Eden Ghali, jeune belgo-marocain transgenre, partage son histoire

28 avril 2022 - 19h00 - Ecrit par : A.S

Fille à la naissance, Eden Ghali, 27ans, est devenue un jeune transgenre belgo-marocain, militant des droits humains et fondateur de Moroccan Transmen Community. Il raconte son histoire.

Toute sa vie, Eden Ghali avait ressenti la détresse de devoir affirmer sa féminité. Il a toujours eu l’impression d’être un garçon dans un corps de fille. « J’avais l’impression d’être obligé d’être dans le corps de quelqu’un d’autre », raconte-t-il à openDemocracy. Il ressentait un mal-être et souffrait de dépression. « Dans mon travail, mes collègues et amis m’ont accepté tel que je suis, mais ma dépression est venue du Maroc et des gens qui vivent au Maroc », confie celui qui vit en Belgique depuis huit ans.

À lire : Au Royaume-Uni, un homosexuel marocain défend les droits LGBT et BAME

Au Maroc, il ne fait pas bon être homosexuel ou transgenre. Eden a vu en Belgique une terre, où il peut vivre en toute liberté et assumer sa véritable nature. C’est à Louvain-la-Neuve, la plus grande université francophone du pays, qu’il a vu pour la première fois des personnes trans marcher fièrement et en toute sécurité. Il y a alors eu comme un déclic en lui. Il a commencé à faire des recherches sur la transition. Avant, il pensait que « c’était un rêve » qu’il ne « réaliserait jamais ».

À lire : Malaga : des homosexuels marocains agressés parce qu’ils faisaient « honte »

Un autre fait le marque et le pousse à s’engager dans une transition. En mars 2020, lors du premier confinement, la mère d’Eden a répété un commentaire négatif d’un membre de la famille sur son apparence. Ils ont dit qu’il avait les cheveux courts, qu’il ne portait pas de jupes et qu’il avait fait honte à la famille. « C’est là que j’ai dit à ma mère : ‘Je suis transgenre’. » Les commentaires sur son apparence ont fait empirer sa dépression. « J’avais deux choix : commencer ma transition ou me suicider », se souvient-il. Il a décidé d’entamer la transition – un processus soigneusement suivi par des médecins privés belges.

À lire : Un migrant marocain, homosexuel, demande l’asile à Ceuta

En parallèle, il crée la Communauté transgenre marocaine sur Instagram et devient militant des droits humains. « Je ne veux pas que les enfants transgenres ressentent la même chose que moi quand j’étais enfant. » Eden a partagé sa transition étape par étape, de ses premières injections de testostérone en décembre 2020 à sa double mastectomie en août dernier. Il a partagé à la fois les défis des traitements hormonaux et chirurgicaux qu’il subissait, et la joie de se rapprocher physiquement de l’homme qu’il a toujours su qu’il était. Pour le jeune transgenre belgo-marocain, exister visiblement et fièrement en tant qu’homme trans est un acte de résistance en soi.

À lire : Quand Casablanca était la cité des transexuels

Mais il ne sera pas reconnu comme tel au Maroc. Chose qui l’attriste profondément. « Je suis vraiment très triste parce que je suis un homme en Belgique. Mais au Maroc, son nom de fille et son sexe féminin figurent toujours sur ses papiers (d’identité). Il risque la prison s’il retourne dans le royaume. Eden affirme qu’il connaît des personnes trans qui ont été arrêtées en vertu de l’article 489 du Code pénal – s’applique aux actes homosexuels-, même si l’orientation sexuelle n’est pas directement liée à l’identité de genre.

Tags : Belgique - Homosexualité Maroc

Aller plus loin

Un migrant marocain, homosexuel, demande l’asile à Ceuta

Ryan (nom d’emprunt) a caché depuis des années son homosexualité au Maroc, de peur de subir des discriminations ou des menaces. Il fait partie des quelque 1 000 migrants qui sont...

France : Un Marocain en prison pour avoir agressé une transgenre

Pour avoir agressé Julia Boyer, une trentenaire transgenre dans une station de métro à Paris, un jeune Marocain de 23 ans a été condamné à dix mois de prison, dont quatre mois avec...

Au Royaume-Uni, un homosexuel marocain défend les droits LGBT et BAME

Abderrahim El Habachi, un jeune Marocain de 28 ans qui avait fui le Maroc par crainte d’être persécuté en raison de son orientation sexuelle milite aujourd’hui pour les droits LGBT...

Un Marocain, homosexuel, demande l’asile politique en Bosnie

Un Marocain homosexuel a quitté le royaume, en quête d’un asile politique dans un pays européen. Expulsé d’Italie, il s’est retrouvé en Bosnie où il espère pouvoir obtenir gain de...

Nous vous recommandons

Maroc : voici le calendrier des examens scolaires de fin d’année

Le calendrier des examens continus et finaux vient d’être dévoilé par le ministère de l’Éducation nationale. En voici le détail :

Un ferry pour rapatrier les Français bloqués au Maroc

Les Français, citoyens européens et autres résidents permanents en France pourront emprunter un ferry spécial, qui reliera Tanger Med à Marseille. Le départ est prévu le samedi 12 mars prochain.

Vote sur l’Ukraine à l’ONU : le Maroc absent, il s’en explique

Contrairement à de nombreux pays qui ont voté contre l’invasion de l’Ukraine par la Russie, le Maroc a préféré s’absenter. Le ministère des Affaires étrangères s’en explique dans un communiqué.

L’Algérie et le Maroc au bord de la guerre

L’Algérie accuse le Maroc d’avoir tué trois routiers algériens lors d’une attaque par drone dans le Sahara. Elle entend réagir à cette supposée attaque, faisant craindre une guerre dans la région.

Malgré « l’embargo » algérien, le Maroc dispose d’un stock suffisant de gaz butane

Le Maroc dispose d’un stock suffisant pour répondre au besoin national en gaz butane. L’approvisionnement du marché est assuré de manière régulière et dans les meilleures conditions.

Le Maroc perce au classement FIFA

Malgré sa défaite 3-0 contre les États-Unis lors d’un récent match amical disputé dans le cadre de la préparation à la prochaine Coupe du monde au Qatar, le Maroc a amélioré sa position au dernier classement général FIFA/Coca-Cola en totalisant 1 558,90 points...

L’Espagne pourrait délaisser le gaz algérien au profit du gaz qatari

La prochaine visite en Espagne de l’émir du Qatar, le cheikh Tamim bin Hamad bin Khalifa, pourrait être l’occasion pour les autorités espagnoles de négocier le remplacement du gaz algérien par du gaz...

Casablanca : une MRE fait tomber un candidat aux élections

À Casablanca, une Marocaine résidant à l’étranger (MRE) s’est fait arnaquer par un individu qui s’est présenté aux dernières élections législatives, communales et régionales sous la bannière d’un grand parti politique. Une affiche électorale a permis à la police...

Le Maroc va-t-il à nouveau proroger l’état d’urgence sanitaire ?

Quatorze projets de décrets seront au menu du Conseil du gouvernement qui se tiendra lundi prochain. Il s’agit entre autres du décret portant application des articles 32 et 35 de la loi relative aux usages licites du cannabis et celui concernant...

Fati Jamali pousse un coup de gueule contre les restrictions faites aux femmes

L’actrice et chanteuse marocaine Fati Jamali a profité du jour la célébration de la fête des mères pour pousser un gros coup de gueule contre les restrictions faites aux femmes. Elle se trouve dans l’incapacité d’établir un passeport pour son...