Recherche

Le populiste Geert Wilders compare le Coran à « Mein Kampf » de Hitler

© Copyright : DR

7 mars 2017 - 10h20 - Monde

A l’approche des élections législatives, le leader d’extrême droite Geert Wilders s’attaque une nouvelle fois aux Musulmans et au Coran.

« Je préférerais qu’il n’y ait pas le Coran aux Pays-Bas dans la mesure où nous avons interdit “Mein Kampf”. Cela peut sembler hautement symbolique mais cela aurait un effet important », a-t-il déclaré à Euronews ajoutant que « si notre pays avait une politique d’immigration plus dure que les autres pays, alors les immigrés iraient dans les autres pays. »

Crédité de 15% de voix lors des élections du 15 mars prochain, Geert Wilders sait sans doute que ces provocations plaisent à une partie de son électorat et joue donc la surenchère en s’attaquant aux immigrés et en particulier les Musulmans.

Dimanche dernier, une journée contre l’islamophobie a été organisée dans une mosquée à Amsterdam et il a été question, bien sûr, des propos du dirigeant politique. « La première crise du capitalisme remonte à 2008. Avec le chômage en augmentation, on a vu les opportunités d’emploi diminuer », déclare Rudi Kunzel, professeur à la retraite « Alors les gens ont raison d‘être en colère mais il ne faut pas que cette colère s’exerce contre les minorités. ».

Bladi.net

Bladi.net - 2020 - Archives - A Propos - Contact