Recherche

Coronavirus : les effets sur l’économie marocaine se font (déjà) sentir

© Copyright : DR

19 février 2020 - 08h20 - Economie

La suspension des escales dans les ports chinois constitue un véritable casse-tête pour les armateurs, affectés par cette situation. Le Maroc en connaîtra les effets au début du mois de mars.

En réalité, le Coronavirus est à la base de ces annulations d’escales. Encore appelées "blank sailing" encore "saut d’escale" dans le milieu portuaire, ces annulations causent d’énormes pertes. "L’impact sur notre industrie est énorme. Il est chiffré par certains experts à 350 millions de dollars par semaine", fait savoir L’Économiste. L’organe se base sur les propos du représentant de Cosco Shipping, premier armateur chinois, et troisième dans le monde, juste après Maersk et MSC.

Aussi, les importateurs qui le peuvent, font-ils face à de nouvelles sources d’approvisionnement dans le Sud-Est, notamment en Inde ou en Turquie. Le journal met l’accent sur les effets volumes qui ne se font pas encore sentir au Royaume, du fait des délais assez importants, variant entre 30 et 40 jours de transit maritime pour les importateurs provenant de Chine, grand partenaire commercial du Maroc, classé troisième depuis 2019.

Sa position stratégique et les coûts abordables de ses produits, font de la Chine une destination privilégiée pour les importateurs marocains de thé, de machines, d’appareils électroménagers, de récepteurs Tv et de radio, de téléphones… À titre d’exemple, les importations marocaines provenant de la Chine, ont atteint 47,3 milliards de dirhams en 2018, contre seulement 2,5 milliards de dirhams et 1,36 milliard au premier semestre de 2019.

Bladi.net

Bladi.net - 2020 - Archives - A Propos - Contact