Campagne agricole 2019-2020 : bonne nouvelle pour les exportateurs des produits alimentaires

13 octobre 2020 - 13h20 - Economie - Ecrit par : I.L

La Campagne agricole 2019-2020 a connu une réussite. Les exportations marocaines se sont établies à 39 milliards de DH, soit une hausse de 8% par rapport à 2018.

La valeur des exportations des produits alimentaires agricoles a totalisé 39,5 milliards de dirhams (MMDH) pour la campagne agricole 2019-2020, soit une hausse de 8% par rapport à l’année 2018, a souligné lundi à Rabat, le ministre de l’Agriculture, de la pêche maritime, du développement rural et des eaux et forêts, Aziz Akhannouch.

Devant la chambre des représentants et en réponse à la question centrale sur « les préparatifs pour faire réussir la saison agricole actuelle à la lumière de la propagation de la pandémie du Covid-19 » le ministre de l’Agriculture a rassuré les élus en relevant que ces résultats ont été obtenus grâce à la poursuite de l’activité agricole tout au long de la chaine de valeur. A l’en croire, la poursuite de ces activités dans les différentes unités de conditionnement et de transformation a œuvré à la préservation de l’activité d’exportation, malgré la période de crise sanitaire due au coronavirus.

Dans le détail, les exportations des légumes se sont élevées à 1 416 000 tonnes au cours de la saison 2019-2020, réalisant une hausse de 12% par rapport à la saison 2018-2019 (1 266 000 tonnes), alors que les exportations des tomates ont connu une hausse de 5%, passant de 539 000 tonnes en 2018-2019, à 567 000 tonnes au cours de cette campagne.

En ce qui concerne les fruits rouges, le volume des exportations des fruits frais s’est établi à 89 000 tonnes, soit une hausse de 22% par rapport à la saison 2018-2019 (73 000tonnes), assurant que le volume d’exportation de la pastèque rouge s’est élevé à 241 000 tonnes au cours de la saison 2019-2020, contre 168 000 tonnes en 2018-2019, soit une hausse de 44%.

Quant aux exportations d’agrumes, elles devraient connaître de nouveaux horizons sur les marchés mondiaux, en raison de l’offre relativement limitée des concurrents principaux du Royaume, a ajouté le ministre précisant que le volume des exportations des produits alimentaires agricoles réalise une hausse de 10% au cours de la saison agricole 2020-2021. Revenant sur la prochaine campagne agricole, le ministre a rassuré qu’elle sera différente des autres puisqu’elle s’accompagnera de quantités abondantes de semences sélectionnées, malgré les contraintes climatiques défavorables qu’a connues le Maroc au cours de la campagne agricole précédente.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Agriculture - Aziz Akhannouch - Alimentation - Ministère de l’Agriculture et de la Pêche maritime

Aller plus loin

Les exportateurs marocains à la conquête du marché canadien

Une convention a été signée mercredi entre l’Association marocaine des exportateurs (ASMEX) et la Chambre de commerce Ouest Canada-Maroc (CCOCM), destinée à promouvoir les...

Maroc : les exportations repartent à la hausse

Dans un contexte difficile marqué par la crise sanitaire due au coronavirus, l’espoir est permis pour certaines activités sectorielles, dont les exportations. Elles ont connu...

Agrolimentaire : Gopag revoit ses ambitions à la hausse au Maroc

Le fabricant de produits alimentaires, Gopag, a inauguré vendredi à Taroudant deux nouvelles unités industrielles dédiées à la production du fromage fondu et de jus.

Maroc : les opérateurs de fruits et légumes veulent une TVA à 0%

Au Maroc, la TVA sur les fruits et légumes est comprise entre 7% et 8%. Elle pénalise également la compétitivité du secteur face à la concurrence.

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : la quête d’autosuffisance en dattes face aux défis climatiques

Le Maroc est le septième producteur mondial de dattes, avec un volume de 170 000 tonnes par an. Toutefois, des défis restent à relever pour le développement de la filière et satisfaire la demande nationale.

Pénurie de lait : les Marocains prennent d’assaut les magasins

Pour contrer la ruée des Marocains vers le lait, plusieurs supermarchés ont décidé de limiter sa vente. Une mesure censée éviter des ruptures de stock.

Les aviculteurs marocains craignent la grippe aviaire

Le Maroc ne prend pas encore des mesures pour contrer l’entrée sur son territoire de la grippe aviaire qui sévit actuellement en Europe et dans la sous-région. Cette attitude des autorités inquiète les éleveurs de volailles qui ont une nouvelle fois...

Maroc : la pastèque sacrifiée pour préserver l’eau ?

Des associations locales de la province d’Al Haouz ont sollicité Rachid Benchikhi, le gouverneur de la province, pour qu’il interdise la culture de pastèques et de melons.

Maroc : l’hydrogène vert pour atteindre l’autosuffisance alimentaire

La production de l’hydrogène vert dans la région de Dakhla et son utilisation pour le dessalement de l’eau de mer, permettront au Maroc d’atteindre l’autosuffisance alimentaire. C’est ce que révèle une étude menée par des chercheurs marocains.

Les Marocains du monde, au cœur d’une importante réunion à Rabat

Le Premier ministre marocain, Aziz Akhannouch, a présidé la dixième réunion de la Commission ministérielle dédiée aux Marocains résidant à l’étranger (MRE)à Rabat hier, jeudi. Dans le cadre de cette réunion, il a mis en avant l’engagement du...

Pastèque et sécheresse : le casse-tête marocain

Faut-il continuer à produire de la pastèque rouge qui nécessite une importante quantité d’eau et épuise les sols, alors que le Maroc connaît la pire sécheresse depuis quatre décennies ? La question divise les producteurs, exportateurs et...

Maroc : la croissance s’accélère au 3ᵉ trimestre

Le Maroc s’attend à une légère accélération de son économie ce trimestre, avec une croissance prévue de 3,4 %, comparée à 3,2 % au trimestre précédent, selon les prévisions du Haut-commissariat au Plan (HCP).

Production de dattes : le Maroc revoit ses ambitions à la hausse

Le Maroc entend mobiliser ses efforts et ses ressources pour doubler sa production de dattes, en atteignant 300 000 tonnes par an, contre 149 000 tonnes en 2021.

Le Maroc contraint de réorienter sa production agricole

Face à la sécheresse et au stress hydrique d’une part, et à l’inflation d’autre part, le gouvernement marocain est contraint de revoir sa politique agricole et alimentaire pour garantir l’eau et le pain.