Casablanca : vague de réactions contre la rénovation de la mosquée d’Assuna

19 novembre 2021 - 11h40 - Maroc - Ecrit par : A.T

La démolition de l’emblématique mosquée d’Assounna à Casablanca, en vue de sa rénovation, suscite de nombreux commentaires de la part des architectes et des habitants de la ville, qui demandent une suspension des travaux et une enquête.

Ce bâtiment constitue selon les contestataires, l’un des témoins singuliers du style « brutaliste » au Maroc.

Dans un communiqué, l’association Casamémoire a souligné que cette mosquée construite en 1968 par Emile Duhon, l’architecte français de feu le roi Mohammed V, est « bien au-delà du repère urbain qu’elle constitue pour l’ensemble des Casablancais et de ses qualités architecturales intrinsèques, un symbole de la modernité, de la diversité culturelle et de la tolérance instaurées à l’époque comme valeurs fondamentales du Maroc moderne ».

A lire : Maroc : plusieurs mosquées seront construites ou réhabilitées en 2022

Exprimant son indignation, l’association a indiqué que « la mosquée Assuna constitue l’une des pierres angulaires de l’argumentaire pour l’inscription de Casablanca sur la liste indicative de l’UNESCO, la demande présentée par le Maroc pour la ville de Casablanca, comme étant une ville du XXᵉ siècle, carrefour d’influences ».

Par la même occasion, l’association a lancé un appel aux autorités compétentes pour prendre leurs responsabilités face à la dégradation de ce lieu de culte et de mémoire et d’agir en urgence pour l’arrêt du chantier et pour l’ouverture d’une enquête afin d’en désigner les responsables.

Sujets associés : Casablanca - Religion - Plainte

Aller plus loin

Mosquée d’Assuna à Casablanca : le ministère réagit à la polémique

Les travaux de rénovation en cours à la mosquée d’Assuna à Casablanca concernent un minimum de modifications et sont respectueux de l’intégrité structurale et architecturale du...

Maroc : nouvelles ambitions pour l’alphabétisation dans les mosquées

Environ 300 000 Marocains vont bénéficier des programmes d’alphabétisation dans les mosquées au titre de l’année 2021-2022, selon des données fournies par le ministère des...

2273 lieux de prière fermés au Maroc

Le gouvernement a annoncé, lundi, la fermeture de 2273 salles de prière, au motif qu’elles ne répondent plus aux normes en vigueur.

Polémique après l’annonce de la démolition de l’Hôtel Miramar et du casino de Mohammedia

L’association Casamémoire a exprimé sa profonde déception face au nouvel épisode de destruction de l’Hôtel Miramar et du casino considérés comme joyaux du patrimoine urbain de...

Ces articles devraient vous intéresser :

Le stade de Chelsea accueille un « Open Iftar »

Après l’équipe de Blackburn, un club de D2 anglaise, qui avait ouvert ses portes en 2022, pour accueillir la prière de l’Aid Al Fitr pendant le ramadan, c’est au tour de Chelsea, le club de l’international marocain Hakim Ziyech, d’offrir une...

Christophe Galtier : garde à vue pour discrimination raciale

L’ex-entraîneur de l’OGC Nice, Christophe Galtier, ainsi que son fils, John Valovic-Galtier, ont été placés en garde à vue ce vendredi dans le cadre d’une enquête portant sur des allégations de discrimination au sein du club.

Le Maroc fête l’Aïd al fitr le samedi 22 avril

Le Maroc célèbre l’Aïd Al Fitr ce samedi 22 avril, selon une annonce faite par le ministère des Habous et des Affaires islamiques. Le ministère a confirmé la date après avoir procédé à une observation minutieuse du croissant lunaire, comme l’exige la...

Le Conseil d’État annule un arrêté anti-burkini

La ville de Mandelieu-la-Napoule, dans le sud-est de la France, a vu son arrêté interdisant le port du burkini sur ses plages suspendu par le Conseil d’État. Cet arrêté, réitéré chaque année depuis 2012, avait été contesté en justice par la Ligue des...

Une prière musulmane à l’aéroport de Roissy fait polémique

Augustin de Romanet, PDG d’ADP a réagi à une prière collective réunissant une trentaine de musulmans dimanche 5 novembre dans une salle d’embarquement de l’aéroport Roissy-Charles de Gaulle, et qui a soulevé de vives polémiques.

L’Institut musulman Al Cham à Montpellier fermé par la Préfecture

L’Institut Al Cham, établissement religieux musulman situé à Montpellier, a été fermé suite à un contrôle administratif inopiné mené par la préfecture. Les autorités ont constaté que l’établissement accueillait illégalement des enfants mineurs de moins...

Les écoles françaises au Maroc contraintes d’autoriser le voile ?

Sous la pression, les écoles de la Mission française au Maroc ont finalement dû adopter une nouvelle politique : le voile, auparavant strictement interdit, est désormais autorisé pour les étudiantes.

Voici la date de l’Aïd el-Fitr en France

Débuté le 23 mars 2023, le mois du ramadan touche progressivement à sa fin. Le Conseil français du culte musulman (CFCM) a annoncé vendredi 14 avril la date de l’Aïd al-Fitr marquant la fin de la période de jeûne.

La Youtubeuse marocaine "Mi Naima" au cœur d’un nouveau scandale

“Mi Naïma” fait à nouveau parler d’elle. La Youtubeuse marocaine, connue pour ses controverses, a récemment publié une vidéo dans laquelle on la voit lire certains versets du Coran de manière désinvolte. La vidéo a suscité la colère des internautes.

Le ramadan débutera jeudi en France

Le ramadan débutera officiellement le jeudi 23 mars en France, annonce le recteur de la Grande Mosquée de Paris, Chems-Eddine Hafiz.