Recherche

Pays-Bas : le concours de caricatures du prophète Mohammad relancé

© Copyright : DR

29 décembre 2019 - 22h40 - Monde - Par: S.A

Après une annulation en juin 2018 en raison de menaces de mort et de manifestations, le député néerlandais Geert Wilders, 56 ans, entend relancer son concours de caricatures du prophète Mohammad.

C’est sur Twitter que le dirigeant de l’extrême droite a annoncé la couleur. L’homme politique connu pour ses positions anti-islam a demandé à ses followers de lui « envoyer des caricatures de Mahomet ». Geert Wilders entend organiser le concours dans les locaux du Parlement néerlandais, à La Haye.

En juin 2018, le chef du Parti pour la liberté (PVV) avait pris cette initiative, laquelle avait fait des vagues. Dans la foulée, plusieurs manifestations avaient eu lieu aux Pays-Bas.

En novembre dernier, un Pakistanais arrêté à La Haye avait écopé d’une peine de 10 ans de prison. Il lui est reproché d’avoir préparé un « attentat terroriste » contre le dirigeant de l’extrême droite. Dans une vidéo qu’il avait publiée sur Facebook, l’homme dévoilait son intention d’envoyer le député « en enfer » et invitait par la même occasion les autres musulmans à le soutenir.

Face aux menaces, Geert Wilders renonça à son projet. Cela n’a pas pour autant calmé les ardeurs de certains musulmans. Un jeune Afghan avait attaqué à l’arme blanche deux touristes américains dans la gare centrale d’Amsterdam, rappelle AFP. Selon les explications du mis en cause, cette attaque visait à « protéger le prophète Mahomet », allusion faite au concours de Geert Wilders. Le juge l’a condamné à 26 ans de prison.

Le député néerlandais Geert Wilders bénéficie désormais d’une protection constante de la part de l’Etat néerlandais.

Mots clés: Manifestation , Pays-Bas , Menaces , Geert Wilders , Twitter , Islam

Bladi.net

Bladi.net - 2021 - Coronavirus Maroc - A Propos - Contact