La Tunisie interdit un concert de la chanteuse marocaine Asmae Lazrak

3 juin 2024 - 17h00 - Culture - Ecrit par : S.A

Invitée au concert hommage à la défunte chanteuse Dhikra, la chanteuse marocaine Asmae Lazrak ne se produira pas en Tunisie. Ainsi en a décidé le ministère tunisien de la Culture.

Asmae Lazrak indésirable en Tunisie ! La Direction de la musique et de la danse relevant du ministère tunisien de la Culture, a annulé la participation de la chanteuse marocaine Asmae Lazrak au concert intitulé « Souviens-toi de Dhikra » prévu jeudi à Tunis, en hommage à feue Dhikra via la technologie hologramme, sous prétexte qu’elle est une artiste étrangère. Dans une correspondance adressée à l’organisatrice du concert, elle explique avoir mis en application des dispositions du décret n° 2197 du 20 juillet 2009 concernant la création d’une commission consultative pour les spectacles animés par des étrangers, définissant ses compétences, sa composition, ses méthodes de travail, les procédures suivies et le cahier des charges pour l’exercice de l’activité d’intermédiaire dans l’organisation de concerts ou leur prise en charge.

À lire : Appel au boycott du concert de Balti au Maroc

Asmae Lazrak a exprimé sa surprise face à l’annulation de sa participation à ce concert et à la décision de l’exclure parce qu’elle est étrangère après avoir été programmée et annoncée. « Je m’excuse auprès du public tunisien, ainsi qu’auprès de la communauté marocaine et arabe en Tunisie, pour mon absence à ce concert pour des raisons indépendantes de ma volonté, et par décision du ministère de la Culture tunisien de m’interdire de participer au concert hommage à la défunte Dhikra, la raison étant que je suis marocaine, donc étrangère », écrit-elle dans un post sur Instagram, avant d’interpeller le ministère marocain de la Culture. « Quel est l’avis du ministère de la Culture et des syndicats artistiques au Maroc ? questionne la chanteuse marocaine. Le ministère de la Culture tunisien m’interdit de chanter au concert hommage à Dhikra sous prétexte que je suis étrangère ».

À lire : Tunisie - Algérie : des Marocains pris au piège des tensions diplomatiques (vidéo)

Sur la toile, plusieurs chanteurs marocains lui ont exprimé leur solidarité. Aussi, ont-ils ouvert le débat sur la marginalisation qu’ils subissent dans leur propre pays, blâmant les responsables du secteur de la culture pour leur préférence envers les chanteurs étrangers dans les grands festivals au détriment des artistes locaux qui vivent dans des conditions difficiles avec peu de débouchés. « Des balances inégales, la programmation des festivals au Maroc ne se complète qu’en incluant des artistes arabes et étrangers, au point que lorsque j’ai vu les participants au festival de cette année, avec certains noms dont la brillance s’est estompée dans le domaine artistique et qui approchent même de la retraite, j’ai pensé que la situation ressemblait à un recyclage des ordures. En revanche, les artistes marocains ne bénéficient pas des festivals, ni à l’intérieur du Maroc ni à l’extérieur, sous prétexte qu’ils sont étrangers », s’indigne la chanteuse marocaine Sanaa Marhati dans un post sur Instagram.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Concert - Tunisie - Musique

Aller plus loin

Tunisie - Algérie : des Marocains pris au piège des tensions diplomatiques (vidéo)

Alors qu’ils devaient rentrer en Algérie après avoir passé leurs vacances au Maroc et en Tunisie, des Marocains travaillant sur le territoire algérien depuis plusieurs décennies...

Les cahiers tunisiens indésirables au Maroc

L’Administration des Douanes et Impôts Indirects a annoncé l’entrée en vigueur depuis jeudi dernier d’une mesure visant à limiter l’entrée massive sur le marché local de cahiers...

La Tunisie provoque encore le Maroc

La Tunisie provoque une fois de plus le Maroc en invitant le Polisario à l’exposition internationale pour les industries artisanales et les métiers en Tunisie, qui se déroule du...

Appel au boycott du concert de Balti au Maroc

Visé par des appels au boycott, le concert du rappeur tunisien Balti à Rabat risque d’être annulé. Bon nombre d’internautes lui reprochent d’avoir déployé un drapeau du...

Ces articles devraient vous intéresser :

Samira Saïd évoque ses souvenirs avec le roi Hassan II

La chanteuse marocaine Samira Saïd a rencontré le défunt roi Hassan II pour la première fois lors d’une prestation musicale au palais royal.

Rap en darija : La spécificité linguistique du rap marocain

Dans un entretien à TV5 Monde, Anissa Rami, journaliste spécialiste du rap revient sur les origines du rap marocain et son évolution dans le temps.

La chanteuse Mariem Hussein au cœur d’une nouvelle polémique

Des internautes marocains se sont indignés des propos de la chanteuse et actrice marocaine Mariem Hussein sur l’éducation sexuelle.

Le chanteur marocain Abdellah El Daoudi en deuil

Le chanteur marocain Abdellah El Daoudi vient d’annoncer une triste nouvelle dans un message publié sur les réseaux sociaux.

Un concert à 3 millions de dirhams ? Zina Daoudia répond aux rumeurs

La chanteuse marocaine Zina Daoudia a répondu aux rumeurs selon lesquelles elle a reçu 3 millions de dirhams pour une prestation artistique.

Les cafés et restaurants menacés de poursuites judiciaires

Face au refus de nombreux propriétaires de cafés et restaurants de payer les droits d’auteur pour l’exploitation d’œuvres littéraires et artistiques, l’association professionnelle entend saisir la justice.

Le chanteur Ihab Amir au cœur d’une polémique

Une réponse du chanteur Ihab Amir à un de ses abonnés Instagram suscite la controverse au Maroc.

Samira Said et Saad Lamjarred très critiqués

Le compositeur marocain Nabil El Khalidi a dénié à la chanteuse Samira Said et au chanteur Saad Lamjarred le statut d’artiste de renommée mondiale. Il estime par ailleurs qu’aucun artiste arabe, ancien ou nouveau ne l’a été.

Douzi : un adieu à la scène musicale ?

À 39 ans, le chanteur marocain Abdelhafid Douzi pourrait rapidement tirer un trait sur sa carrière musicale. Il a par ailleurs annoncé qu’il se retirait du jury de l’émission « Star Light », dédiée à la découverte de talents musicaux.

Festival Mawazine : Saad Lamjarred persona non grata ?

La participation de Saad Lamjarred à la 19ᵉ édition du Festival Mawazine, prévue du 21 au 29 juin prochain, semble compromise. Des sources proches des organisateurs ont révélé l’échec des négociations entre les deux parties.