Des sans-papiers marocains en grève de la faim en Belgique

1er juillet 2021 - 06h40 - Ecrit par : G.A

Environ 250 sans-papiers, dont des Marocains, ont entamé depuis le 23 mai une grève de la faim pour protester contre leurs conditions de vie et de travail. Installés dans une église dans le centre de Bruxelles, ils veulent des autorités bruxelloises la régularisation de leur situation .

Ces migrants sont majoritairement du Maroc, de la Tunisie, de l’Égypte mais aussi du Pakistan. Ils résident et travaillent depuis des années en Belgique, sans pouvoir bénéficier d’un statut légal. Ahmed est l’un de ceux qui observent ce type de grève. Malgré les privations, il reste focalisé sur le but visé. «  Je me demande parfois comment notre gouvernement se permet de dormir quand il a tant de gens qui meurent de faim, qui meurent de souffrance  », rapporte euronews.

À lire : Sète : mobilisation pour la libération d’un jeune sans-papiers marocain

Ils n’ont droit ni aux soins de santé, ni protection sociale ni aides financières. Sur place, des médecins volontaires les assistent. Parmi eux, Cécile Vanheuverzwijn qui ne cache pas son inquiétude. «  Les patients sont de moins en moins bien. Il y a plusieurs problèmes cardiaques, des problèmes rénaux, des difficultés psychologiques aussi et plusieurs tentatives de suicide  ». Elle se dit préoccupée par les conséquences si la grève perdure.

À lire : France : des sans-papiers fabriquent des masques contre le coronavirus

Même si la grève de la faim des migrants ne fait pas réagir la presse, l’information est tout de même parvenue aux autorités. Le secrétaire d’État à l’Asile et la Migration, Sammy Mahdi, semble ne pas approuver la méthode utilisée pour forcer la main aux autorités. «  Nous essayons d’aider les gens autant que possible pour que leur dossier soit traité dans les meilleurs délais. Mais tous les sans-papiers, tout le monde ne peut pas rester en Belgique  », souligne-t-il.

À lire : Belgique : plaidoyer pour la régularisation des sans-papiers

Il ajoute que «  le gouvernement belge estime que ce mouvement symbolise la nécessité de mieux coordonner à l’échelle européenne l’aide aux demandeurs d’asile afin qu’ils soient relocalisés à travers tous les États membres  ». La Belgique compterait actuellement 150 000 sans-papiers.

Tags : Bruxelles - Immigration - Grève de la faim

Aller plus loin

Belgique : plaidoyer pour la régularisation des sans-papiers

Dans ce contexte marqué par la crise sanitaire mondiale, le collège des bourgmestres et échevins de Forest, en Belgique, plaide pour la régularisation des...

228 Marocains interdits d’accès en Belgique malgré le visa

228 Marocains ont été interdits d’accès en Belgique en 2018, malgré la possession d’un visa Schengen. Pour le Directeur général du Bureau des étrangers, l’entrée en Belgique n’est pas...

France : des sans-papiers fabriquent des masques contre le coronavirus

Jonson, un migrant ivoirien, a initié un atelier de fabrication de masques en tissus dans un centre d’hébergement d’urgence de l’Armée du salut pour, dit-il, sauver des...

France : un dispositif pour décourager le squat des logements par les sans-papiers

L’Assemblée nationale française a adopté le 2 octobre dernier, un dispositif pour faciliter l’expulsion des squatteurs des logements qu’ils occupent illégalement. La mesure a été...

Nous vous recommandons

Les compagnies aériennes battent des records vers le Maroc

Alors que la demande est très forte pour la saison estivale, bon nombre de compagnies continuent d’annuler des vols vers destinations comme le Maroc en raison du manque de personnel naviguant et de la grève des...

Abandonné par la Belgique après un accident à Dubaï, Bilal est rapatrié grâce à une cagnotte

Grâce à une cagnotte considérable réalisée en un temps record, Bilal, victime d’un grave accident de la route à Dubaï, a pu être rapatrié en Belgique.

Panique dans le nord du Maroc après un tremblement de terre

La terre a tremblé vendredi 20 mai en début d’après-midi dans la région de Tanger-Tétouan-Al Hoceima, où une secousse tellurique de magnitude de 5,2 degrés a été enregistrée sur l’échelle de Richter. Ce tremblement de terre a déclenché un vent de panique parmi la...

Maroc : un Toulousain en prison pour avoir acheté un masque volé

Un Toulousain en fin de séjour au Maroc, a été arrêté le 11 novembre dernier à l’aéroport de Rabat. Il avait en sa possession un masque qu’il s’était procuré, mais qui se trouve être un objet volé au musée national de...

Marrakech : le personnel d’un hôpital attaqué au sabre

Le personnel soignant d’un centre de vaccination pour nourrissons de Marrakech a été agressé par une bande criminelle armée de sabres. Plusieurs professionnels ont été blessés à des degrés divers.

Une Maroco-italienne s’offre une voiture de luxe avec des fonds de soutien

Malika Chalhy, une Maroco-italienne âgée de 22 ans, s’est offerte un véhicule de luxe avec les fonds collectés pour la soutenir après qu’elle s’est fait renvoyer du domicile familial par ses parents à qui elle a confessé dans une lettre qu’elle était...

L’importation du gaz par le Maroc via le GME se précise

Le Maroc s’apprête à importer du gaz naturel liquefié (GNL) via le gazoduc Maghreb-Europe (GME) durant le mois de ramadan. En mars dernier, le royaume et l’Espagne avaient conclu un accord dans ce...

Un premier jour de ramadan meurtrier au Maroc

Comme les mois de ramadan précédents, le phénomène “Tramdena” ou “mramden” a marqué le premier jour de jeûne. En tout, 5 personnes ont été tuées dimanche 3 avril dernier à Casablanca, Safi, Marrakech et Sidi...

Tunnel de Gibraltar : les États-Unis feraient pression pour relancer le projet

Les États-Unis feraient pression sur le Maroc et l’Espagne pour relancer le vieux projet de construction d’un tunnel dans le détroit de Gibraltar qui reliera l’Europe à l’Afrique. Les études techniques ont été déjà réalisées et mises à jour et le projet...

Le Maroc veut construire une base militaire à Al Hoceima

Le Maroc envisage de construire une nouvelle base militaire dans le nord du royaume, près de la ville d’Al Hoceima, pour accueillir « des unités et des systèmes de défense aérienne ».