Quand Casablanca était la cité des transexuels

9 janvier 2022 - 10h00 - Ecrit par : S.A

Casablanca n’est pas que la ville réputée pour être la plus grande maison close à ciel ouvert du monde à l’époque coloniale, c’est aussi le lieu où les opérations transgenres s’enchaînaient au grand bonheur des transsexuels. La ville doit cette triste réputation à Georges Burou, un gynécologue obstétricien d’origine française.

Célébrités, personnes inconnues du public. Dans les années 50, Bon nombre d’entre elles se rendaient à la clinique du Parc à Casablanca pour se faire opérer. À la manœuvre, Georges Burou, un gynécologue obstétricien qui s’était déjà bâti une réputation en medecine notamment l’avortement. Sa première opération de transsexuels remonte à 1956. « J’ai débuté cette spécialité presque par accident, parce qu’une jolie femme était venue me voir. En réalité, c’était un homme, je ne l’ai su qu’après, un ingénieur du son à Casablanca, âgé de 23 ans, vêtu en femme […], avec une poitrine ravissante qu’il avait obtenue grâce à des piqûres d’hormones […]. Il m’a parlé de ses problèmes […], ayant la conviction profonde que son corps de garçon était un tragique accident de la nature et irrémédiable […] », racontait à Paris Match celui qui est né en France en 1910.

À lire : Pas d’exposition sur Bousbir, la plus grande maison close au Maroc

« Devant ce problème tout nouveau pour moi […], j’ai étudié pendant plusieurs mois les bassins masculin et féminin et je l’ai fait hospitaliser chez moi, dans ma clinique, qui se trouve à côté de mon cabinet et au-dessous de mon appartement. L’opération a duré trois heures. La “malade” est restée un mois en convalescence. Elle était satisfaite au-delà de toute expression. J’en avais fait une vraie femme », avait-il ajouté. Dans l’une des salles de la clinique du Parc, « les futures opérées étaient préparées psychologiquement à leur condition de femme à venir, on leur apprenait à se maquiller pour cacher leur pomme d’Adam, à marcher comme une femme… » Rapidement, Dr Burou s’est fait un nom dans cette nouvelle spécialité de l’époque, et sa réputation a dépassé les frontières marocaines.

À lire : Le grand marché de la prostitution derrière l’empire colonial au Maroc

Parmi les célébrités opérées, se trouvaient Jacqueline Charlotte Dufresnoy, star du Music Hall au Carrousel parisien, connue sous le pseudonyme de Coccinelle, sa collègue des cabarets, Bambi, l’artiste néerlandaise Colette Berends et le plus célèbre transsexuel britannique April Ashley. « En ce milieu des années 70, le docteur Burou a plus de 800 opérations à son actif », fait-on savoir. Ces exploits ont placé Casablanca longtemps dans le panthéon mondial des cités qui comptent en chirurgie. En 1987, Dr Burou est décédé en mer au large de pont Blondin, une plage au nord de Casablanca après que son bateau a chaviré.

Tags : Casablanca - Santé

Aller plus loin

Le grand marché de la prostitution derrière l’empire colonial au Maroc

France 3 diffuse ce lundi 4 octobre à 21h05, un documentaire inédit intitulé, « Colonisation, une histoire française ». C’est une incursion dans l’empire colonial pour en ressortir...

Pas d’exposition sur Bousbir, la plus grande maison close au Maroc

Alors qu’elle devait avoir lieu à la Villa des Arts de Casablanca en ce mois de décembre, l’exposition sur le quartier Bousbir, auparavant la plus grande maison close à ciel...

Eden Ghali, jeune belgo-marocain transgenre, partage son histoire

Fille à la naissance, Eden Ghali, 27ans, est devenue un jeune transgenre belgo-marocain, militant des droits humains et fondateur de Moroccan Transmen Community. Il raconte son...

Nous vous recommandons

Photo satellite de la nouvelle base militaire près de Rabat

Le Maroc a construit une nouvelle base de défense aérienne à Sidi Yahya el-Gharb, située à 80 km au nord-est de la capitale, Rabat.

El Othmani tente maladroitement de calmer la colère de l’Algérie

Le chef du gouvernement, Saâdeddine El Othmani tente de calmer la colère de l’Algérie. Il a réagi au soutien d’Omar Hilale, représentant permanent du Maroc auprès des Nations Unies au » vaillant peuple kabyle », un des griefs pour lesquels Alger dit avoir...

Une ceinture verte du Sud de l’Espagne jusqu’au Maroc

Des experts originaires de Malaga, dans le sud de l’Espagne, ont mis en œuvre un projet de plantation d’arbres qui « ceinture » la côte méditerranéenne andalouse et s’étend du nord du Maroc à l’Algérie.

Belgique : les Marocains parmi les rares travailleurs étrangers dans la santé

En Belgique, les Marocains figurent parmi les rares travailleurs étrangers dans le secteur des soins de santé. Dans le pays, moins d’un travailleur sur dix, n’est pas Belge.

Feu vert pour les Marocains désireux de voyager à l’étranger

Le ministère de l’Intérieur donne carte blanche aux Marocains souhaitant voyager à l’étranger. Les restrictions imposées aux vols des passagers depuis le Maroc viennent d’être levées.

Transport de marchandises : DSV ouvre une ligne entre l’Espagne et le Maroc

La filiale espagnole de la multinationale danoise DSV vient de lancer une nouvelle ligne de transport de marchandises par voie terrestre entre l’Espagne et le Maroc. Elle vise à faciliter les opérations d’importation et d’exportation des marchandises...

Espagne : 15 footballeuses dont une Marocaine désertent la sélection nationale

Crise au sein de l’équipe nationale de football d’Espagne. Quinze joueuses, dont la Marocaine Leila Ouahabi, ont décidé de partir de la sélection nationale, pour protester contre le maintien de l’entraîneur à son poste par la Fédération espagnole de football...

Le Maroc, destination privilégiée par les Français cet été

Le Maroc est en tête des destinations privilégiées par les Français pour les vacances d’été. C’est ce qu’indiquent les données collectées par le moteur de recherche Google.

Maroc : les prix des logements pourraient grimper en 2022

Le financement participatif destiné à l’habitat a connu une progression de 49 % à fin octobre par rapport à la même période une année auparavant, s’établissant à 15,3 milliards de dirhams. Mais cette reprise des prêts immobiliers induit-elle une reprise du...

Les Marocains, toujours friands de l’immobilier espagnol

Les Marocains résidant à Murcie possèdent près de 25 % des biens immobiliers appartenant à des étrangers dans la région. Presque autant que les Britanniques qui sont les champions en matière d’achat de logements dans la région, selon les données recueillies...