COVID-19 : quelles conséquences pour l’économie marocaine ?

24 mars 2020 - 21h20 - Economie - Ecrit par : Bladi.net

Partager avec Whasapp Partager avec Telegram

Abdellatif Jouahri, Wali de Bank Al-Maghrib, a, dans une interview accordée à Medias24, évoqué les conséquences du Coronavirus sur le secteur économique du royaume, les mesures de soutien prises par le comité de veille économique et les perspectives.

Abordant la question de l’insuffisance des mesures prises par le comité de veille économique et les recommandations à l’Exécutif en termes de mesures de soutien à l’économie et à l’emploi dans la crise du COVID-19, Abdellatif Jouarhi estime que les autorités marocaines ont fait preuve de réactivité et de proactivité.

Des mesures ont été prises dès l’apparition des tout premiers cas ; ce qui a permis probablement d’éviter le pire. La décision de la création du fonds spécial par le Roi Mohammed VI dédié au COVID-19 est salutaire, judicieuse et est intervenue à point nommé. Ce fonds a favorisé la mobilisation d’importantes ressources pour barrer la route au virus, a reconnu le responsable qui n’a pas occulté la solidarité spontanée des entreprises, institutions publiques et privées et des Marocains dans leur ensemble. Ce qui est l’expression de la force d’une nation en temps de crise. Les actions à mener, leur priorisation et leurs modalités de mise en œuvre, seront financées par les ressources de ce fonds sous la supervision du comité de veille qui est composé des représentants de toutes les parties concernées, a précisé le Wali de Bank Al-Maghrib

Il insiste sur la santé et la prise en charge des ménages les plus vulnérables touchés par la fermeture de certaines activités et les restrictions de déplacement sont priorisés dans les actions à mener. A cela, s’ajoutent les TPME qui sont les segments les plus fragiles de l’économie.

Par rapport à la résilience de l’économie marocaine pour réaliser une croissance de 2,3 % dans un contexte de COVID-19, Jouarhi répond que l’élaboration des prévisions de la banque, les hypothèses retenues sont largement optimistes. Car, basées sur les développements rapides et significatifs intervenus depuis l’arrêt des données. Une réunion exceptionnelle pourrait intervenir si les développements de la situation l’exigent ; raison pour laquelle la situation doit être suivie de près. Tous les pays sont touchés par cette crise économique et sociale sans précédent quel que soit son niveau de développement.

Sur la question des règles prudentielles pour permettre aux banques de mieux soutenir l’économie, Abdellatif Jouahri pense que les dispositions en cours permettent aux banques d’opérer un moratoire sans exiger le déclassement des créances concernées. Bank Al-Maghrib fera preuve de la plus grande flexibilité qu’exigera la situation.

Quant à l’impact lourd sur les réserves de change et la valeur du dirham, il rappelle que les réserves de change sont à un niveau adéquat et ce niveau permet de couvrir l’équivalent de plus de 5 mois des importations de biens et services. L’évolution de l’épidémie de COVID-19 est telle qu’elle crée une incertitude dans laquelle il est difficile d’entrevoir l’évolution de la situation les semaines à venir. Des dispositions sont envisagées pour renforcer les réserves de change dans tous les cas. Le dirham sera limité aux extrémités de la bande de fluctuation de +/−5 % par rapport à un cours central fixé à partir du panier de cotation du dirham. Ce qui va contribuer au développement du marché des changes marocain et renforcer la résilience de l’économie et sa capacité à absorber les chocs externes liés à la crise du COVID-19.

Pour éviter une crise systémique, les dispositions à adopter sont coordonnées par les autorités de régulation nationales dans le cadre du comité de surveillance des risques systémiques, fait-il savoir.

Sujets associés : Politique économique - Bank Al-Maghrib (BAM) - Crise économique - Abdellatif Jouahri - Coronavirus au Maroc (Covid-19)

Suivez Bladi.net sur Google News

Aller plus loin

Coronavirus : de grosses pertes pour l’économie marocaine

Le coronavirus a produit un impact négatif sur l’économie marocaine avec comme conséquence une perte d’environ 70 milliards de dirhams. C’est du moins ce qu’a affirmé Abdellatif...

L’Afrique pourrait payer très cher l’épidémie du coronavirus

Face à l’épidémie du coronavirus, l’Afrique a besoin d’urgence d’une relance économique à hauteur de 100 milliards de dollars américains. C’est l’essentiel à retenir de la conférence...

Scénario noir pour l’économie marocaine

Le Conseil marocain de la conjoncture (CMC) s’est penché sur le choc économique engendré par la pandémie du coronavirus (covid-19). Dans une analyse, le CMC a relevé que la...

Dix millions de Marocains en situation précaire

La pandémie du covid-19 fera monter d’un point le taux de pauvreté au Maroc. C’est une information révélée par un rapport conjointement établi par le Programme des Nations Unies pour...

Nous vous recommandons

Politique économique

Le Maroc se protège contre le contreplaqué chinois

Les mesures antidumping appliquées aux importations de contreplaqué provenant de la Chine seront maintenues jusqu’à l’année prochaine. Cette décision vise à protéger la production marocaine.

La Banque Mondiale veut accompagner le Maroc dans son nouveau modèle de développement

Un nouveau modèle de développement (NMD) basé sur une économie forte, un meilleur capital humain, sans oublier l’inclusion sociale, les territoires et la durabilité pour transformer le Maroc à l’horizon 2035 a été proposé par la Commission spéciale sur le...

Réputation : le Maroc dans le top 30 mondial

Le Maroc a enregistré entre 2017 et 2019, une amélioration très significative de sa réputation. La gestion de la crise du coronavirus y a contribué.

Maroc : baisse du déficit budgétaire à fin septembre

À fin septembre dernier, le déficit budgétaire du Maroc a nettement régressé, selon la situation des charges et dépenses du trésor. Il s’est établi à 38,2 milliards DH contre 42 milliards de DH un an...

Le coronavirus a appauvri les Marocains (étude)

L’impact de la crise sanitaire risque de sévir encore plus, pour les personnes qui vivent déjà dans la pauvreté. A la veille de la présentation de la loi des Finances et journée mondiale de lutte contre la pauvreté, Oxfam Maroc invite à des mesures...

Bank Al-Maghrib (BAM)

Un nouveau financement pour les startups marocaines

Bank Al-Maghrib (BAM) et CDG Invest, Branche Investissement du Groupe Caisse de Dépôt et de Gestion (CDG), ont signé une convention de partenariat visant à promouvoir le développement des fintechs au...

Le dirham poursuit sa baisse face à l’euro

Le dirham s’est déprécié de 0,27 % par rapport à l’euro et s’est apprécié de 0,25 % vis-à-vis du dollar américain, au cours de la période allant du 22 au 28 avril 2021. C’est ce qu’indiquent les indicateurs publiés par Bank Al-Maghrib...

Le Wali de Bank Al Maghrib va tirer sa révérence

Abdellatif Jouahri, gouverneur de Bank Al Maghrib, envisage de tirer sa révérence dans les prochains mois. L’homme, qui va fêter ses 81 ans, aura passé 17 ans à la tête de la plus grande institution financière du...

Le dirham marocain prend de la valeur par rapport à l’euro et au dollar

Le dirham marocain s’est apprécié de 0,95 % par rapport à l’euro et de 0,73 % vis-à-vis du dollar durant la période du 23 au 29 avril 2020, fait part Bank Al-Maghrib.

Voici ce que vaut le dirham face à l’euro

Contrairement à la période du 01 au 07 octobre 2020, le dirham s’est apprécié de 0,62% face à l’euro et de 0,45% vis-à-vis du dollar, au cours de la période allant du 08 au 14 octobre 2020, indique Bank Al-Maghrib (BAM) dans son dernier bulletin des...

Crise économique

Maroc : baisse de 67% de la production de blé selon la FAO

La production de blé au Maroc devrait chuter drastiquement cette année selon l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), qui prévoit une baisse de 67 % par rapport à l’année dernière, en raison de la sécheresse et des impacts...

Les prix de l’huille de table commecent à baisser au Maroc

Le groupe Lesieur Cristal a annoncé une baisse de 15 % des prix de ses produits d’huile de table à base de tournesol, aussi bien pour les consommateurs que pour les industriels.

Un rapport de la Banque mondiale félicite le Maroc pour sa gestion du Covid-19

Le Maroc a su profiter de la crise du Covid-19 pour en faire une opportunité et lancer un ambitieux programme de réformes transformatrices capables d’impulser la croissance du PIB à 4,6% en 2021. C’est ce qu’indique un rapport de la Banque mondiale sur...

Bank Al Maghrib optimiste sur les transferts des MRE

Malgré la crise sanitaire du Covid-19, les transferts des MRE n’accuseront qu’une légère baisse en 2020, soit 5%, avant de s’améliorer de 2,4% l’année prochaine. Ce sont les conclusions du Conseil de Bank Al Maghrib à l’issue de la troisième réunion...

Maroc/ Tourisme : « Petit budget pour une grande année de crise »

Le budget du tourisme marocain présenté par le ministère de tutelle pour cette année est en baisse. Mais, les principaux investissements, notamment les chantiers d’extension des aérogares, ont été...

Abdellatif Jouahri

Le Wali de Bank Al Maghrib va tirer sa révérence

Abdellatif Jouahri, gouverneur de Bank Al Maghrib, envisage de tirer sa révérence dans les prochains mois. L’homme, qui va fêter ses 81 ans, aura passé 17 ans à la tête de la plus grande institution financière du...

Pourquoi le dirham se déprécie depuis quelques mois

Le wali de Bank Al Maghrib (BAM), Abdellatif Jouahri a apporté des éclairages sur la dépréciation du dirham depuis quelques mois.

Maroc / Top 10 des meilleurs banquiers centraux : et de 4 pour Abdellatif Jouahri

Le Wali de Bank Al-Maghrib (BAM), a réalisé un nouvel exploit. Le Marocain Abdellatif Jouahri figure pour la quatrième fois consécutive dans le top 10 des meilleurs banquiers centraux.

Blanchiment d’argent : le Maroc veut sortir de la liste grise du GAFI

Le Maroc accélère le processus de correction de son dispositif national de lutte contre le blanchiment d’argent, afin de sortir d’ici septembre de la liste grise de Groupe d’Action Financière (GAFI).

Les MRE confrontés à un durcissement des conditions d’envoi de fonds depuis l’Europe

Face au durcissement des autorités européennes sur les transferts des Marocains résidant à l’étranger (MRE), le wali de Bank Al-Maghrib (BAM), Abdellatif Jouahri appelle à une action diplomatique d’envergure.

Coronavirus au Maroc (Covid-19)

Les enfants marocains ont passé beaucoup de temps devant les écrans

Lors du confinement, 47 % des parents ont éprouvé d’énormes difficultés à circonscrire le temps passé par leurs enfants sur les écrans. C’est ce qui ressort du nouveau sondage d’Ipsos pour BIC, réalisé à fin octobre 2020, quelques mois après le confinement,...

Coronavirus au Maroc : 103 cas critiques et graves ces dernières 24 heures

4 115 nouveaux cas d’infection au coronavirus ont été enregistrés au Maroc ces dernières 24 heures, dont 103 cas sévères et critiques.

Des contaminations au coronavirus parmi les Marocains rapatriés d’Algérie

La Direction régionale de la Santé de l’Oriental a annoncé que cinq cas de contamination au coronavirus ont été détectés parmi les Marocains rapatriés d’Algérie.

Covid-19 : deux vaccins prometteurs

Des essais préliminaires résultant de deux projets de vaccin contre le coronavirus permettent d’espérer une réponse immunitaire. Déjà testés sur 1 000 et 500 participants, les résultats obtenus sont plutôt...

Tanger à deux doigts de l’effondrement sanitaire

Le nombre de patients atteints du Covid-19 hospitalisés continue de progresser à Tanger, selon les chiffres publiés par les autorités sanitaires. Les autorités locales ont décidé de serrer la vis.