Pas d’exposition sur Bousbir, la plus grande maison close au Maroc

22 décembre 2021 - 21h20 - Maroc - Ecrit par : S.A

Partager avec Whasapp Partager avec Telegram

Alors qu’elle devait avoir lieu à la Villa des Arts de Casablanca en ce mois de décembre, l’exposition sur le quartier Bousbir, auparavant la plus grande maison close à ciel ouvert du monde, a été annulée « jusqu’à nouvel ordre » pour, dit-on, raisons sanitaires liées au Covid-19. Mais les organisateurs, deux chercheurs de l’Université de Genève, estiment que cette annulation est liée à la sensibilité du sujet.

L’exposition Bousbir : Images et récits de l’ancien quartier réservé de Casablanca, 1923-2021 n’aura plus lieu. Elle a été annulée pour cause de Covid-19. « Nous avons alors demandé quand l’exposition allait rouvrir. La Fondation Almada [qui appartient à a famille royale, NDLR] nous a alors annoncé qu’elle était fermée pour force majeure », confie au journal Le Temps Raphaël Pieroni, docteur en géographie de l’Université de Genève. Pourtant, « on avait demandé toutes les autorisations nécessaires et on était en contact étroit avec la fondation », justifie-t-il. Aux yeux de l’universitaire et de son collègue, Jean-François Staszak, professeur à l’Université de Genève, tous deux organisateurs de l’exposition, la sensibilité du sujet serait à l’origine de cette décision.

À lire : Le grand marché de la prostitution derrière l’empire colonial au Maroc

Les deux chercheurs de l’Unige et leurs associés marocains se désolent de cette annulation. « Il y a trois ans, Emmanuel Macron affirmait dans un discours que la colonisation était un crime contre l’humanité. Je n’avais pas l’impression d’être à contre-courant, assure Jean-François Staszak. Je pensais qu’on était à un moment où les choses pouvaient être dites, mais cela supposait une volonté politique qui n’existe ni du côté des Marocains ni du côté des Français. » Construit en 1923 par l’administration française, Bousbir « était le plus grand bordel à ciel ouvert du monde. Il y avait énormément d’animation, des restaurants, un cinéma, des spectacles érotiques et pornographiques. Les touristes y allaient parce que c’était une attraction incontournable. »

À lire : Des étrangers et des Marocaines arrêtés pour prostitution à Marrakech

Le quartier était conçu de manière à répondre « aux attentes des Occidentaux et donc pour correspondre à l’image qu’ils se faisaient de la femme marocaine, du Maroc, des Mille et Une Nuits », ajoute Raphaël Pieroni. Elles seraient plus de 12 000 femmes — dont la moyenne d’âge était de 18 ans — à vivre à Bousbir et à officier jusqu’en 1955 dans des conditions proches du travail forcé. Certaines y étaient enfermées à cause des dettes contractées pour payer les loyers. « Je connaissais l’existence de la prostitution à Bousbir, mais je n’imaginais pas ça. La démesure du quartier, c’est vraiment monstrueux », souffle Leyla Darrage, Marocaine, scénographe de l’exposition. Elle a passé huit mois à fabriquer une maquette du quartier.

Sujets associés : Casablanca - Prostitution Maroc

Suivez Bladi.net sur Google News

Aller plus loin

Le grand marché de la prostitution derrière l’empire colonial au Maroc

France 3 diffuse ce lundi 4 octobre à 21h05, un documentaire inédit intitulé, « Colonisation, une histoire française ». C’est une incursion dans l’empire colonial pour en ressortir...

Quand Casablanca était la cité des transexuels

Casablanca n’est pas que la ville réputée pour être la plus grande maison close à ciel ouvert du monde à l’époque coloniale, c’est aussi le lieu où les opérations transgenres...

Quatre Koweïtiens impliqués dans un réseau de prostitution arrêtés à Marrakech

Les éléments de la police ont interpellé quatre Koweïtiens en compagnie de quatre jeunes femmes soupçonnées d’être des prostituées à Marrakech pour ébriété publique et tapage nocturne....

Des arrestations pour prostitution à Marrakech

La gendarmerie royale a opéré une descente dans une luxueuse villa située à Marrakech et qui a été transformée en boite de nuit clandestine. Quatorze personnes, dont six jeunes...

Nous vous recommandons

Casablanca

Casablanca : 97% des demandes de divorce sont par consentement ou par discorde

En 2020, le taux de la dissolution des contrats de mariage par consentement mutuel ou par discorde représente plus de 97% des 15 956 actes enregistrés. C’est ce qui ressort des statistiques du tribunal social de première instance de...

Ils utilisent des voitures de location pour distribuer la drogue à Marrakech

Les gendarmes de Berrechid ont réussi à démanteler un réseau de trafic de cocaïne qui louait des voitures pour distribuer de la drogue, à Marrakech, Casablanca, et à interpeller par la même occasion l’un des trafiquants. Des avis de recherche ont été lancés...

Des Marocains parmi les 10 plus gros trafiquants de drogue de France

Des Marocains ou des personnes qui ont des liens avec le Maroc figurent sur la liste des barons de la drogue les plus puissants de France. Intitulé au départ « top 25 », ce classement de l’office des stups a été rebaptisé « liste nationale...

Détention préventive : le Maroc a le taux le plus élevé au monde

Une commission parlementaire affirme que le Maroc détient le taux le plus élevé en matière de détention provisoire après avoir visité les prisons d’Ain Sebaâ à Casablanca, Moul Berki à Safi et Toulal à...

Le groupe hôtelier Barceló se developpe au Maroc

Après le Barceló Fès Medina qu’il a récemment acquis, le groupe hôtelier Barceló prévoit d’ouvrir en juin le Barceló Tanger. La chaîne cumule un investissement de 70 millions d’euros dans le rachat, la rénovation et le repositionnement d’établissements au...

Prostitution Maroc

Elle quitte le foyer conjugal pour vivre avec son amant dans une forêt

Une femme mariée et son amant ont été déférés en début de semaine dernière devant le Procureur général près le tribunal de première instance de Benslimane, pour adultère, prostitution, coups et blessures avec...

Une villa à Casablanca transformée par un MRE en boîte de nuit

Une cinquantaine d’individus ont été interpellés, samedi dans une villa de la côte Ain Diab à Casablanca. Les suspects sont poursuivis pour violation de l’état d’urgence, prostitution, proxénétisme, trafic et consommation d’alcool et de...

Maroc : hausse inquiétante de la prostitution en ligne

La prostitution, en particulier virtuelle, n’est plus l’apanage des travailleuses du sexe. Alliant discrétion et facilité d’accès, le phénomène prend des proportions inquiétantes chez les jeunes femmes...

Marrakech : faux salon de massage, vrai lieu de prostitution

La police judiciaire de Marrakech a procédé à l’arrestation de tout le personnel ainsi que la propriétaire d’une salle de massage. En réalité, le massage servait d’écran à un réseau de prostitution et de trafic d’êtres...

Maroc : "chômage forcé" pour les prostituées

Les conséquences du COVID-19 n’épargnent aucun secteur d’activité. Les prostituées se retrouvent au chômage et sans revenus du fait du confinement.