Les chrétiens marocains heureux du départ des islamistes

22 septembre 2021 - 12h41 - Ecrit par : S.A

Les chrétiens marocains savourent le départ des islamistes du PJD, parti au pouvoir depuis 10 ans. Ils saluent l’ascension des partis libéraux, notamment le Rassemblement national des indépendants (RNI) dirigé par le milliardaire Aziz Akhannouch, désormais chef du gouvernement.

« Nous remercions Jésus-Christ, les islamistes sont partis. Dieu a entendu nos prières, et maintenant nous avons le gouvernement que nous voulions », a déclaré à Christian Today Imounan, un chrétien résidant à Agadir. Comme lui, ils sont nombreux ces chrétiens marocains à exprimer leur bonheur de voir le PJD quitter le pouvoir. Le Maroc compte entre 20 000 et 25 000 chrétiens. Selon eux, c’est une nouvelle ère qui s’ouvre dans le royaume avec l’arrivée au pouvoir des partis libéraux. Ces derniers favorisent la liberté alors que les islamistes souhaitaient imposer la charia, couvrir les femmes et retirer le porc et l’alcool de la vente, affirment-ils.

À lire : Elections au Maroc : déroute électorale pour le PJD

« Akhannouch est un homme d’affaires. Que vous vénérez le soleil ou la lune, il s’en moque, a affirmé Youssef Ahmed, l’un des rares chrétiens de deuxième génération au Maroc. Il ne persécutera personne ». Selon lui, le patron du RNI est le meilleur homme désigné par le roi Mohammed VI pour diriger le gouvernement. « Il est proche du roi, et bien connu en Europe. Laissons-lui le temps », a-t-il ajouté.

À lire : Les catholiques marocains lancent un appel au roi Mohammed VI

« Une plus grande liberté religieuse entraînerait une plus grande prospérité économique pour le Maroc », estime pour sa part Jack Wald, pasteur principal récemment retraité de l’Église internationale de Rabat. Évoquant le désir principal de la plupart des Marocains de quitter le pays, il affirme qu’il est temps que l’aristocratie se transforme en méritocratie. « La discrimination à l’encontre des chrétiens n’est qu’une petite partie du problème », a-t-il regretté.

« Je ne sais pas si ce gouvernement offrira plus de liberté aux chrétiens, mais au moins il y aura un dialogue », espère Imounan.

Tags : Religion - Parti de la Justice et du Développement (PJD) - Aziz Akhannouch

Aller plus loin

L’appel des chrétiens marocains au gouvernement d’Akhannouch

La Coordination des chrétiens marocains a lancé un appel au nouveau gouvernement dirigé par Aziz Akhannouch. Elle plaide pour l’organisation des rites et des cultes religieux dans...

Maroc : juifs, musulmans et chrétiens prient ensemble

Face à la progression du coronavirus au Maroc, le cardinal Cristobal Lopez Romero, archevêque de Rabat, a exhorté les juifs, les musulmans et les chrétiens à "une pandémie de...

Maroc : un "Ftour Pluriel" virtuel réunit juifs, chrétiens et musulmans

La huitième édition du "ftour pluriel" a eu lieu, malgré la pandémie du nouveau coronavirus (covid-19). Elle a réuni dimanche, de façon virtuelle, des musulmans, des juifs et des...

Elections au Maroc : déroute électorale pour le PJD

Sévère défaite pour le Parti de la Justice et du Développement (PJD) lors des élections qui se sont déroulées mercredi au Maroc. Le parti islamiste, au pouvoir depuis 10 ans, n’a...

Nous vous recommandons

Suspension des vols par le Maroc : les Belges doivent-ils s’inquiéter ?

La décision de suspension des vols prise par les autorités marocaines concernant la France, inquiète certains ressortissants belges et MRE actuellement en vacances au Maroc ou envisageant de s’y rendre pour les fêtes de fin...

Abde Ezzalzouli fait faux bond à l’Espagne et choisit le Maroc

Convoqué pour les matchs contre la République démocratique du Congo comptant pour les éliminatoires de la Coupe du monde Qatar 2022, Abde Ezzalzouli a décidé de répondre à l’appel du sélectionneur national marocain, Vahid...

Sahara : la réponse sèche d’Omar Hilale à l’Algérie

Le Maroc a réagi officiellement aux propos du nouveau ministre algérien des Affaires étrangères, Ramtane Lamamra, relatives au Sahara marocain, durant le débat général de la réunion ministérielle du Mouvement des Non-Alignés...

La France bloque la délivrance du titre de séjour à un Marocain

Houssam Boukhari, 29 ans, étudiant marocain résidant à Pont-à-Mousson, attend depuis deux mois le renouvellement de son titre de séjour « salarié ».

Le Maroc prépare l’arrivée des avions F-16 Viper

Le Maroc s’active pour la réception des 25 avions américains de combats F-16 VIPER fabriqués par le groupe américain Lockheed Martin. Dans ce sens, des travaux d’extension et de mise à niveau ont été lancés dans les bases militaires de Benguerir et de...

Le dirham chute face à l’euro

La devise marocaine s’est appréciée de 0,38 % face au dollar américain et s’est dépréciée de 0,68 % vis-à-vis de l’euro, au cours de la période allant du 25 novembre au 1ᵉʳ décembre 2021. C’est ce que précisent les indicateurs publiés par Bank Al-Maghrib...

Royal Air Maroc a désormais un représentant en Israël

Les choses se précisent pour le lancement des vols directs entre le Maroc et Israël. La compagnie aérienne Royal Air Maroc (RAM) a nommé ses représentants dans plusieurs destinations dont l’État hébreu.

Voici les nouvelles dispositions sanitaires pour les voyages au Maroc

Le Maroc a mis à jour, ce lundi 12 juillet, les dispositions sanitaires pour les voyages internationaux. Le ministère de la Santé précise notamment les mesures à observer pour les Marocains résidant à l’étranger (MRE) et touristes étrangers en provenance des...

Coupe arabe : voici la prime des Marocains s’ils battent l’Algérie

La Fédération royale marocaine de football versera une grosse prime aux Lions de l’Atlas en cas de victoire contre l’Algérie en quart de finale de la Coupe arabe des nations 2021. De quoi motiver les poulains de Houcine...

Un député marocain fraude le péage d’autoroute

Un homme d’affaires, parlementaire et par ailleurs président du Conseil de la ville de Taza a été condamné par contumace pour violation du péage sur l’autoroute.