Coronavirus : les effets sur l’économie marocaine se font (déjà) sentir

19 février 2020 - 08h20 - Economie - Ecrit par : Bladi.net

Partager avec Whasapp Partager avec Telegram

La suspension des escales dans les ports chinois constitue un véritable casse-tête pour les armateurs, affectés par cette situation. Le Maroc en connaîtra les effets au début du mois de mars.

En réalité, le Coronavirus est à la base de ces annulations d’escales. Encore appelées "blank sailing" encore "saut d’escale" dans le milieu portuaire, ces annulations causent d’énormes pertes. "L’impact sur notre industrie est énorme. Il est chiffré par certains experts à 350 millions de dollars par semaine", fait savoir L’Économiste. L’organe se base sur les propos du représentant de Cosco Shipping, premier armateur chinois, et troisième dans le monde, juste après Maersk et MSC.

Aussi, les importateurs qui le peuvent, font-ils face à de nouvelles sources d’approvisionnement dans le Sud-Est, notamment en Inde ou en Turquie. Le journal met l’accent sur les effets volumes qui ne se font pas encore sentir au Royaume, du fait des délais assez importants, variant entre 30 et 40 jours de transit maritime pour les importateurs provenant de Chine, grand partenaire commercial du Maroc, classé troisième depuis 2019.

Sa position stratégique et les coûts abordables de ses produits, font de la Chine une destination privilégiée pour les importateurs marocains de thé, de machines, d’appareils électroménagers, de récepteurs Tv et de radio, de téléphones… À titre d’exemple, les importations marocaines provenant de la Chine, ont atteint 47,3 milliards de dirhams en 2018, contre seulement 2,5 milliards de dirhams et 1,36 milliard au premier semestre de 2019.

Sujets associés : Chine - Coronavirus au Maroc (Covid-19)

Suivez Bladi.net sur Google News

Aller plus loin

Le Maroc pourrait connaître des pertes importantes sur le plan économique

La section commerciale de la délégation de l’Union européenne s’est intéressée aux conséquences que la pandémie du coronavirus pourrait avoir sur l’économie marocaine. Pour y arriver,...

Dix millions de Marocains en situation précaire

La pandémie du covid-19 fera monter d’un point le taux de pauvreté au Maroc. C’est une information révélée par un rapport conjointement établi par le Programme des Nations Unies pour...

Coronavirus : de grosses pertes pour l’économie marocaine

Le coronavirus a produit un impact négatif sur l’économie marocaine avec comme conséquence une perte d’environ 70 milliards de dirhams. C’est du moins ce qu’a affirmé Abdellatif...

La pandémie aura de "graves conséquences économiques" sur le Maroc

La revue américaine "Foreign Policy" s’est penchée sur les conséquences de la crise sanitaire actuelle sur le marché local africain, et particulièrement celui du Maroc. Selon elle,...

Nous vous recommandons

Chine

Vaccin : le Maroc se tourne vers 4 fournisseurs pour reconstituer son stock

Le Maroc est préoccupé par l’épuisement de son stock de vaccins anti-Covid-19. Aussi se mobilise-t-il pour l’obtention des livraisons de la part de 4 fournisseurs dans les jours à venir.

Le FMI est pessimiste pour la croissance marocaine

Alors que toutes les projections de croissance de l’économie marocaine pour l’année 2020 s’accordent sur des perspectives assez optimistes, le Fonds monétaire international (FMI) pour sa part, vient de ramer à contre-courant. L’institution a fait savoir son...

Confronté à une pénurie des premières doses de vaccins, le Maroc se tourne vers la Chine

Le Maroc fait face à une pénurie des premières doses des vaccins chinois et britannique Sinopharm et AstraZeneca. Le royaume négocie avec la Chine pour s’en approvisionner le plus rapidement possible.

Près de 50% de Marocains sont disposés à accueillir des investissements chinois, selon Arab Barometer

L’influence de la Chine dans la région MENA (Moyen-Orient-Afrique du Nord n’est plus à démontrer. Le sondage réalisé par Arab Barometer révèle que 49% des Marocains sont d’avis qu’il y ait plus d’investissements chinois dans leur...

«  Flakka  », la «  drogue des zombies  » au Maroc, déjà une victime

«  Flakka  », « la drogue des zombies » ou « drogue qui rend fou », principalement produite en Chine semble désormais présente au Maroc. Une première victime déjà enregistrée.

Coronavirus au Maroc (Covid-19)

Voici les trois épreuves qui attendent l’économie marocaine

Analysant les récents développements observés sur les scènes internationale et nationale, Mohammed Benchaâboun, ministre de l’Économie, des Finances et de la Réforme de l’administration, a relevé les trois chocs auxquels ne saurait échapper l’économie...

Covid-19 au Maroc : baisse record des importations de thé chinois

Au cours du premier trimestre de cette année, une baisse record de plus de 46 % des importations de thé chinois a été observée par rapport au premier trimestre de l’année 2019.

Le covid-19 révèle l’importance du plan d’accélération industrielle

Après les tripoteurs de l’INDH, une autre initiative du roi Mohammed VI est en train de montrer toute son importance, surtout en ces temps de crise sanitaire générée par le covid-19. Il s’agit de la nouvelle stratégie industrielle du royaume chérifien, dont...

Marrakech s’active pour une reprise du tourisme réussie

Le palace de la Mamounia en travaux depuis quelques mois, espère rouvrir ses portes à partir du 16 octobre. Tout ce qu’attendent les opérateurs touristiques, la levée de l’état d’urgence et une vraie programmation...

Maroc : voici pourquoi les moins de 18 ans ne sont pas concernés par le vaccin anti-Covid

Devant la commission des secteurs sociaux de la Chambre des représentants, le ministre de la Santé a relevé que les jeunes de moins de 18 ans sont plus protégés par leur immunité.