Recherche

Coronavirus au Maroc : prise en charge des patients à domicile

© Copyright : DR

27 mai 2020 - 06h00 - Société

Le ministre de la Santé a envoyé une circulaire à tous les services sous sa tutelle et recommande que les patients dont l’état clinique est favorable, soient renvoyés chez eux pour un confinement à domicile. C’est une décision du comité scientifique qui intervient suite aux changements constants de la situation épidémiologique au Maroc.

Le directeur de l’Épidémiologie au ministère de la Santé, Mohamed Lyoubi, a expliqué à Hespress qu’il y a eu plusieurs révisions du protocole de prise en charge des patients testés positifs au covid-19, depuis le début de pandémie au Maroc. Souvent, le comité scientifique, avant de se prononcer, tient compte "du développement de la situation épidémiologique, de l’état d’avancement des connaissances sur le virus, sur la maladie, la documentation scientifique qui est régulièrement publiée ".

C’est ainsi que, lors de la dernière réunion du comité, plusieurs critères biologiques, comme "la très bonne évolution clinique des patients ainsi que la négativité des tests cliniques", ont permis de "revoir les critères de sortie de l’hôpital et d’en préconiser d’autres, à savoir une période de confinement à domicile".

Cependant, Mohamed Lyoubi assure que la règle selon laquelle "le patient testé positif au covid-19 est initialement pris en charge par l’hôpital", n’a pas changé. Selon lui, le patient "est pris en charge dès la suspicion, avant même la confirmation par le laboratoire". Il a expliqué que "le passage par l’hôpital pour une période de dix jours, est obligatoire, puisque le traitement du covid-19 dure 10 jours". Ainsi, lorsque le patient remplit les conditions d’un confinement à domicile, il est libéré.

Au domicile du patient, "les conditions de distanciation physique et les gestes barrières doivent être respectées. Il doit être installé seul, dans une chambre bien aérée", précise le directeur de l’Épidémiologie. C’est à ces seules conditions que le patient peut bénéficier d’un confinement à domicile, indique Hespress.

À l’annonce de la décision de changement du protocole de prise en charge, certains ont estimé que son coût élevé en serait pour quelque chose. En réponse à cette préoccupation, Mohamed Lyoubi assure que cet aspect n’est nullement pris en compte. "On prend en considération ce qui est, médicalement parlant, le mieux pour la santé publique et pour éviter la propagation du virus. Donc, en 10 jours de traitement, on note une amélioration clinique (le malade a de faibles chances de propager la maladie) ; on se donne 14 jours supplémentaires à domicile si les conditions sont remplies", précise la même source.

Bladi.net

Bladi.net - 2020 - Archives - A Propos - Contact