La Colombie extrade Saïd Razzouki vers les Pays-Bas

10 novembre 2021 - 11h33 - Maroc - Ecrit par : A.P

Saïd Razzouki, trafiquant de drogue Néerlandais d’origine marocaine qui résidait à Sabaneta en Colombie depuis quatre ans et avait été arrêté il y a deux ans suite à un mandat d’arrêt international lancé contre lui par Interpol, sera extradé vers les Pays-Bas.

Le maroco-néerlandais, 48 ans, activement recherché depuis 2018 par les services de renseignement néerlandais, a été localisé le 7 février 2020 dans un luxueux appartement de la zone résidentielle de la commune de Sabaneta (Antioquia) en Colombie. Lors de l’opération conjointe menée par les autorités colombiennes, la DEA et le FBI pour procéder à son interpellation, le mis en cause avait tenté de s’enfuir en se jetant d’un troisième étage, se blessant grièvement.

À lire : Fusillade à Marrakech : le Maroc demande l’extradition d’un Maroco-néerlandais

Après son arrestation, il avait été placé en détention à Bogotá, en attendant son extradition qui a été finalement autorisée par la justice colombienne. Dans les prochains jours, il sera extradé pour être jugé par un tribunal d’Amsterdam. Selon les autorités néerlandaises, Saïd Razzouki serait impliqué dans une dizaine de règlements de comptes entre réseaux de trafic de cocaïne opérant entre les ports européens et certains pays arabes et africains, dont le Maroc.

Sujets associés : Droits et Justice - Colombie - Extradition - Trafic - Cocaïne - Ridouan Taghi - Saïd Razzouki

Aller plus loin

Colombie : le baron de la drogue Saïd Razzouki extradé vers les Pays-Bas

Le trafiquant de drogue néerlandais d’origine marocaine, Saïd Razzouki, a été extradé de Colombie vers les Pays-Bas, mardi.

Fusillade à Marrakech : le Maroc demande l’extradition d’un Maroco-néerlandais

Le Maroc a fait une nouvelle demande d’extradition pour Achraf B., accusé d’être lié à la fusillade du café La Créme à Marrakech en 2017. Le suspect est actuellement incarcéré...

Vers la ratification d’une convention d’extradition entre le Maroc et les Pays-Bas

Le Maroc et les Pays-Bas veulent lever les obstacles liés à l’extradition de citoyens contre qui des mandats d’arrêt international ont été émis par les autorités judiciaires...

La Mocro Maffia devant la justice : Said Razzouki risque la perpétuité

Saïd Razzouki, considéré comme le bras droit de Ridouan Taghi, le chef de la Mocro Maffia néerlandaise, risque la réclusion à perpétuité dans le cadre du procès Marengo.

Ces articles devraient vous intéresser :

Au Maroc, le mariage des mineures persiste malgré la loi

Le mariage des mineures prend des proportions alarmantes au Maroc. En 2021, 19 000 cas ont été enregistrés, contre 12 000 l’année précédente.

Corruption au Maroc : des élus et entrepreneurs devant la justice

Au Maroc, plusieurs députés et élus locaux sont poursuivis devant la justice pour les infractions présumées de corruption et d’abus de pouvoir.

La justice confirme l’amende de 2,5 milliards de dirhams contre Maroc Telecom

Le recours de Maroc Telecomcontre la liquidation de l’astreinte imposée par l’agence nationale de régulation des télécommunications (ANRT), a été rejeté par la cour d’appel de Rabat.

Prison : le Maroc explore les « jour-amendes »

L’introduction du système de jour-amende dans le cadre des peines alternatives pourrait devenir une réalité au Maroc. Une loi devrait être bientôt votée dans ce sens.

Le droit des femmes à l’héritage, une question encore taboue au Maroc

Le droit à l’égalité dans l’héritage reste une équation à résoudre dans le cadre de la réforme du Code de la famille au Maroc. Les modernistes et les conservateurs s’opposent sur la reconnaissance de ce droit aux femmes.

Le chanteur Adil Miloudi recherché par la police

Le célèbre chanteur marocain Adil El Miloudi est sous le coup d’un mandat d’arrêt pour avoir, dans une vidéo, menacé des fonctionnaires de police.

Maroc : Vague d’enquêtes sur des parlementaires pour des crimes financiers

Une vingtaine de parlementaires marocains sont dans le collimateur de la justice. Ils sont poursuivis pour faux et usage de faux, abus de pouvoir, dilapidation et détournement de fonds publics.

Maroc : 20 affaires de détournement de fonds publics devant la justice

Le président du ministère public a été saisi par le procureur général du Roi près la Cour des comptes de 20 affaires de détournement de deniers publics au titre de l’année 2021.

L’affaire "Escobar du désert" : les dessous du détournement d’une villa

L’affaire « Escobar du désert » continue de livrer ses secrets. L’enquête en cours a révélé que Saïd Naciri, président du club sportif Wydad, et Abdenbi Bioui, président de la région de l’Oriental, en détention pour leurs liens présumés avec le...

Enfants hors mariage : « la fête d’une nuit est à payer pendant 21 ans »

Comme pour les couples mariés, les enfants nés hors mariage au Maroc seront pris en charge par les parents. Une disposition est prévue dans le nouveau Code pénal pour reconnaitre leur droit, a annoncé le ministre de la Justice Abdellatif Ouhabi.