Recherche

Un électrochoc pour ressusciter la boxe marocaine

© Copyright : DR

3 août 2021 - 19h10 - Sport - Par: G.A

Après les piètres prestations des boxeurs marocains aux JO de Tokyo, la dissolution de la direction technique nationale de la Fédération royale marocaine de boxe (FRMB) et les critiques qui pleuvent sur cette discipline, il est urgent de mettre en place des stratégies pouvant redonner au noble art marocain, ses lettres de noblesse.

La boxe marocaine a révélé aux JO de Tokyo qu’elle a besoin d’un véritable électrochoc avec de nouveaux objectifs et de nouvelles règles. Prenant la balle au bond, Jawad Belhaj, le président de la FRMB, a gelé toutes les activités de la fédération en attendant la prochaine assemblée générale qui se tiendra en décembre, rapporte le quotidien Al Ahdtah Al Maghribia. La décision a été prise au cours d’une réunion d’urgence. Les membres du Comité directeur ont également décidé de dissoudre la direction technique nationale et de résilier l’ensemble des contrats avec les cadres suspendus. Le directeur technique Mounir Barbouchi a, d’ailleurs, démissionné lors de la réunion.

À lire : JO de Tokyo : les raisons derrière le naufrage de la boxe marocaine

Au cours de cette même réunion, des échanges ont eu lieu sur le comportement de l’un des entraîneurs qui a installé une mauvaise ambiance au sein de la délégation des boxeurs. Non content d’avoir insulté et menacé de frapper une athlète, il s’est battu avec le directeur technique.

À lire : JO-2020 : un boxeur marocain se la joue Mike Tyson

Selon le quotidien, en guise de préparation des Jeux Olympiques, les boxeurs marocains ont reçu une enveloppe de plus de 5 millions de dirhams. Finalement, ils seront quatre hommes et deux femmes à faire le déplacement pour Tokyo. Ils ont reçu une prime de 200 000 dirhams pour avoir décroché la qualification aux JO, en plus du salaire mensuel qui varie entre 6000 et 10 000 dirhams.

Mots clés: Athlétisme , Boxe , Régularisation

Bladi.net

Bladi.net - 2021 - - A Propos - Contact