Quand le couscous unit le Maghreb

7 août 2019 - 07h40 - Maroc - Ecrit par : Bladi.net

Ce que la diplomatie n’a pas encore réussi, un simple plat est en train de le faire. Il s’agit d’une cause culturelle et culinaire commune qu’ont décidé de porter, d’une seule voix et d’une initiative unique, l’Algérie, le Maroc, la Tunisie et la Mauritanie, à propos du couscous, à l’Unesco.

Pour ces quatre pays, il est question de réussir à faire adopter par l’Organisation des Nations unies pour l’éducation, la science et la culture, Unesco, en anglais, le couscous comme patrimoine immatériel de l’humanité. Pour cette cause, l’Algérie, le Maroc, la Tunisie et la Mauritanie se sont vus dans l’obligation d’abandonner toutes les formes de rivalités qu’ils entretiennent, par groupes de deux ou non, depuis qu’ils sont indépendants.

Dans cette même lancée, les deux premiers pays se regardent en chiens de faïence, sur le fond d’une brouille datant de plusieurs décennies. Mais, celle-ci s’est concrétisée, depuis 25 ans. Pour le couscous, aujourd’hui, ils s’entendent. En plus, l’Algérie, finalement, a renoncé à faire cavalier seul, dans ce projet sur le plat puisqu’il lui a été difficile de faire l’unanimité, en 2016, avec ses autres partenaires du Maghreb, sur le fait que ce plat avait son origine sur son territoire.

En réalité, le couscous trouve ses origines à une époque immémoriale où les amazighs, encore appelés berbères, peuplent une vaste Afrique du Nord s’étendant jusqu’à Siwa, un oasis en Egypte occidentale. Il provient du mot "Kseksu" qui, en berbère, signifie, le grain de semoule et le plat qu’il en est tiré. Même jusqu’en Libye, il est un aliment de base.

Cuisinée avec l’huile d’olive, cuite à la vapeur, la semoule de couscous présente l’avantage de faire l’objet d’un nombre illimité de plats d’accompagnement, ceux-ci qui varient selon les pays et les contrées qui l’ont adoptée, même en dehors de la zone du Maghreb.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Maghreb - Alimentation - Cuisine marocaine

Aller plus loin

Le couscous marocain séduit le jury de l’émission "MasterChef"

L’art culinaire marocain est à l’honneur en Espagne. Il a été célébré lors de l’émission "MasterChef Espagne", diffusée lundi soir sur "TVE1", la chaîne publique espagnole.

Maroc : la qualité et la sécurité sanitaire du couscous en Conseil de gouvernement, jeudi

Ce jeudi 5 mai, le Conseil de gouvernement, entre autres sujets, va se pencher sur la qualité et la sécurité sanitaire du couscous.

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : une croissance paradoxale entre exportations et importations d’avocats

Alors que le Maroc produit de plus en plus d’avocat, devenant l’un des principaux fournisseurs en Europe, la part des importations continuent de croître.

Maroc : pas de substances toxiques dans la viande rouge

Les informations faisant état de la présence de substances toxiques dans les viandes rouges proposées sur les marchés dans plusieurs villes marocaines sont fausses.

Interdiction d’abattage des vaches laitières : le gouvernement s’explique

Face à une polémique qui enfle, le gouvernement a apporté des clarifications concernant la décision d’interdiction d’abattre les vaches laitières.

Maroc : des marchés de gros pour combattre la spéculation

Le ministre de l’Intérieur, Abdelouafi Laftit, a annoncé la création de douze nouveaux marchés régionaux de gros, équipés d’installations modernes pour combattre la spéculation alimentaire exacerbant l’inflation. Cette démarche, a-t-il dit, s’inscrit...

Un ancien employé du roi Hassan II propose des spécialités marocaines à Thomery

Un ancien employé du roi Hassan II a ouvert un nouveau food truck sur la place de l’Église de Thomery (Seine-et-Marne), où il ne propose pas de burgers mais des spécialités marocaines.

Maroc : explosion des exportations de produits alimentaires et maritimes

Les exportations des produits alimentaires agricoles et maritimes ont connu un boom en 2022 pour dépasser les 80 milliards de dirhams (MMDH). Un record.

Le Maroc, l’une des meilleures destinations gastronomiques au monde

Le Maroc fait partie des neuf meilleures destinations gastronomiques au monde, selon le célèbre magazine National Geographic.

Pénurie de lait : les éleveurs marocains lancent un cri de détresse

Touchés de plein fouet par la sécheresse->95421 et surtout l’augmentation du coût de l’élevage, les éleveurs réclament une aide urgente à l’État, en vue de faire face à la pénurie de lait que connait le royaume.

Les cafés et restaurants menacés de poursuites judiciaires

Face au refus de nombreux propriétaires de cafés et restaurants de payer les droits d’auteur pour l’exploitation d’œuvres littéraires et artistiques, l’association professionnelle entend saisir la justice.

« Ain Ifrane » vendue

La société Mutandis vient de conclure un contrat de cession avec la Société des Boissons du Maroc (SBM), en vue de l’acquisition de « Ain Ifrane ». Montant de la transaction : 380 millions de dirhams.