Les catholiques marocains lancent un appel au roi Mohammed VI

31 mars 2021 - 12h20 - Maroc - Ecrit par : A.P

L’association des Chrétiens du Maroc appelle le roi Mohammed VI à réduire les différences cultuelles et à autoriser les catholiques à vivre pleinement leur croyance religieuse.

« Seuls les étrangers ont le droit d’être chrétien au Maroc. Les Marocains ne peuvent toujours pas mettre les pieds dans une église », s’indigne Fatima Laraki, catholique de Tanger qui est consciente du danger que courent ceux qui pratiquent une religion autre que l’islam au Maroc. Comme elle, beaucoup de Marocains continuent de vivre leur catholicité clandestinement, à Tanger, Rabat ou Casablanca, rapporte El Confidential.

La Constitution marocaine de 2011 reconnaît la liberté de culte, mais n’admet que l’existence de musulmans ou de juifs marocains. Pire, l’article 220 du Code pénal punit quiconque tente de convertir un musulman à une autre religion d’une peine pouvant aller jusqu’à trois ans de prison, et l’article 222 de la même loi prévoit des peines allant jusqu’à six mois pour ceux qui rompent le jeûne publiquement pendant le Ramadan. En 2010, des dizaines d’évangéliques ont été forcés de quitter le royaume, accusés de briser la foi des musulmans. La même année, l’Égyptien Rami Zaki, franciscain, a été également expulsé de Larache.

Les chrétiens marocains ne veulent plus se cacher

Réunis en association, des chrétiens marocains d’obédiences diverses ont sollicité la médiation de l’ancien secrétaire général du Conseil national des droits de l’homme, Mohamed Sebbar, auprès du gouvernement afin que ce dernier les autorise à donner des noms chrétiens à leurs enfants et à les enterrer dans des cimetières chrétiens, à les dispenser de l’enseignement de l’islam dans les écoles et de se marier dans une mosquée. Pour Moustapha Soussi, fondateur de cette association de chrétiens, le gouvernement n’a pas encore réagi à cette doléance, mais il n’a pas manqué de saluer les efforts du roi Mohammed VI pour « la tolérance religieuse entre Marocains, quelle que soit leur croyance ».

« La liberté de religion et de conscience sont indissociablement liées à la dignité humaine », avait indiqué en 2019 à Rabat, le Pape François, devant le roi du Maroc, Mohammed VI, qui pour sa part, a précisé être le garant « de la protection des juifs marocains et des chrétiens étrangers vivant au Maroc ».

Ces dernières années, certains Marocains arrivés en Espagne ont demandé l’asile politique en raison de leur religion chrétienne. Les tribunaux espagnols rejettent généralement ces demandes pour la simple raison qu’ils ne sont pas persécutés. Pour les juges, leur accorder l’asile politique reviendrait à accuser indirectement le Maroc de ne pas respecter les droits fondamentaux et contribuerait ainsi à brouiller les relations délicates avec le royaume.

Sujets associés : Religion - Islam

Aller plus loin

Maroc : juifs, musulmans et chrétiens prient ensemble

Face à la progression du coronavirus au Maroc, le cardinal Cristobal Lopez Romero, archevêque de Rabat, a exhorté les juifs, les musulmans et les chrétiens à "une pandémie de...

France : une jeune musulmane violentée par sa famille à cause de ses relations avec un chrétien

À Besançon, une adolescente de 17 ans a subi la colère de sa famille qui l’a tondue, frappée et humiliée parce qu’elle entretient une relation amoureuse avec un jeune chrétien...

Maroc : un "Ftour Pluriel" virtuel réunit juifs, chrétiens et musulmans

La huitième édition du "ftour pluriel" a eu lieu, malgré la pandémie du nouveau coronavirus (covid-19). Elle a réuni dimanche, de façon virtuelle, des musulmans, des juifs et...

Église catholique marocaine : une communauté en pleine croissance

Grâce aux Subsahariens, le Maroc, pays où l’islam est religion d’État, voit sa petite communauté chrétienne se raviver. Un synode diocésain démarré en mai, réfléchit sur ses...

Ces articles devraient vous intéresser :

Quand débute le ramadan au Maroc ?

Le ministère des Habous et des Affaires islamiques va annoncer courant la semaine prochaine, la date de l’observation du croissant lunaire au Maroc, prévue le dimanche 29 Chaabane 1445 H après le coucher du soleil, correspondant au 10 mars 2024. Ainsi,...

Quand débute le ramadan au Maroc ?

La date de début du ramadan au Maroc est désormais connue. Le Centre international d’astronomie vient de faire ses prédictions.

Le Maroc fête l’Aïd al fitr le samedi 22 avril

Le Maroc célèbre l’Aïd Al Fitr ce samedi 22 avril, selon une annonce faite par le ministère des Habous et des Affaires islamiques. Le ministère a confirmé la date après avoir procédé à une observation minutieuse du croissant lunaire, comme l’exige la...

L’affaire Zakaria Aboukhlal prend de l’ampleur

L’affaire Zakaria Aboukhlal continue de créer des remous. Après la Fédération royale marocaine de football (FRMF), c’est au tour du Conseil national de la presse de condamner les propos contenus dans un article d’un site électronique sur un supposé...

Les Morchidates, des enseignantes de la religion et des militantes de l’égalité des sexes au Maroc

Bouchra el Korachi est l’une des centaines de « Morchidates » ou prédicatrices désignées par le ministère marocain des Affaires islamiques pour enseigner le Coran, la Charia et le « fiqh », la loi islamique, dans les différentes mosquées du royaume....

Ramadan 2023 : la durée de la journée de jeûne selon les pays

Le premier jour du ramadan correspond au 23 mars au Maroc et dans de nombreux pays à travers le monde. Les heures de jeûne durant ce mois sacré pour les musulmans varient d’un pays à l’autre.

La Youtubeuse marocaine "Mi Naima" au cœur d’un nouveau scandale

“Mi Naïma” fait à nouveau parler d’elle. La Youtubeuse marocaine, connue pour ses controverses, a récemment publié une vidéo dans laquelle on la voit lire certains versets du Coran de manière désinvolte. La vidéo a suscité la colère des internautes.

Maroc : voici le montant de la zakat al fitr

Le montant de la zakat Al Fitr vient d’être annoncé par les autorités religieuses marocaines, et plus précisément par le Conseil supérieur des oulémas (CSO).

Chaâbane débute ce dimanche, le ramadan dans un mois

Le premier jour du mois de Chaâbane de l’année 1445 de l’hégire correspond au dimanche 11 février 2024, a annoncé samedi le ministère des Habous et des Affaires Islamiques dans un communiqué.

Aïd El Fitr en France : annonce importante de la Mosquée de Paris

Les fédérations musulmanes de France se réuniront ce jeudi 20 avril 2023 à 18 heures à la Grande Mosquée de Paris en présence de leur commission religieuse ainsi que des imams du Conseil National des Imams (CNI). Cette réunion a pour objectif de fixer...