L’alerte des élus sur la catastrophe écologique en vue à Rabat

24 décembre 2019 - 07h20 - Maroc - Ecrit par : I.L

Les élus du Parti de l’opposition à Rabat ont donné l’alerte sur le risque d’une catastrophe écologique. A l’origine, la pollution prochaine de l’océan par des milliers de tonnes de lixiviat, un liquide toxique des déchets issus de la décharge d’Oum Azza.

Dans un communiqué, ces élus du parti de la Fédération de la Gauche Démocratique (FGD) se sont indignés, le vendredi 20 décembre 2019, contre la catastrophe écologique de grande ampleur en vue dans la capitale.

Sur sa page Facebook, Omar Hyani, conseiller municipal de la FGD, confirme l’information en annonçant le déchargement prochain de ces tonnes de déchets toxiques dans l’océan Atlantique.

A en croire le conseiller municipal, le groupement intercommunal Al Assima, qui gère la décharge, et qui est dirigé par le PJD, s’apprête à déverser ces milliers de tonnes de lixiviat au risque de produire une catastrophe écologique et la décimation de toute la vie marine.

Selon les experts, ce lixiviat hautement toxique s’est accumulé depuis des années dans des bassins près de cette décharge de la capitale. Il constitue, selon eux, non seulement une menace écologique, mais entraîne aussi d’importants désagréments olfactifs pour tous les R’batis. A l’unanimité, les députés du FGD ont demandé l’arrêt immédiat de cette opération.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Maritime - Nature - Environnement

Aller plus loin

Le Maroc 3e pays pollueur en Afrique du nord

La pollution émanant du secteur du BTP, de l’industrie et des transports individuels, positionne le Maroc dans le top 5 des pays émetteurs de gaz à effet de serre.

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : nouvelle tragédie pour les rescapés du séisme

Les rescapés du violent et puissant tremblement de terre du 8 septembre se battent maintenant pour survivre aux rafales de vent et aux inondations qui frappent le Maroc. Ils vivent dans des tentes qui ne résistent pas aux intempéries. Face à la...

Africa Morocco Link (AML) s’offre un nouveau bateau

L’Africa Morocco Link (AML) aurait acquis pour 2,4 millions d’euros le navire marocain « Boraq » appartenant au groupe maritime grec Attica Group, lors de la vente aux enchères qui s’est déroulée le 27 juin au siège de l’Autorité portuaire de la baie...

Maroc : les écologistes s’insurgent contre l’invasion des palmiers américains

Au Maroc, des écologistes appellent à mettre fin à la « plantation anarchique » de palmiers d’origine américaine et à adopter une « politique de reboisement réfléchi dans l’aménagement du territoire ».

Un voilier coulé par des orques près de Tanger

Alors qu’il naviguait au large des côtes marocaines, un voilier a été attaqué à plusieurs reprises par une meute d’orques dans le détroit du Gibraltar. Face à la furie des cétacés, le navire a coulé près de l’entrée du port de Tanger-Med.

Une espèce dangereuse de poisson s’approche des côtes marocaines

Apparu pour la première fois en Israël il y a plus de trois décennies, le poisson-lion (Rascasse volante), une espèce dangereuse, se rapproche des eaux marocaines.

Autoroutes du Maroc : un nouveau projet passe mal

Anouar Benazzouz, directeur général de la Société nationale des autoroutes du Maroc, a annoncé le lancement d’un projet de reboisement des abords des autoroutes marocaines.

Maroc : des substances toxiques dans les emballages alimentaires

Une récente étude a révélé la présence de substances chimiques per – et polyfluoroalkylées (PFAS) dans certains emballages alimentaires à usage unique au Maroc.

Norme « Euro 6 » : le patronat marocain demande un moratoire à l’Europe

Dans une demande formulée depuis juillet, la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM) demande du temps avant la mise en application de la norme antipollution dénommée « Euro 6 » déjà en vigueur en Europe et qui sera appliquée à partir de...

Double certification pour Royal Air Maroc

L’Association internationale du transport aérien (IATA) a récemment décerné à Royal Air Maroc les certifications IEnvA (IATA Environmental Assessment) et IWT (IATA Illegal Wildlife Trade) pour son engagement constant en faveur de l’environnement et de...

Le Maroc interdit l’importation de véhicules polluants

Le Maroc poursuit ses efforts visant à réduire l’impact de la pollution sur la santé des citoyens et sur l’environnement. Le ministère du Transport et de la logistique et le département de la Transition énergétique et du développement durable ont pris...