Recherche

Des chibanis marocains accusent leur avocate de vouloir s’accaparer leurs indemnités

3 juin 2018 - 13h45 - Monde

Des chibanis réclamant leurs droits

Retour à la case tribunal pour un groupe de 22 chibanis marocains retraités de la SNCF, qui viennent de porter plainte contre leur avocate, qu’ils accusent de retenir leurs indemnités.

Le 31 janvier dernier, c’est une décision historique qui a été rendue par la cour d’appel de Paris au profit de chibanis marocains, en leur accordant 170 millions d’euros après 12 ans de procédure contre la SNCF. Aujourd’hui, certains d’entre eux viennent de porter plainte contre leur avocate, Clélie de Lesquen-Jonas, à qui ils reprochent de retenir leurs indemnités.

Ils affirment que l’avocate a déjà facturé forfaitairement leur intervention, 6.000 euros devant le conseil des prud’hommes et 30.000 euros devant la cour d’appel, rapporte le site Médiapart, qui précise que ces sommes ont déjà été perçues.

Interrogées par l’AFP, l’avocate se défend en affirmant que le « processus de règlement est forcément long quand vous avez 850 clients », assurant n’avoir « jamais conditionné la remise des fonds à la signature d’une convention » comportant un honoraire de résultat de 5%.

Bladi.net

Bladi.net - 2018 - Archives - A Propos - Contact