Les boxeurs marocains ayant fugué en Pologne dénoncent le chaos qui entoure la discipline au Maroc

10 mai 2021 - 22h00 - Sport - Ecrit par : G.A

Il y a quelques semaines, deux espoirs de la boxe marocaine ont profité de l’opportunité d’une compétition en Pologne pour disparaître dans la nature. Ils ont fait l’objet de nombreuses récriminations pour avoir jeté du discrédit sur la fédération marocaine de boxe qui a le don de perdre ses boxeurs lors des déplacements à l’étranger. Mais les deux pugilistes justifient leur acte en pointant du doigt les graves dysfonctionnements qui entourent la pratique de leur discipline au Maroc.

Dans une vidéo postée sur les réseaux sociaux, les boxeurs Reda Bouyahyaoui (60 kg) et Ilyas Belmlih (75 kg) ont tenté d’expliquer les motivations qui les ont conduits à quitter la sélection nationale qui prenait part aux championnats du monde juniors de boxe en Pologne. Selon le quotidien Al Akhbar, loin des excuses et des ressentiments qu’attendaient certains des deux fugueurs, Ilyas Belmlih a déclaré assumer son acte et avance comme argument que la situation des boxeurs au Maroc est des plus critiques.

Selon lui, ils n’ont droit à aucun soutien financier et les perspectives pour une carrière professionnelle digne de ce nom ne sont pas reluisantes. « Nous tenons à informer les Marocains que nous n’avons pas fugué par peur d’affronter des adversaires supérieurs, mais en raison du manque de reconnaissance malgré les victoires que nous avons remportées contre nos adversaires, qui eux bénéficient des meilleures conditions pour devenir de véritables champions  ».

Les deux boxeurs accusent les responsables de la discipline pour qui ils ne sont utiles et importants que lorsqu’il y a une compétition. Malgré les victoires à leur compteur, ils affirment être dans l’incapacité de vivre de leur sport, et ajoutent que souvent ils n’ont même pas de quoi acheter de nouveaux gants de boxe. Reda Bouyahyaoui va plus loin et accuse la direction administrative d’incompétence et responsable de cette situation. Pour le boxeur, le mauvais traitement commence par les techniciens avant d’atteindre les boxeurs. Il a par ailleurs annoncé son intention de continuer à pratiquer la boxe en Europe avec l’espoir de remporter le titre olympique lors des JO de 2024.

Dans la vidéo postée sur les réseaux sociaux, Reda a également encouragé les jeunes à se consacrer à leurs études même s’ils ambitionnent de faire carrière dans le monde sportif. Son cas est une véritable école selon ses dires, puisqu’il avait quitté l’école à 14 ans pour se retrouver quelques années après incapable de trouver un travail et subvenir à ses besoins.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Boxe - Pologne - Disparition

Aller plus loin

Un électrochoc pour ressusciter la boxe marocaine

Après les piètres prestations des boxeurs marocains aux JO de Tokyo, la dissolution de la direction technique nationale de la Fédération royale marocaine de boxe (FRMB) et les...

Deux boxeurs marocains harragas en Pologne

Deux boxeurs marocains ont profité de leur participation à un tournoi en Pologne pour disparaître sans laisser de traces. Ce n’est pas la première fois que des sportifs se sont...

La boxeuse Khadija El Mardi finaliste du championnat du monde

Vers une nouvelle consécration pour la boxeuse marocaine Khadija El Mardi (81 kg) qui s’est qualifiée pour la finale du championnat du monde féminin de boxe qui se déroule du 6...

L’Algérie accuse le Maroc d’avoir manipulé les résultats du Championnat d’Afrique de boxe

L’Algérie accuse le Maroc d’avoir tenté de lui faire perdre le titre de champion d’Afrique de boxe en manipulant le classement avec la complicité du Mozambique, pays...

Ces articles devraient vous intéresser :

UFC 294 : Abu Azaitar de retour face à Sedriques Dumas (vidéo)

Le champion marocain de MMA Abu Azaitar, 37 ans, est serein pour son combat de poids moyen, ce samedi soir, contre l’Américain Sedriques Dumas.

Abu Azaitar, le retour du « Captain Morocco » dans l’octogone

Initialement programmé en mars, le combat de poids moyen contre Sedriques Dumas qui marquera le retour du champion marocain de MMA Abu Azaitar dans l’octogone aura lieu en octobre.

Khadija El Mardi qualifiée pour la finale du mondial de boxe

La boxeuse marocaine Khadija El Mardi, vice-championne du monde, obtient son ticket pour la finale du championnat mondial de boxe chez les dames, après sa victoire face à la Russe Pyatak Diana.

Khadija El Mardi : la conquête olympique après la gloire mondiale

Auréolée d’un grand palmarès, la boxeuse marocaine Khadija El Mardi, 32 ans, championne du monde 2023 chez les poids lourds, n’est pas près de raccrocher les gants. Elle dévoile le rêve qu’elle entend encore accomplir.

Des combats clandestins à l’octogone, le parcours atypique de Hamza Allal

Durant une dizaine d’années de sports de combat, Hamza Allal s’est battu à plusieurs reprises dans des combats clandestins. Aujourd’hui, il quitte les rings illégaux pour l’octogone.