Les migrants marocains coûtent 3 millions d’euros par mois à Ceuta

17 juin 2021 - 23h00 - Espagne - Ecrit par : P. A

Les 3 000 Marocains dont près de 1 000 mineurs qui restent bloqués à Ceuta, coûtent 3 millions d’euros par mois aux autorités de la ville en termes d’hébergement et d’assistance. C’est l’annonce faite jeudi par Juan Vivas, le président de l’Exécutif de Ceuta.

Vivas (PP) a estimé à « environ trois millions d’euros par mois » les dépenses liées à l’hébergement, à l’assistance et à la sécurité des 1 000 mineurs et des 2 000 migrants installés dans des camps de fortune dans la zone portuaire, les espaces verts et les quartiers périphériques. Cette situation est « insoutenable » pour la ville de Ceuta, souligne Vivas qui demande au gouvernement central de prendre les dispositions pour assurer la « sécurité » et la « tranquillité » de Ceuta.

À lire : Des migrants mineurs errent dans les rues de Ceuta (vidéo)

« La situation de précarité absolue dans laquelle vivent les migrants, adultes comme mineurs, s’aggrave de jour en jour », a averti Vivas, qui invite l’État à trouver une solution au problème « dans les meilleurs délais pour éviter que le dommage ne soit pas irréparable ». Comme solution immédiate, il préconise au gouvernement « l’expulsion des migrants majeurs et le regroupement familial des mineurs ».

Par ailleurs, le président de Ceuta a demandé au gouvernement de Pedro Sánchez de faire tout ce qui est en son pouvoir pour concrétiser l’entrée de Ceuta dans l’espace Schengen. C’est une opportunité à « ne pas gâcher », car, estime-t-il, il s’agit d’« une décision d’importance historique ». Selon lui, il ne serait pas judicieux de rouvrir la frontière du Tarajal, fermée depuis mars pour raison de crise sanitaire, sans que cette décision ne soit actée. Il a également souhaité l’intégration de Ceuta dans l’Union douanière européenne, mais « en maintenant notre régime économique et fiscal particulier ».

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Immigration clandestine - Ceuta (Sebta)

Aller plus loin

Des Marocains exigent de meilleures conditions d’accueil à Ceuta

Près de 200 migrants marocains parmi ceux arrivés en masse à Ceuta en mai dernier, ont manifesté samedi devant la délégation gouvernementale de la ville pour exiger de...

Crise migratoire : 920 mineurs marocains pris en charge à Ceuta

Parmi les milliers de migrants marocains arrivés en masse à Ceuta en début de semaine dernière, la police nationale a dénombré 920 mineurs qui ont été répartis dans trois...

Ceuta va bientôt expulser 96 % des migrants marocains

La délégation du gouvernement à Ceuta a indiqué lundi que seulement 4 % des migrants verront leurs demandes d’asile aboutir et le reste sera expulsé avec une ordonnance...

La situation des migrants marocains à Ceuta reste préoccupante

Plus de 10 000 migrants marocains sont arrivés à Ceuta les 17 et 18 mai dernier. Trois mois après, seulement 124 ont été rapatriés au Maroc et 260 transférés vers diverses...

Ces articles devraient vous intéresser :

Ouverture exceptionnelle de la frontière entre le Maroc et l’Algérie

La frontière entre l’Algérie et le Maroc a été exceptionnellement ouverte cette semaine pour permettre de rapatrier le corps d’un jeune migrant marocain de 28 ans, décédé par noyade en Algérie.

Éric Ciotti met en avant les liens « très puissants » entre le Maroc et la France

Le président du parti Les Républicains, Éric Ciotti, a plaidé pour la réparation des erreurs passées et critiqué le manque de considération envers le Maroc. Dans une déclaration à la presse, M. Ciotti a souligné l’importance des liens « très puissants...

Des Marocains à la rue : la détresse d’une famille en Espagne

Un couple marocain et ses trois filles mineures âgées de 12, 8 et 5 ans sont arrivés clandestinement à Pampelune en provenance du Maroc il y a un mois, cachés dans une remorque chargée de légumes. Sans ressources ni aide, ils sont à la rue depuis...

Les Marocains parmi les plus expulsés d’Europe

Quelque 431 000 migrants, dont 31 000 Marocains, ont été expulsés du territoire de l’Union européenne (UE) en 2022, selon un récent rapport d’Eurostat intitulé « Migration et asile en Europe 2023 ».

En réponse au Qatargate, le Maroc ne respecte plus les accords de renvoi des déboutés d’asile

Depuis l’éclatement du scandale de corruption connu sous le nom de « Qatargate », les difficultés pour renvoyer les Marocains déboutés de leur demande d’asile vers leur pays d’origine se sont accrues.

Forte augmentation de demandeurs d’asile marocains en Europe

L’Union européenne a enregistré en 2022 un nombre record de demandes d’asile. Parmi les demandeurs, de nombreux Marocains dont le nombre a bondi.

Des soldats marocains accusés d’avoir tiré à balles réelles sur des migrants

L’Espagne a ouvert une enquête concernant des allégations de tirs sur des migrants tentant de rejoindre les îles Canaries depuis le Maroc. Une association caritative affirme que des soldats marocains auraient ouvert le feu sur ces migrants,...