Recherche

Les chefs d’entreprise marocains optimistes, malgré tout

© Copyright : DR

8 septembre 2020 - 23h00 - Economie - Par: Bladi.net

En dépit de la situation de crise économique due aux conséquences qui découlent de la pandémie du Covid-19, l’activité industrielle au Maroc n’est pas ébranlée. Au contraire, elle connaît une amélioration constante, consolidant ainsi l’espoir des chefs d’entreprise qui croient encore à un retour normal de la situation.

Selon les derniers indicateurs de l’enquête mensuelle de conjoncture de Bank Al-Maghrib au titre du mois de juillet 2020, l’économie marocaine tient encore le coup. En témoigne l’activité industrielle qui s’améliore de mois en mois, malgré la conjoncture exceptionnelle que traverse le royaume.

Ainsi, l’enquête révèle que la production a enregistré une hausse, avec un Taux d’utilisation des capacités (TUC) qui se serait accru à 67% après s’être établi à 64% en juin, rapporte. Concernant les ventes, elles ont augmenté aussi bien sur le marché local qu’étranger, indique la même source. Le carnet de commandes qui se serait situé à un niveau inférieur à la normale, explique la baisse des commandes, renchérit l’enquête qui ajoute que, « par branche d’activité, la production et les ventes auraient connu une hausse dans l’ensemble des branches, à l’exception de la « chimie et parachimie où les ventes auraient stagné  ».

La banque centrale marocaine précise que s’agissant des commandes globales, le recul observé traduit celui de toutes les branches d’activité, hormis le « textile et cuir » et la « mécanique et métallurgie » où elles auraient progressé, soulignant que le carnet de commandes se serait situé à un niveau inférieur à la normale dans toutes les branches.

Par ailleurs, en matière de perspectives, les chefs d’entreprises restent optimistes. Pour les trois prochains mois, ces derniers espèrent une augmentation de la production et une stagnation des ventes. Cependant, 34% d’entre eux avouent manquer de visibilité sur l’évolution future de la production, tandis que 43% regrettent le manque de visibilité pour ce qui est des ventes. En revanche, ils sont 44% à déclarer ne pas avoir de visibilité sur l’évolution future de l’activité. Et pour cause. Si la dynamique observée au niveau de la production au 7ᵉ mois de l’année 2020, (71% de taux d’utilisation des capacités) est également visible au niveau des ventes, il faut souligner que les expéditions à l’étranger sont, par contre, en recul, relève Bank Al-Maghrib. Toute chose qui fait anticiper aux patrons une stagnation de la production et des ventes.

Mots clés: Bank Al-Maghrib (BAM) , Crise économique , Coronavirus au Maroc (Covid-19)

Bladi.net

Bladi.net - 2021 - - A Propos - Contact