A Bruxelles, la majorité des livreurs à vélo sont sans-papiers

12 octobre 2021 - 08h00 - Ecrit par : A.T

A Bruxelles, la grande partie des livreurs qui collaborent avec les restaurants sont des sans-papiers qui utilisent de fausses identités pour subvenir à leurs besoins.

Ils ont entre 18 et 30 ans et sont originaires d’Afrique du Nord et de l’Ouest, mais aussi d’Amérique du Sud, du Pakistan, de Syrie et d’Afghanistan révèle une enquête du journal le Soir, relevant leurs difficultés à s’exprimer parfois avec les clients.

À travers cette enquête, le journal a entrepris de vérifier la situation des livreurs à vélo qui sont en grand nombre dans les villes bruxelloises. La plupart des livreurs interrogés disent “ne pas avoir de papiers” et utiliser un “faux” compte Uber Eats ou Deliveroo pour décrocher leur job.

Ce système illégal sur les plateformes a été favorisé par la loi sur l’économie collaborative votée en 2018, reconnait le ministère de l’Économie, qui prévoit une révision de cette loi d’ici à la fin de l’année, souligne l’enquête.

A lire : Bruxelles : les sans-papiers, dont des Marocains, en grève de la faim, stoppent leur mouvement

« Les livreurs sans papiers composent aujourd’hui la majorité de la main-d’œuvre des plateformes à Bruxelles », a confié Nada Ladraa, initiatrice du mouvement bruxellois “Coursiers en lutte”, ajoutant que « l’aggravation des conditions de travail et tarifaires est à l’origine du basculement opéré il y a environ deux ans, renforcé par l’épidémie de Covid-19 : plus grand monde ne veut faire ce job, reste ceux qui n’ont pas d’autres options ».

Dans la foulée, la plateforme Deliveroo a réagi à cette publication. Elle affirme ne pas se reconnaitre dans ses révélations, car elle emploie des livreurs détenteurs de titre de séjour. « À ce jour, nous avons reçu très peu de rapports concrets sur de telles activités illégales qui nous permettraient d’agir. Lorsqu’ils nous sont parvenus, nous avons pris les mesures imposées et collaboré avec la police », a-t-elle précisé.

Tags : Belgique - Bruxelles - Enquête - Restauration

Aller plus loin

Mehdi Amri ouvre une école de freestyle à Bruxelles

Mehdi Amri, jeune bruxellois d’origine marocaine et virtuose du ballon rond, a ouvert dans la commune de Laeken une école de freestyle pour enseigner aux enfants le Pannahouse «...

Bruxelles : des ONG alertent sur la situation des mineurs marocains

SOS Jeunes/Quartier libre AMO, Médecins sans frontières, Médecins du monde et la plateforme citoyenne Bxl Refugees alertent sur la situation précaire des mineurs étrangers à...

8,2% des travailleurs étrangers à Bruxelles sont Marocains

A Bruxelles, près du tiers de la main-d’œuvre de la région est d’origine étrangère et 8,2 % est d’origine marocaine.

Bruxelles : les sans-papiers, dont des Marocains, en grève de la faim, stoppent leur mouvement

En Belgique, les sans-papiers grévistes ont décidé d’arrêter leur mouvement et de suspendre pour le moment la grève de la faim. Pour négocier les titres de séjour, le comité de...

Nous vous recommandons

Covid-19 au Maroc : des signes d’une amélioration de la situation

Le Maroc est aux prises avec sa troisième vague d’infections liées au Covid-19 : 5 043 nouveaux cas d’infection au Covid-19 ont été enregistrés à la date du 9 août 2021, selon les chiffres du ministère de la Santé. Une aggravation de l’épidémie qui se traduit...

Achraf Hakimi fait les yeux doux au Real Madrid

Achraf Hakimi veut quitter le PSG. L’ailier marocain ne souhaite plus continuer dans l’effectif français où il ne se sent plus valorisé. Il envisage de retourner dans son ancien club, le Real Madrid.

Vahid Halilhodzic justifie le match nul face à la RDC

Les Lions de l’Atlas ont décroché vendredi un nul (1-1) face aux Léopards au stade les Martyrs de Kinshasa. Pour Vahid Halilhodzic, ce résultat est dû à certains paramètres avantageux pour la République Démocratique du...

L’Espagne maintient fermées les frontières de Sebta et Melilla

Les frontières de Ceuta et Melilla avec le Maroc resteront fermées jusqu’au 31 octobre « sous réserve d’une éventuelle modification », selon une ordonnance du ministère de l’Intérieur espagnol publiée samedi au Journal officiel de l’État...

L’ambassadeur d’Algérie a quitté le Maroc

Les tensions entre l’Algérie et le Maroc ne sont pas près de baisser. Alger vient de décider de mettre fin aux fonctions de son ambassadeur à Rabat, Abdelhamid Abdaoui.

Marrakech fait la guerre aux chauffeurs de taxi arnaqueurs

Suite à des plaintes liées à la hausse des prix pratiqués par certains chauffeurs de taxi à Marrakech, les autorités viennent de lancer une campagne de contrôle. Des sanctions sont prévues !

Europe : la pastèque marocaine supplante peu à peu l’espagnole

Les ventes de pastèques marocaines sur les marchés de l’Union européenne (UE) ont augmenté au cours des trois dernières années, tandis que les pastèques espagnoles ont chuté, selon les données du service statistique Euroestacom...

L’aéroport de Lyon propose le Maroc comme destination cet été

Le Maroc, la Tunisie, ou encore la Turquie font partie des 80 destinations que propose cet été l’aéroport Lyon Saint-Exupéry. Déjà deux terminaux sont rouverts (2 et 1B).

Mohammed VI répond aux « attaques méthodiques » contre le Maroc

Le Roi Mohammed VI a réagi, vendredi aux dernières attaques visant le Maroc « de la part de certains pays et d’organisations notoirement hostiles », qu’il n’a pas cités.

L’Espagne va gagner 10 millions d’euros en aidant le Maroc à importer du gaz

Pour la «  première fois  », le Maroc va acheter du gaz naturel liquéfié (GNL) sur le marché international et l’acheminer sur son territoire via le gazoduc Maghreb-Europe (GME) en sens inverse, après l’avoir transformé dans une usine de regazéification en...