Recherche

Procès contre des exploitants des mineurs marocains à Bordeaux

© Copyright : DR

9 février 2021 - 18h40 - Société - Par: A.P

Six individus (un receleur et ses complices) comparaissent ce mardi 9 février au tribunal correctionnel de Bordeaux. Ils sont accusés de livrer des médicaments et de l’argent à des mineurs non accompagnés, principalement des Marocains, pour commettre des vols.

Le phénomène est devenu courant à Bordeaux depuis quelques années. Des mineurs non accompagnés venus du Maroc et d’autres pays du Maghreb, âgés entre 13 et 20 ans, sont manipulés par des individus malintentionnés pour commettre divers délits (cambriolages, vol à l’arraché, etc.) moyennant quelques billets de banque, un abri et des médicaments.

Pour Guillaume Puygrenier, substitut du procureur de Bordeaux, ces actes commis par les mineurs non accompagnés constituent une source d’insécurité dans la ville. Aziz L, âgé de 28 ans, fait partie de ceux qui sont appelés à comparaître ce mardi 9 février. Il a été arrêté en janvier 2020, après que le parquet de Bordeaux a ouvert une information judiciaire sur l’affaire dite du squat de la rue Permentade dans le quartier Saint-Michel à Bordeaux. Au moment de son interpellation, il avait en sa possession des objets issus des cambriolages ou des vols à l’arraché.

Un couple de La Réole sera aussi entendu à l’audience de ce jour. Il est accusé d’avoir fourni des médicaments au chef de la bande, Aziz L., contre 500 euros par mois. Selon l’enquête, ces médicaments, mélangés à l’alcool ou à la drogue, donnent aux mineurs non accompagnés l’illusion d’être forts afin de commettre leurs forfaits.

Les objets volés sont ensuite convoyés par Aziz L. dans les pays du Maghreb pour être vendus. Lors de l’enquête, il a reconnu les faits, mais pas les quantités d’objets volés.

Mots clés: France , Bordeaux , Droits et Justice , Procès

Bladi.net

Bladi.net - 2021 - - A Propos - Contact