L’UE confirme la fin de l’accord de pêche avec le Maroc

15 juillet 2023 - 10h10 - Monde - Ecrit par : A.P

La Commission européenne rappelle que les bateaux de pêche européens, et majoritairement espagnols, cesseront de pratiquer les eaux marocaines le lundi 17 juillet à partir de minuit, date à laquelle expire l’accord de pêche entre l’UE et le Maroc. Toutefois, une aide sera accordée aux pêcheurs jusqu’à la fin de l’année.

Entré en vigueur le 18 juillet 2019, l’accord de pêche UE-Maroc a été annulé en novembre 2021 par le tribunal de l’UE après une plainte du Polisario qui demande à faire partie de cet accord parce que l’essentiel des activités de pêche se mène au Sahara. Le Conseil et la Commission de l’UE ont fait appel de cette décision devant le CJUE qui devrait rendre son verdict d’ici début 2024, fait savoir Europa Press.

Mais l’accord de pêche expire lundi prochain, le 17 juillet, et l’absence d’un nouvel accord entraînera la suspension de l’activité de pêche pour la flotte européenne dans les eaux marocaines pendant quelques mois. Une suspension qui affectera particulièrement l’Espagne qui dispose de 92 licences sur les 138 délivrées par le Maroc aux bateaux européens pour pêcher dans ses eaux. Les flottes andalouse, galicienne et canarienne seront les plus touchées.

À lire : Vers la fin de l’accord de pêche entre l’UE et le Maroc ?

En cas de non-renouvellement de l’accord, le Fonds européen pour les affaires maritimes et la pêche (FEMP) accordera des aides financières aux armateurs et à l’équipage jusqu’à la fin de l’année, ont indiqué des sources communautaires, rappelant que cette subvention ne sera pas prise en compte par le Fonds européen pour les affaires maritimes, la pêche et l’aquaculture (FEMPA), successeur du FEMP.

Pour le moment, il n’y a aucune négociation entre l’UE et le Maroc pour prolonger l’accord de pêche, même si les deux parties se sont réunies le 10 juillet à Bruxelles pour « rappeler l’importance de leurs relations de pêche ». Toutefois, l’UE va « réfléchir » à l’éventualité d’un renouvellement de l’accord de pêche avec le Maroc, en tenant compte du contexte actuel, des « limites », des paramètres économiques et environnementaux et des intérêts des deux parties, ont assuré des sources communautaires.

Sujets associés : Espagne - Union européenne - Pêche

Aller plus loin

L’Europe cherche une alternative à l’accord de pêche avec le Maroc

L’accord de pêche entre l’UE et le Maroc va expirer le 17 juillet et la Commission européenne cherche une alternative pour prolonger cet accord, en attendant la décision de la...

Vers la fin de l’accord de pêche entre l’UE et le Maroc ?

L’accord de pêche entre l’Union européenne (UE) et le Maroc, qui concerne de navires européens dont 92 espagnols, arrive à expiration le 17 juillet prochain. Sera-t-il renouvelé ?

Grogne et inquiétude des pêcheurs espagnols après la fin de l’accord UE-Maroc

Les pêcheurs espagnols, disposant de 93 licences pour mener leurs activités dans les eaux marocaines dans le cadre de l’accord de pêche UE-Maroc, seront les plus touchés par la...

Accord de pêche Maroc - UE : inquiétude en Andalousie

Alors que l’accord de pêche entre l’Union européenne et le Maroc, essentiel pour la province andalouse de Cadix, approche de son terme le 17 juillet, l’angoisse grandit au sein...

Ces articles devraient vous intéresser :

Immigration : l’aide européenne est « en deçà » des dépenses du Maroc

Le directeur de la migration et de la surveillance des frontières au ministère marocain de l’Intérieur, Khalid Zerouali, a déclaré que les 500 millions d’euros d’aide de l’Union européenne pour lutter contre l’immigration illégale pour la période...

Transferts des MRE : les assurances d’Abdellatif Jouahri concernant une directive européenne

Les autorités marocaines vont engager des négociations avec la Commission européenne au sujet d’une directive européenne visant à restreindre les transferts de fonds des Marocains résidant à l’étranger (MRE), a récemment annoncé Abdellatif Jouahri, le...

Énergie verte : partenariat entre le Maroc et l’UE

Le Maroc et l’Union européenne s’apprêtent à signer une alliance verte, qui permettra de renforcer les efforts du royaume dans la lutte contre le changement climatique.

Le Polisario s’oppose à tout à accord de pêche entre le Maroc et l’Europe

Faisant référence à l’accord de pêche qui expire ce lundi 17 juillet, le Front Polisario a déclaré dimanche qu’il rejettera tout accord entre l’Union européenne et le Maroc qui affecte « le sol, la mer territoriale ou l’espace aérien » du Sahara...

Immigration : le Maroc recevra 500 millions d’euros d’aide de l’Europe

Le Maroc recevra une enveloppe d’au moins 500 millions d’euros de la part de l’Union européenne pour renforcer ses actions dans la lutte contre l’immigration clandestine. Cette aide couvrira la période 2021-2027.

Forte augmentation de demandeurs d’asile marocains en Europe

L’Union européenne a enregistré en 2022 un nombre record de demandes d’asile. Parmi les demandeurs, de nombreux Marocains dont le nombre a bondi.

Parlement européen : le Maroc aurait offert des séjours à la Mamounia

La députée socialiste Marie Arena et l’ex-eurodéputé italien Antonio Panzeri, visés dans le scandale au parlement européen, auraient bénéficié en 2015 d’un séjour de luxe à l’hôtel La Mamounia de Marrakech, tous frais payés par les autorités marocaines.

En réponse au Qatargate, le Maroc ne respecte plus les accords de renvoi des déboutés d’asile

Depuis l’éclatement du scandale de corruption connu sous le nom de « Qatargate », les difficultés pour renvoyer les Marocains déboutés de leur demande d’asile vers leur pays d’origine se sont accrues.

Les Marocains parmi les plus expulsés d’Europe

Quelque 431 000 migrants, dont 31 000 Marocains, ont été expulsés du territoire de l’Union européenne (UE) en 2022, selon un récent rapport d’Eurostat intitulé « Migration et asile en Europe 2023 ».

Josep Borrell « indésirable » à Rabat

Le ministre marocain des Affaires étrangères, Nasser Bourita, a annulé une réunion prévue en septembre à Rabat avec le haut représentant de l’Union européenne (UE) pour la politique étrangère, Josep Borrell, la jugeant « inappropriée » après la récente...