Carmen Calvo chargée de régler la crise avec le Maroc

11 juin 2021 - 09h00 - Espagne - Ecrit par : A.P

Partager avec Whasapp Partager avec Telegram

La première vice-présidente du gouvernement espagnol, Carmen Calvo, a indiqué lors d’une réponse à la question orale au gouvernement à la Chambre basse, initiée par le Parti populaire (PP), qu’elle a été mandatée par Pedro Sánchez, pour régler la crise avec le Maroc.

Répondant à la sénatrice PP, Salomé Pradas, qui l’a interpellée sur l’action gouvernementale, Carmen Calvo a précisé qu’en sa qualité de présidente du comité interministériel mis en place au lendemain de la crise migratoire de Ceuta, c’est plutôt elle qui coordonne les actions allant dans le sens de la résolution de la crise avec le Maroc, et non la ministre des Affaires étrangères et cheffe de la diplomatie espagnole, Arancha González Laya.

La première vice-présidente du gouvernement devait mettre à profit les bonnes relations qu’elle entretient avec l’ambassadrice du Maroc en Espagne, Karima Benyaich, pour faire évoluer les négociations. Mais cette dernière a été rappelée par le Maroc, en riposte à l’accueil de Brahim Ghali, le leader du Front Polisario, dans un hôpital de Logroño.

A lire : Espagne : le PP dénonce la gestion « catastrophique » du dossier Brahim Ghali

Le comité interministériel s’est réuni pour la première fois le 18 mai, après l’entrée à Ceuta de près de 10 000 migrants marocains, des mineurs pour la plupart. Il est composé des ministres des Affaires étrangères, de la Défense, de la Politique territoriale et de la fonction Publique, des Droits sociaux, de l’Inclusion, de la sécurité sociale et des migrations, de même que du directeur du Centre national de renseignement (CNI) et du secrétaire d’État à la Sécurité, Rafael Pérez représentant le ministre de l’Intérieur.

Certains responsables politiques du PP accusent Laya d’avoir mal géré cette crise et ont exigé récemment sa démission du gouvernement.

Sujets associés : Espagne - Ceuta (Sebta) - Polisario - Brahim Ghali

Suivez Bladi.net sur Google News

Aller plus loin

La crise Maroc-Espagne va-t-elle emporter Arancha González Laya ?

La crise diplomatique entre le Maroc et l’Espagne pourrait coûter à Arancha González Laya, ministre des Affaires étrangères, de l’Union européenne et de la Coopération son poste au...

Arancha González Laya tente de calmer la crise Maroc-Espagne en toute discrétion

Arancha González Laya, ministre espagnole des Affaires étrangères, de l’Union européenne et de la Coopération joue la carte de la discrétion afin de désamorcer la crise diplomatique...

Espagne : le PP dénonce la gestion « catastrophique » du dossier Brahim Ghali

Le Parti Populaire (PP) a dénoncé mercredi, la gestion « catastrophique » du dossier Brahim Ghali par le gouvernement de Pedro Sánchez, et appelé à la démission « immédiate » de la...

Affaire Brahim Ghali : le début d’une longue crise entre l’Espagne et le Maroc

La crise entre le Maroc et l’Espagne, née après l’accueil de Brahim Ghali dans un hôpital à Logroño, n’est pas près de connaitre son épilogue. Ce dimanche, Arancha González Laya, la...

Nous vous recommandons

Espagne

Espagne : 34 ans de prison pour le Marocain qui a enterré un homme vivant

Le tribunal de Saragosse a condamné le Marocain Mohammed AD et sa femme, Hedangeline AL, d’origine vénézuélienne, à 34 ans de prison pour le meurtre d’un homme d’affaires de Getxo (Pays basque), enterré vivant à Pedrola (Saragosse) en...

Espagne : un Marocain arrêté pour l’agression d’un golfeur professionnel

La police nationale a arrêté lundi à Madrid un Marocain, chauffeur de VTC, qui a traîné le golfeur aveugle, Marc Oller, sur plusieurs mètres, avec le bras coincé dans la vitre de la voiture. Le chauffeur a refusé de le prendre parce qu’il était accompagné de...

Espagne : un Marocain déclaré mort à la place de son frère

Amine Faqhi, 27 ans, décédé le 11 janvier lors de la vague de froid, est entré en Espagne en utilisant une photocopie du passeport de son frère, Mohcine Faqhi. Conséquence, l’un a été déclaré mort en lieu et place de...

Le Maroc attend le bon moment pour « récupérer Sebta et Melilla »

Après avoir réussi à obtenir de l’Espagne son soutien au plan d’autonomie du Sahara, le Maroc aurait prévu de laisser passer le temps avant de lancer une offensive pour récupérer Ceuta et Melilla.

Des restes d’Espagnols enterrés au Maroc, transférés à Melilla

Les restes de centaines d’Espagnols enterrés dans des cimetières au Maroc, seront exhumés et transférés vers des espaces aménagés à cet effet à Melilla.

Ceuta (Sebta)

Deux Marocains voulant rejoindre Ceuta en kayak, disparus en mer

Ayoub Fakhry, un jeune de 18 ans, a décidé avec un ami, de prendre un kayak pour quitter Fnideq et rejoindre Ceuta. Les deux candidats à l’immigration clandestine sont portés disparus depuis samedi. La famille de Ayoub, sans nouvelles, est désespérément à...

Le Maroc empêche une dizaine de jeunes d’entrer à Ceuta

Le Maroc a interpellé une dizaine de jeunes qui ont tenté de traverser la frontière vers Ceuta. Depuis l’entrée en masse les 17 et 18 mai, de milliers de migrants marocains dans l’enclave espagnole, les forces de sécurité marocaines sont en état d’alerte...

Le Maroc a coupé tout contact avec l’Espagne

Le Maroc « n’a pas eu de contact avec l’Espagne » depuis la crise migratoire à Ceuta, consécutive à l’entrée de Brahim Ghali sur le sol espagnol, a assuré dimanche, Nasser Bourita, ministre marocain des Affaires...

Des Marocains bloqués à Ceuta depuis un an et demi

Les travailleurs frontaliers marocains bloqués à Ceuta depuis le 13 mars 2020 n’en peuvent plus de cette situation. Ils appellent à une réouverture des frontières afin de revoir leurs familles.

L’impossible retour au Maroc pour Amina

Amina El Hboussi, une Marocaine, bloquée à Ceuta depuis plus de 7 mois a été victime du vol de son passeport. La perte de ce document de voyages brise le rêve de cette femme de 55 ans qui espérait profiter du rapatriement en cours pour rejoindre son fils...

Polisario

Le Maroc veut acquérir le système anti-missile « Dôme de fer » israélien

Le Maroc envisage d’acquérir auprès d’Israël, le système de défense anti-missile « Dôme de fer » pour se défendre contre toute attaque du Front Polisario au Sahara, et aussi de l’Algérie.

Le Polisario accuse le Maroc de propager le coronavirus

Après l’enregistrement des premiers cas de coronavirus, le Polisario tente de tenir le Maroc pour responsable de cette propagation du virus.

Sahara : l’Espagne « va payer cher », selon Brahim Ghali

Le chef du Front Polisario, Brahim Ghali, a déclaré que l’Espagne finira par payer cher son changement de position sur le Sahara, espérant que le chef du Parti populaire (PP), Alberto Núñez Feijóo, corrigera le tir s’il accède à la Moncloa en...

L’Iran rejette les accusations « infondées » du Maroc

Accusé par le Maroc de s’immiscer dans les affaires intérieures du Yémen et d’être un obstacle à la réalisation de la paix dans la région, l’Iran rejette ces accusations qu’il juge « infondées ».

Migrants à Sebta : Amnesty international critique le Maroc et l’Espagne

À Ceuta, on enregistre ces derniers jours de multiples scènes d’expulsions forcées et de violences commises par les forces de l’ordre espagnoles qui jettent en mer des personnes migrantes parmi lesquelles de nombreux enfants vulnérables. C’est du moins...

Brahim Ghali

Affaire Ghali : la crise diplomatique entre le Maroc et l’Espagne risque de perdurer

Santiago Pedraz Gomez, juge d’instruction près de l’Audience nationale espagnole chargé du dossier du leader du Polisario a refusé de diriger des mesures conservatoires contre Brahim Ghali. La crise diplomatique entre le Maroc et l’Espagne va certainement...

Pas de traces d’un « dossier Ghali » au ministère espagnol des Affaires étrangères

Le ministère espagnol des Affaires étrangères a assuré qu’il « n’a pas de dossier sur l’entrée de Brahim Ghali en Espagne ». Ceci, malgré les nombreuses interventions publiques de la ministre Arancha Gonzalez Laya sur le sujet, dès l’ouverture de la crise...

Affaire Brahim Ghali : le parti de l’Istiqlal dévoile sa position dans une lettre au parti populaire espagnol

Parallèlement aux différentes déclarations diplomatiques, le parti de l’Istiqlal a vivement critiqué auprès du parti populaire espagnol, la décision de l’Espagne d’accueillir le chef des séparatistes, Brahim Ghali. Dans une missive adressée à Pablo Casado, la...

Espagne : l’affaire Brahim Ghali classée « secret défense » ?

Le gouvernement espagnol tente une nouvelle fois d’enterrer l’affaire de l’entrée illégale de Brahim Ghali en Espagne. Il a décidé d’opter pour la stratégie du « secret défense » par le biais d’un courrier envoyé au juge Rafael Lasala, chargé de...

Le Parti populaire souhaite un rapide rétablissement des relations entre Rabat et Madrid

Préoccupé par les tensions entre le Maroc et l’Espagne, le Parti Populaire (PP) espagnol souhaite que Madrid reprenne « le plus tôt possible » ses relations avec Rabat.