, le parquet de Bordeaux a créé un groupe local de traitement de la délinquance pour le quartier Saint-Michel. L’objectif est de permettre à la police, la mairie et les magistrats de coordonner leur lutte, est-il précisé. Ce dispositif sera étendu suite à une rencontre entre la procureure de la République Frédérique Porterie et le nouveau maire de la ville, Pierre Hurmic.

Sujets associés : Algérie - Bordeaux - Drogues - Criminalité

Aller plus loin

Procès contre des exploitants des mineurs marocains à Bordeaux

Six individus (un receleur et ses complices) comparaissent ce mardi 9 février au tribunal correctionnel de Bordeaux. Ils sont accusés de livrer des médicaments et de l’argent à...

Un Marocain tué par balle près de Bordeaux

Un jeune homme d’origine marocaine a été tué par balle dimanche à Castillon-la-Bataille en Gironde. Une enquête pour assassinat en bande organisée a été ouverte.

Ces articles devraient vous intéresser :

La criminalité en baisse au Maroc

Au cours du premier semestre 2022, la criminalité a globalement baissé au Maroc. C’est ce que révèle le dernier rapport de la direction générale de la Sûreté nationale (DGSN).

Pufa, la "cocaïne des pauvres" qui déferle sur le Maroc

Pufa, la « cocaïne des pauvres » s’est installée progressivement dans toutes les régions du Maroc, menaçant la santé et la sécurité des jeunes. Le sujet est arrivé au Parlement.

Criminalité au Maroc : les chiffres

Les chiffres officiels de la Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN) montrent les baisses importantes dans toutes les catégories de crimes en 2023.

Boufa, la drogue qui terrifie le Maroc

Le Maroc mène des actions de lutte contre les drogues dont la « Boufa », une nouvelle drogue, « considérée comme l’une des plus dangereuses », qui « envahit certaines zones des villes marocaines, en particulier les quartiers marginaux et défavorisés. »

Maroc : les crimes financiers ont baissé de 47% en 2021

La lutte contre les crimes financiers et économiques au Maroc porte peu à peu ses fruits. En 2021, les affaires liées à ces délits ont fortement régressé de 47,30%, selon le rapport annuel de la présidence du parquet.

« L’Escobar du désert » fait tomber Saïd Naciri et Abdenbi Bioui

Plusieurs personnalités connues au Maroc ont été présentées aujourd’hui devant le procureur dans le cadre de liens avec un gros trafiquant de drogue. Parmi ces individus, un président de club de football.

Qui est Golan Avitan, l’Israélien extradé par le Maroc ?

Le Maroc a extradé Golan Avitan, 54 ans, membre présumé de la célèbre famille criminelle Abergil qui a fui Israël il y a quatre ans. Il serait impliqué dans un attentat à la bombe de 2003 qui a fait trois morts.

Le Maroc face à la menace de la « Poufa », la cocaïne des démunis

Le Maroc renforce sa lutte contre la « Poufa », une nouvelle drogue bon marché, connue sous le nom de cocaïne des pauvres », qui a non seulement des répercussions sociales, notamment la séparation des familles et une augmentation des suicides et des...

Maroc : les tribunaux submergés après la levée des mesures restrictives

Depuis que l’amélioration de la situation épidémiologique au Maroc a entraîné l’assouplissement des mesures restrictives, la vie a repris dans les tribunaux avec une hausse considérable du nombre de plaintes, procès et affaires pénales.

Maroc : appel à l’arrêt immédiat des opérations d’abattage de chiens

Un collectif des associations marocaines de protection animale dénonce « des opérations brutales et inhumaines, de capture et d’abattage des animaux à travers tout le pays, incluant ceux déjà stérilisés, vaccinés et identifiés ».