Recherche

Des Marocains exigent de meilleures conditions d’accueil à Ceuta

© Copyright : DR

19 juillet 2021 - 17h20 - Société - Par: A.P

Près de 200 migrants marocains parmi ceux arrivés en masse à Ceuta en mai dernier, ont manifesté samedi devant la délégation gouvernementale de la ville pour exiger de meilleures conditions d’accueil.

Faisant partie des près de 3 000 migrants qui continuent d’errer dans les rues de Ceuta, ces manifestants, soutenus par les ONG No Name Kitchen, Maakum et Elin, ont exigé des conditions d’accueil dignes, informe OK Diairio. La manifestation s’est déroulée sans heurts et dans le respect des mesures sanitaires édictées pour limiter la propagation du coronavirus, notamment le port de masques et la distanciation sociale.

À lire : L’insalubrité dans les centres d’accueil affecte la santé des migrants

Les Marocains ont aussi demandé à être pris en compte dans le programme humanitaire du secrétaire d’État aux migrations. Ils estiment être victimes des tensions politiques entre l’Espagne et le Maroc. « L’Espagne est responsable de la situation d’impuissance dans laquelle nous nous trouvons », ont-ils dénoncé.

À lire : Des migrants mineurs errent dans les rues de Ceuta (vidéo)

Le porte-parole des manifestants, Reda, 20 ans, a exigé pour sa part, l’arrêt des violences policières et les retours de migrants au Maroc « effectués en violation des procédures légales ». « Beaucoup d’entre nous continuent d’être victimes de retours forcés et sans garanties juridiques. Des jeunes sont arrêtés dans la rue, parfois des mineurs, et sont emmenés à la frontière dans des fourgons pour être expulsés d’Espagne. Nous vivons dans un état d’alerte constant de tension », a-t-il déploré.

À lire : Le juge alerte sur la situation dégradante des migrants mineurs à Ceuta

« Nous voulons avoir le droit de travailler et de faire valoir nos compétences. Nous voulons que les droits des migrants soient reconnus », a plaidé le porte-parole. Et d’ajouter : « S’ils nous font retourner dans notre pays, beaucoup d’entre nous seront tentés de se suicider, moi y compris ».

Mots clés: Ceuta (Sebta) , Immigration clandestine , Droits et Justice , Manifestation

Bladi.net

Bladi.net - 2021 - - A Propos - Contact