Maroc : un "Ftour Pluriel" virtuel réunit juifs, chrétiens et musulmans

13 mai 2020 - 02h30 - Maroc - Ecrit par : G.A

La huitième édition du "ftour pluriel" a eu lieu, malgré la pandémie du nouveau coronavirus (covid-19). Elle a réuni dimanche, de façon virtuelle, des musulmans, des juifs et des chrétiens.

Initiée par l’association “ Marocains Pluriels”, cette édition transmise en direct YouTube, a été axée sur "la fraternité et l’espoir", des vertus indispensables dans la lutte contre le coronavirus qui continue de sévir dans le monde entier et ne fait pas de distinction entre les êtres humains. "Depuis que les Ftours Pluriels existent, je n’ai jamais manqué ce rendez-vous emblématique de la richesse de toutes nos diversités et de la profondeur de leur ancrage dans le consensus national", a déclaré André Azoulay, conseiller du roi Mohammed VI.

Cette année, bien que ce repas de rupture de jeûne ait été partagé de façon virtuelle, "l’histoire retiendra paradoxalement qu’il aura été celui qui a réuni le plus grand nombre de participants désireux de saluer l’exceptionnelle convergence de la stratégie pionnière et visionnaire mise en œuvre par le roi avec la maturité dont fait preuve le peuple marocain", a souligné le conseiller du roi. Tout en rendant hommage à la communauté scientifique et médicale, aux forces de sécurité et à tous ceux qui forment la chaîne de résistance et de résilience marocaine face au covid-19, André Azoulay a conclu en exprimant "sa fierté de voir son pays reconnu et salué par la communauté des Nations grâce au leadership clairvoyant du roi Mohammed VI et à la performance de l’ensemble du dispositif mis en place par le Maroc face à cette pandémie".

Ahmed Ghayet, le président de Marocains Pluriels, a déclaré qu’il "était hors de question que le virus les empêche de tenir ce rendez-vous du vivre-ensemble plus que jamais nécessaire". Plusieurs personnes ont participé à ce Ftour, organisé en partenariat avec le centre communautaire SOC-Simon Pinto. Il s’agit "des autorités religieuses des trois confessions, des artistes pluriels et des jeunes des associations de terrain de 10 villes du royaume". Ce rendez-vous de partages et d’échanges a été "suivi par des centaines d’internautes du Maroc, mais aussi de nombreux autres pays".

Partie du Maroc, l’idée du Ftour Pluriel s’est "démultipliée et est devenue une tradition reprise à Paris, Tunis, Beyrouth, Montréal, s’est félicité le président de Marocains Pluriels. L’événement virtuel a été agrémenté par la diffusion d’enregistrements vidéo émanant de plusieurs personnalités nationales, comme Pierre Sibony, président du SOC-Simon Pinto, Driss El Yazami, ancien président du Conseil national des droits de l’Homme (CNDH), le professeur Jaâfar Heikel, spécialiste en épidémiologie, Moulay Abdellah Cherif Ouazzani, islamologue et formateur d’imams, l’ambassadeur de la Nonciature Apostolique du Vatican à Rabat, Monseigneur Vito Rallo, et le Cardinal Cristobal Lopez Romero, Archevêque de Rabat, indique la MAP.

Le Ftour Pluriel a été marqué cette année par "le lancement d’une initiative inédite consistant à déposer, dans le respect des règles de distanciation, un plat (spécifique à Ramadan ou non) sur le pas de la porte d’une famille chrétienne, juive ou musulmane, des migrants ou des personnes âgées".

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Religion - Ramadan 2024 - Coronavirus au Maroc (Covid-19)

Aller plus loin

Jack Lang en admiration devant le judaïsme marocain

Le président de l’Institut du monde arabe (IMA) et ancien ministre français de la Culture, Jack Lang, effectue actuellement une visite professionnelle au Maroc, en marge de...

Les chrétiens marocains heureux du départ des islamistes

Les chrétiens marocains savourent le départ des islamistes du PJD, parti au pouvoir depuis 10 ans. Ils saluent l’ascension des partis libéraux, notamment le Rassemblement...

Les catholiques marocains lancent un appel au roi Mohammed VI

L’association des Chrétiens du Maroc appelle le roi Mohammed VI à réduire les différences cultuelles et à autoriser les catholiques à vivre pleinement leur croyance religieuse.

Le judaïsme marocain à l’honneur sur Medi1 TV

Une nouvelle émission culturelle fait son entrée dans la grille des programmes de MEDI1 TV. Elle sera consacrée aux expressions culturelles de la composante juive de l’identité...

Ces articles devraient vous intéresser :

Le Conseil d’État annule un arrêté anti-burkini

La ville de Mandelieu-la-Napoule, dans le sud-est de la France, a vu son arrêté interdisant le port du burkini sur ses plages suspendu par le Conseil d’État. Cet arrêté, réitéré chaque année depuis 2012, avait été contesté en justice par la Ligue des...

Aïd al-Fitr au Maroc : les salons de coiffure pris d’assaut

Au Maroc, les salons de coiffure retrouvent une affluence en cette période de fin de ramadan. Les Marocains célèbrent l’Aïd El Fitr ce mercredi 10 avril.

Le tourisme marocain connaît une embellie pendant les fêtes de fin d’année

Au Maroc, plusieurs établissements hôteliers ont fait le plein pendant les fêtes de fin d’année. Une embellie après deux ans difficiles de crise sanitaire liée au Covid-19.

Maroc : voici le montant de la zakat al fitr

Le montant de la zakat Al Fitr vient d’être annoncé par les autorités religieuses marocaines, et plus précisément par le Conseil supérieur des oulémas (CSO).

Le geste de Sofyan Amrabat qui a surpris les supporters de la Fiorentina

Lors du match entre son club à l’Inter Milan remporté par les Florentins (1-0), l’international marocain Sofyan Amrabat a eu un geste qui a surpris les supporters.

Officiel : voici la date de l’Aïd al Adha au Maroc

La date de l’Aid al Adha au Maroc est désormais connue. Elle vient d’être annoncée par le ministère des Habous et des affaires islamiques.

Chaâbane débute mercredi, le ramadan dans un mois

Le premier jour du mois de Chaâbane de l’année 1444 de l’hégire correspond au mercredi 22 février 2023, a annoncé hier le ministère des Habous et des Affaires Islamiques dans un communiqué.

Hajj : une clause "anti-protestation" fait polémique au Maroc

L’introduction par le ministère des Habous et des Affaires islamiques dirigé par Ahmed Taoufiq d’une clause qui oblige le pèlerin marocain pour le hajj 2024, un des cinq piliers de l’islam, « à ne pas protester même en cas de retard de l’avion », fait...

Une prière musulmane à l’aéroport de Roissy fait polémique

Augustin de Romanet, PDG d’ADP a réagi à une prière collective réunissant une trentaine de musulmans dimanche 5 novembre dans une salle d’embarquement de l’aéroport Roissy-Charles de Gaulle, et qui a soulevé de vives polémiques.

Voici la date de début du mois de ramadan au Maroc

L’expert marocain en astronomie, Hicham El Aissaoui vient de prédire la date de début du mois de ramadan 2023 au Maroc.