Covid-19 : les exploitants du cinéma s’inquiètent pour leur survie

12 août 2021 - 15h40 - Maroc - Ecrit par : A.T

Le durcissement des mesures restrictives notamment le couvre-feu à partir de 21 heures est un coup dur pour les exploitants du cinéma. Le chiffre d’affaires de la billetterie aurait chuté de 90 % par rapport à la normale. Dos au mur, ils ont écrit à Saâdeddine El Othmani.

Dans leur courrier conjoint, la Chambre marocaine des Salles de Cinéma, les distributeurs cinémas représentés par la Chambre marocaine des distributeurs de films et les producteurs cinéma représentés par la Chambre marocaine des Producteurs de films ont exprimé leur détresse de plus en plus grande face aux conséquences de cette crise sanitaires sur leur secteur, rapporte Hespress.

Relevant l’importance de la vaccination pour accélérer le retour à la normale et par ricochet la reprise durable de leur secteur, les professionnels du secteur du cinéma, ont indiqué que selon les chiffres du ministère de la Santé, plus de 10 millions de Marocains, ayant quasiment tous plus de 30 ans, sont complètement vaccinés et prêts à consommer dans les secteurs affaiblis par la pandémie tels que la restauration, les loisirs et la culture.

Le cinéma au Maroc emploie directement plus de 5 000 Marocaines et Marocains, et fait vivre 30 000 personnes en incluant les familles des employés de ce secteur, ont-ils rappelé dans la lettre, ajoutant que les salles obscures ont connu 15 mois de fermeture administrative.

A lire : Maroc : cri de détresse des employés de salles de cinéma

Par ailleurs, les signataires ont informé El Othmani de la promesse non tenue du soutien de l’État au secteur. En effet, précisent-ils, l’aide reçue par les exploitants de cinéma ne couvrent que 8 mois de charges fixes, partiellement, et seuls 3 mois d’aides leur ont été versées à ce jour. Conséquence, le secteur est en faillite, plongeant 30 000 personnes plus encore dans la précarité, sans préavis, et du jour ou lendemain.

En conclusion, les exploitants du cinéma demandent au gouvernement de trouver la solution pour remettre en activité les 10 millions de personnes totalement vaccinées et qui sont à priori, hors de danger. Car, soulignent-ils, ces personnes représentent la catégorie de la population ayant le plus de pouvoir d’achat. Une catégorie cruciale pour la relance économique du Maroc.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Cinéma - Chiffre d’affaires - Conseil de gouvernement - Coronavirus au Maroc (Covid-19)

Aller plus loin

Maroc : cri de détresse des employés de salles de cinéma

Au Maroc, la crise sanitaire liée au coronavirus touche le secteur de l’exploitation cinématographique à l’arrêt depuis près de six mois. Les employés du secteur plaident pour...

Agadir : le Covid fait une nouvelle fois reporter le Festival de cinéma et migrations

Prévu à partir du 21 février, la 18ᵉ édition du Festival international cinéma et migrations d’Agadir a été reportée. Ainsi en a décidé le comité d’organisation en raison de...

Cinéma : 2020, une année sèche pour les tournages étrangers au Maroc

Le septième art n’a pas été au mieux de sa forme au cours de l’année 2020 au Maroc. La production cinématographique a été marquée par une baisse drastique (77,49 %) de la...

Covid-19 : la culture, un secteur toujours très affecté par la crise sanitaire

Au nombre des secteurs qui ont été sérieusement impactés par la pandémie du Covid-19, il y a celui de la culture. Même si le fort taux de vaccination et la baisse conséquente...

Ces articles devraient vous intéresser :

Le Maroc prolonge à nouveau l’état d’urgence sanitaire

Comme prévu, le gouvernement marocain vient d’annoncer la prorogation de l’état d’urgence sanitaire sur l’ensemble du territoire national.

Maroc : statut auto-entrepreneur ou fraude fiscale ?

Les auto-entrepreneurs, statut lancé en 2015, sont peu nombreux à déclarer leurs chiffres d’affaires à la Direction des impôts. Une situation qui préoccupe les patrons marocains et à laquelle pourrait remédier le Projet de loi de finance (PLF) 2023.

Jamel Debbouze très fier de sa maman

L’humoriste franco-marocain Jamel Debbouze a fait une déclaration d’amour à sa maman, qui fait une apparition à ses côtés dans son nouveau film « Le Nouveau Jouet ».

Game of thrones : une actrice garde un mauvais souvenir du tournage au Maroc

À l’origine, Tamzin Merchant était celle qui devait épouser Khal Drogo dans « Game of thrones » qui a été tourné au Maroc. Mais l’actrice a fini par abandonner le projet, sans que personne en comprenne la raison.

Maroc : 100 milliards de dirhams d’exportations automobiles cette année

Le secteur automobile marocain devrait réaliser cette année un chiffre d’affaires record de 100 milliards de dirhams en termes d’exportation de véhicules, a annoncé mardi Ryad Mezzour, le ministre de l’Industrie et du commerce.

Tournages de films au Maroc : chiffre d’affaires record pour le CCM en 2022

Très sollicité pour les tournages étrangers, le Maroc devrait renouer avec les bénéfices cette année. De nombreuses productions annulées en raison de la crise sanitaire et des mesures restrictives, sont de retour, selon le centre cinématographique...

Maroc : Gladiator 2 dope les recettes de tournage

Le Maroc voit cette année une reprise exceptionnelle des recettes issues des tournages de films étrangers, entretenant l’espoir d’une année record. Parmi ces productions, « Gladiator 2 » de Ridley Scott, une superproduction au budget colossal de 200...

Au Maroc, 20% des entreprises de transport touristique mettent la clé sous le paillasson

Les entreprises de transport touristique n’ont pas pu se refaire une bonne santé financière après la crise sanitaire liée au Covid-19 qui a touché de plein fouet le secteur. Conséquence : près de 20 % d’entre elles se voient contraintes de mettre la...

Tarek Boudali : l’accident sur un tournage qui aurait pu lui coûter la vie

L’acteur franco-marocain Tarek Boudali se confie sur le tournage de son nouveau film intitulé 3 Jours max, au cours duquel il s’est gravement blessé.

Une série documentaire sur Alexandre le Grand en tournage au Maroc

La plateforme de streaming Netflix prépare une série documentaire sur la vie de l’ancien roi de Macédoine, Alexandre le Grand, dont le tournage se déroule au Maroc.