Contrôle au faciès : des Maghrébins poursuivent en justice l’Etat français

4 juillet 2013 - 21h30 - Ecrit par : J.L

Un procès pour contrôle au faciès a été ouvert mercredi au tribunal de grande instance de Paris contre le ministère de l’Intérieur, rapporte Le Parisien. Treize personnes victimes de cette pratique policière jugée discriminatoire, se portent partie civile dans cette affaire.

L’audience "historique" est "une première en France", souligne l’avocat de l’une des victimes, soutenue par le "Collectif contre le contrôle au faciès". Les plaignants, sont pour la plupart des arabes ou des noirs, âgés de 18 à 35 ans.

"Mounir", "Mohamed Amine", "Lyes" et "Bocar", sont parmi les victimes du contrôle au faciès, ayant porté plainte contre l’Etat français pour discrimination. L’affaire, sérieusement étudiée par le défenseur des droits, devrait être jugée le 2 octobre prochain.

Slim Ben Achour, avocat de l’un des plaignants cité par "Le Nouvel Observateur", précise que ces personnes contrôlées en raison de leur "apparence" et de leur "origine", se sentent stigmatisées, affirmant que la police fait le lien "entre l’origine et la couleur de peau et la propension à la violence", quand elle procède à des contrôles.

La pratique est "incompatible avec le droit à la non discrimination", plaident les avocats des plaignants qui demandent 10.000 euros de dommages et intérêts pour chacune des victimes "au titre du préjudice subi".

Un Français d’origine maghrébine a huit fois plus de chance de subir un contrôle policier qu’un Français de souche, d’après une étude réalisée en 2009, par l’Open Society Justice Initiative et le Centre national de la recherche scientifique (CNRS).

Tags : France - Droits et Justice - Racisme

Nous vous recommandons

Tensions Maroc-Espagne : Sanchez veut rencontrer Mohammed VI

Le chef de l’Exécutif espagnol, Pedro Sanchez, négocierait depuis l’été dernier, une rencontre avec le roi Mohammed VI pour arrondir les angles et rétablir les relations diplomatiques. Mais pour le moment, l’initiative peine à...

Le dirham dégringole face à l’euro

La devise marocaine s’est dépréciée de 0,83 % face à l’euro et de 0,29 % vis-à-vis du dollar américain, au cours de la période allant du 25 au 31 août 2022. C’est ce que précisent les indicateurs publiés par Bank Al-Maghrib...

Le beau geste du roi Mohammed VI en faveur de la famille des FAR

Le roi Mohammed VI a fait un beau geste envers la famille des Forces armées royales (FAR). Il a donné son approbation pour un projet de décret portant exonération pour les ayants droit des martyrs de la nation, les mutilés lors des opérations militaires...

Ryanair lance de nouveaux vols vers le Maroc (9,99 euros)

Ryanair a lancé ce vendredi de plus de 530 liaisons vers l’Espagne et le Maroc pour cet hiver. En tout, 80 000 sièges sont offerts aux voyageurs qui désirent se rendre dans la péninsule et dans le royaume en novembre et décembre à un prix de départ de 9,99 ...

Laila Charani et Ned Nwoko ont divorcé

Laila Charani, la cinquième épouse de Ned Nwoko, a annoncé mardi sur Instagram, son divorce. La top model marocaine n’a pas accepté les dernières escapades de l’homme d’affaires nigérian avec l’actrice Regina...

Aid al-Adha : Vox se plaint de l’influence du Maroc

La section Ceuta du parti d’extrême droite Vox reproche au gouvernement de reporter le Conseil des porte-parole initialement prévue pour le mercredi 21 juillet, rappelant que la fête de l’Aïd al-Adha est célébrée le mardi 20 juillet dans toute l’Espagne et...

Des bus « made in Morroco » débarquent à Kénitra

Longtemps plongée dans une crise du transport urbain, la ville de Kénitra dispose désormais d’une flotte de 138 bus de nouvelle génération, avec la particularité qu’ils sont en grande partie produits au...

« L’Iran a joué un rôle perturbateur et destructeur au Maroc »

Mohammed Al-Sulami, président de l’Institut international d’études iraniennes (Rasanah), affirme que l’Iran a joué un rôle perturbateur et destructeur au Maroc, raison pour laquelle Rabat n’est pas près de renouer des relations diplomatiques avec...

Le Maroc suspend ses vols avec la Russie

Le Maroc a décidé de suspendre les liaisons aériennes avec la Russie à partir de ce mardi 5 octobre, a annoncé l’ambassade du pays au Maroc.

Sète : des MRE en colère

Pour contenir les accrochages observés au niveau des abords du port de Sète, depuis qu’une troisième ligne a été créée en direction du Maroc, le Préfet de l’Hérault a décidé de restreindre l’accès au port de Sète pour les passagers sans billets. Bien trop de...