Enquête pour corruption contre deux magistrats à Tanger

17 décembre 2015 - 18h45 - Ecrit par : Bladi.net

Une enquête a été ordonnée par le ministre de la Justice, Mustapha Ramid, après l’accusation de corruption portées par l’avocat au barreau de Tanger, Abdeslam Bekioui contre deux magistrats de la ville du détroit.

C’est l’inspecteur général du département de la Justice qui a été chargé par le ministre de « mener les investigations nécessaires par l’audition d’abord de l’avocat intéressé, à travers le procureur général du Roi près la cour d’Appel de Tanger en sa qualité d’inspecteur régional, et d’ouvrir une enquête sur les dossiers que ce dernier prétend pouvoir présenter au ministère », indique le ministère dans un communiqué.

Le ministère de la Justice promet que les conclusions de cette enquête seront rendues publiques « ainsi que les conséquences juridiques qui en découlent », précise le communiqué.

Une enquête sera également été ouverte par le ministère suite aux allégations de chantage « qu’auraient exercé des avocats et des magistrats à Tanger contre un investisseur français » et ce dès réception de la plainte.

Tags : Tanger - Corruption - Mustapha Ramid - Ministère de la Justice et des Libertés

Aller plus loin

Un magistrat en prison pour avoir falsifié les examens du baccalauréat

Un ancien magistrat a été condamné mardi à deux ans et demi de prison ferme, par le tribunal de première instance de Casablanca, pour avoir falsifié les examens du...

Corruption : des magistrats marocains épinglés par un audio

Le ministère public a ordonné, samedi, l’ouverture d’une enquête sur des magistrats qui auraient fait preuve d’ingérence dans un dossier en cours. La supposée implication des...

Deux magistrats arrêtés pour corruption à Rabat

Deux magistrats ont été interpelés en flagrant délit de corruption lundi à Rabat, par l’inspection générale du ministère de la Justice, alors qu’ils recevaient 20.000 dirhams de...

Un magistrat de Midelt accusé d’avoir obligé un citoyen à lui embrasser les pieds

Hicham Himmi, carrossier à Midelt, accuse l’adjoint du procureur du Roi de Midelt, Saïd Farih, de l’avoir contraint à lui embrasser les pieds dans un commissariat, afin d’éviter le...

Nous vous recommandons

Mauvaise nouvelle pour Hassan Iquioussen

Le Maroc a donné carte blanche à la France pour expulser Hassan Iquioussen, imam de Lourches accusé d’antisémitisme, vers le royaume.

MRE : voici les nouvelles conditions d’accès au territoire marocain

Le Maroc a mis à jour les listes A et B qu’il a établi dans le cadre de la réouverture de son ciel. La Russie, l’Égypte et la Tunisie figurant sur la liste A se trouvent désormais sur la liste B. Les nouvelles conditions d’accès au territoire marocain...

Indignation du Maroc après les propos de l’ambassadeur palestinien au Sénégal

Le Maroc a réagi aux propos tenus par l’ambassadeur de la Palestine au Sénégal, qui a critiqué « de manière tendancieuse » la normalisation de ses relations avec Israël.

Eurowings Discover confirme le lancement de ses vols vers le Maroc

Sous réserve de restrictions de voyage liées à la pandémie de Covid-19, Eurowings Discover, nouvelle compagnie aérienne de loisirs du groupe Lufthansa, envisage de lancer des vols vers le Maroc et d’autres destinations. Son premier vol inaugural est prévu...

Rumeurs sur la mauvaise qualité des bananes vendues au Maroc

Les Marocains n’ont rien à craindre des bananes importées actuellement en vente sur le marché. Celles-ci ne sont pas impropres à la consommation, affirme l’ONSSA.

Le Maroc reçoit des systèmes d’armement israélien sophistiqués

Le Maroc a reçu des systèmes de défense antimissile israéliens avancés. Cette réception fait suite à un accord signé entre Rabat et Tel Aviv l’année dernière.

Marrakech du rire est de retour

Après deux ans d’absence pour cause de pandémie de Covid-19, le Marrakech du rire s’anime à nouveau avec la célébration en juin de son 10ᵉ anniversaire.

Vols directs Maroc-Israël : Royal Air Maroc critiquée

Les tour-opérateurs israéliens dénoncent la hausse des tarifs des vols directs Maroc-Israël opérée par les compagnies aériennes Royal Air Maroc et El AL.

Ceuta et Melilla ne peuvent pas vivre sans le Maroc

Ceuta et Melilla « ne peuvent pas vivre en tournant le dos au Maroc », ont assuré jeudi Kissy Chandiramani (PP) et Dunia Almansouri (CPM), annonçant une métamorphose de la frontière à sa réouverture.

Charte de confidentialité