Comment les Marocains envisagent les vacances cet été ?

6 juillet 2022 - 11h00 - Economie - Ecrit par : A.T

Après deux années compliquées dues aux restrictions de voyages et fermetures de frontières de certains pays, les Marocains se projettent sur leurs plans de vacances cet été. Où vont-ils séjourner en majorité ? Quel budget consacrent-ils à leurs congés ? Combien de temps partent-ils ? Les détails dans une enquête.

Réalisée par l’Économiste et le cabinet d’études Sunergia, l’enquête a pour objectif de déterminer l’impact de la situation économique actuelle sur les intentions de voyage des Marocains cet été. Elle a concerné un échantillon aléatoire de 1057 personnes interrogées entre le 23 mai et le 22 juin dernier et cinq critères de quota, dont le sexe, l’âge, le milieu, la région et la catégorie socioprofessionnelle ont été pris en compte.

Les données obtenues exposent le constat selon lequel, la société marocaine reste fortement marquée par l’inflation, la cherté de la vie et la multiplication des dépenses, liées notamment à la prochaine rentrée scolaire et aux fêtes religieuses. Conséquence, les projets estivaux des Marocains sont sur la corde raide, révèle l’étude.

A lire : Pour leurs vacances, les Marocains préfèrent le Maroc

Dans le détail, 40 % des sondés ont annulé leurs projets de voyage. Il s’agit principalement des Marocains dont les tranches d’âge sont comprises entre 55-65 ans (49 %) et des seniors de plus de 65 ans (60 %), au même titre que les populations du monde rural (51 %) et la catégorie socioprofessionnelle “moyenne” C, et celles dites “vulnérables” (D et E), avec 38 % et 52 %.

En revanche 46 % des personnes interrogées envisagent de partir en vacances cet été. Il s’agit des jeunes urbains de 18-24 ans, ainsi que les catégories socioprofessionnelles “aisées” : A et B. S’agissant de l’impact de la situation actuelle sur les budgets de voyage, 9 Marocains sur 10 ont affirmé être touchés par la conjoncture de crise. Quant à la durée du séjour, plus de 84 % des interrogés ont a déclaré que la durée de leur voyage serait nettement moindre.

Sujets associés : Enquête

Aller plus loin

Maroc : le tourisme interne, un levier de relance post-Covid ?

Le tourisme interne se révèle être un levier de relance post-Covid. C’est du moins ce qu’affirme la Direction des études et des prévisions financières (DEPF) du ministère de...

Le Maroc tente de relancer le tourisme interne

L’Office national marocain du Tourisme (ONMT) a annoncé la poursuite de ses actions pour la reconquête du marché domestique. Le week-end dernier, elle a lancé une nouvelle...

Vacances d’été : la majorité des Marocains préfère les locations

Plus de 80 % des Marocains ont l’intention de partir en vacances cet été. Les villes balnéaires du Nord, Tanger, Tétouan et Martil ont la cote. 72 % d’entre eux optent pour les...

Pour leurs vacances, les Marocains préfèrent le Maroc

L’incertitude sur la mobilité à l’étranger, le déplacement progressif intervilles, les contraintes économiques et sanitaires, mais aussi la prise de conscience patriotique sont...

Ces articles devraient vous intéresser :